Semaine très chargée pour notre seul président de région en Normandie: Laurent Beauvais était reçu mardi par Manuel Valls qui lui a confirmé son souhait de fusionner la Normandie. Ce jour, jeudi 24 avril,  il devait présider es qualités une assemblée plénière du conseil régional de Basse Normandie ayant la réunification de la Normandie à l'ordre du jour...

Sur son blog, Laurent Beauvais défend sans ambiguité le principe de l'unité normande :

http://lbeauvais.typepad.fr/

Normandie "sensible" : suite

J'ai répondu à plusieurs média ce jour suite aux propositions de mon collègue Nicolas Mayer-Rossignol visant à créer une région " Normandie-Picardie " .

Ceci est une proposition qui me parait ne concerner que  la Haute Normandie dans ses seules relations entre le nord de son territoire et la Picardie .  Je connais bien l'Eure pour y avoir vécu , je pense que ses bassins de vie l'orientent  tout à fait ailleurs .

Pour ce qui concernait la Basse-Normandie on peut tout autant parler de nos relations avec le Centre ,la Bretagne et les Pays de la Loire qui sont importantes  : le Mont St Michel , les Parcs naturels régionaux Normandie Maine et Perche , le ferroviaire avec les lignes Caen/Tours et Caen/Rennes , l' agriculture de l'ouest ( qui ne ressemble en rien à l'agriculture picarde , les EMR avec le groupe Alstom, enseignement supérieur avec Sciences Po Rennes et la faculté dentaire ...

Je reste persuadé que la solution la plus simple la plus consensuelle mais aussi paradoxalement la plus innovante reste de la Normandie  "tout court "! Une Normandie  qui coopère,en gardant son identité internationale si riche et si célèbre, avec les grandes régions voisines et notamment l'Ile de France ( nous avons le beau projet commun Vallée de Seine )

Le Premier Ministre d'ailleurs a spontanément parlé de cette  Normandie pour illustrer son propos . Mais je comprends l'idée de mon collègue haut- normand: que pèserons - nous ainsi face à une dizaine d'autres régions ? Je pense qu 'il faut privilégier la cohérence au détriment de la puissance . 

Je veux absolument préserver cet esprit d'union qui prévaut déja dans beaucoup de projets ; Université de Normandie , Normandie Impressioniste , Comité normand du tourisme , coopération portuaire avec Haropa et PNA , projet ferroviaire LNPN, pôles de compétitivité  sur l'automobile et la logistique, Chambre d'agriculture normande  , Chambre de Commerce normande. Les mileux économiques ont devancé les forces politiques depuis longtemps . Et puis il y a la richesse de nos trois grandes villes : Le Havre , Caen et Rouen qu 'il faut mettre en mouvement pour aborder sereinement et sans tabou la question de la future capitale mais aussi celle d'une métropolisation innovante car collective .   

J'ai signalé la force que nous pourrions avoir sur les énergies marines renouvelables avec les potentialités étonnantes de nos projets ( éolien off shore et hydrolien ) et les bases industrielles de Cherbourg et du Havre . Nous pourrions devenir la première région française à cet égard , sans parler de l'ensemble du secteur de l'énergie .

Je reviendrai vite sur la question, évidemment,  car je vois que des mariages ont déjà été annoncés comme celui de la Bourgogne et de la Franche Comté . S'il ne faut pas se précipiter, il ne faut pas non plus perdre du temps et trop tergiverser . Mon souci surtout est de ne pas se faire dicter une solution de l'extérieur et de garder ainsi le contrôle de notre avenir .