La schizophrénie néo-neustrienne de quelques grands élus fabiusiens (un peu trop jeunes et passablement déboussolés) ne doit pas faire oublier l'essentiel: Rouen s'apprête à devenir la future métropole de Normandie et pour tenir ce grand rôle, les plus lucides à Rouen savent bien que la mise normande, notamment un patrimoine culturel et historique exceptionnel par sa qualité, est le costume idéal. Parmi les signes qui montrent une réconciliation progressive entre les décideurs rouennais et le bien public normand, la création récente d'une fondation Gustave FLAUBERT...


 

http://www.rouen-developpement.com/actualites/etudier-et-se-former-a-rouen/une-fondation-universitaire-a-rouen/

 

La fondation universitaire rouennaise officiellement créée

fondation-universitaire-rouen
Créée à l’initiative de l’Université de Rouen, de la BRED Banque Populaire, de La CREA, de la Région Haute-Normandie et de la Matmut, la Fondation Flaubert a vu le jour dans l’agglomération rouennaise.

Domiciliée à Mont-Saint-Aignan, au siège de l’Université de Rouen, cette fondation composée de 15 membres réunis en collèges, a pour objectif de contribuer à l’animation de la vie intellectuelle, culturelle et artistique du territoire en soutenant et en développant des actions qui favorisent une meilleure connaissance du patrimoine régional.

A cet effet, la fondation de l’université de Rouen est amenée à organiser et à participer à des manifestations (conférences, colloques, séminaires, spectacles, expositions…) et contribuera à de nombreuses autres activités connexes (publications, communications, production de supports numériques…) dans le but d’une plus grande diffusion de la culture scientifique et humaniste.

Par ses actions, elle vise ainsi à accroître le rayonnement de la Haute-Normandie (sic !!!), particulièrement des territoires où l’université est implantée, et contribue au renforcement des échanges internationaux.

Ces objectifs ne pouvant être atteints sans un fort développement des sciences humaines et sociales, la fondation soutient la recherche scientifique et les formations dans ce grand secteur (financement de stages, contrats doctoraux, post-doctorat, invitation de spécialistes internationaux, formations spécifiques…).


Commentaire de Florestan:

Et si Gustave Flaubert était vivant parmi nous... Quelle nouvelle entrée à son fameux "dictionnaire des idées reçues" ajouterait-il ?

Que les promoteurs Haut-normands de ladite fondation se méfient: Flaubert n'avait aucune tendresse pour tous les tartufes et les imbéciles qui se prennent au sérieux... Par charité, on n'en dira pas plus !