François DIGARD, ci-devant maire UMP de Saint-Lô et ci-devant président de l'intercommunalité du Pays Saint Lois, notoirement opposé à l'idée de réunification de la Normandie et opposé, par ailleurs, à l'idée que l'on puisse, un jour reconstruire à l'identique la façade meurtrie de l'église Notre Dame, seul monument témoignant du passé d'une ville entièrement détruite en 1944, François DIGARD donc, cet homme du passé par excès de prudence ou de calculs politiciens pas très glorieux, vient de s'apercevoir, en ces lendemains de municipales cruelles pour tous les notables d'une vie publique trop patrimoniale, que plus personne ne voulait de lui...

Après une dernière combine minable (obliger à la démission Pascal Baisnée, l'un de ses poulains pourtant dignement élu) le vieux cheval de retour vient de quitter sans gloire la vie politique. A sa place, François BRIERE, celui qui a piaffé d'impatience et souffert de tant d'avanies, devient enfin le maire et président d'intercom que Saint Lô mérite d'avoir pour tourner, définitivement, la page de l'Après Guerre...

François DIGARD, qui n'aimait peut-être pas assez Saint-Lô... et encore moins la Normandie !

http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89glise_Notre-Dame_de_Saint-L%C3%B4

En 2003 François Digard s'était farouchement opposé à l'idée de reconstruire à l'identique la façade de Notre Dame de Saint Lô

Comme il s'était toujours opposé à l'idée de réunifier la Normandie...

François DIGARD n'aimait pas assez la Normandie ou plutôt il l'aimait tellement qu'il préférait en avoir deux...

François DIGARD tire sa révérence (s'il en est capable...): BON DEBARRAS !!!


 

http://basse-normandie.france3.fr/2014/04/03/saint-lo-francois-digard-ne-siegera-ni-au-conseil-municipal-ni-l-agglo-452531.html

Saint-Lô: François Digard ne siègera ni au conseil municipal ni à l'agglo

 

Dans un communiqué adressé ce jeudi aux médias, le maire sortant annonce en quelque sorte son retrait de la vie politique saint-loise: il ne siègera ni au conseil municipal ni à la communauté d'agglomération dont il visait la présidence voilà quelques semaines.

  • CM
  • Publié le 03/04/2014 | 18:07, mis à jour le 03/04/2014 | 18:07

C'est dans un court communiqué adressé aux médias que François Digard annonce son retrait de la vie politique saint-loise. "J'ai pris acte, définitivement, des résultats des élections du dimanche 30 mars. N'étant pas en situation de pouvoir siéger au conseil municipal de Saint-Lô, ni au conseil communautaire de Saint-Lô Agglo, et quelle que soit la décision dans l'avenir de mes colistiers élus, je ne participerai plus à aucune de ces assemblées."

A 64 ans, François Digard n'avait pas souhaité brigué un 4e mandat à la tête de la ville. Il avait préféré adouber un successeur en la personne de Pascal Baisnée, chef d'entreprise, non pour se retirer mais pour se concentrer sur la présidence de la communauté d'agglomération. Mais le ticket Baisnée-Digard n'a pas su convaincre les électeurs, terminant en troisième position au second tour des municipales avec 13,94% des voix. Sur twitter, son successeur François Brière "salue le parcours qui a été le sein au service de Saint-Lô et des Saint-Lois". Il reste à François Digard son mandat de conseiller régional.