Sur Tendance Ouest, on trouvera un aperçu des principales manifestations prévues à l'occasion du 70ème anniversaire du débarquement de 1944: NOTRE SEUL SOUHAIT c'est que la mémoire des victimes civiles normandes soit honorée et ne soit plus oubliée...


 

http://www.tendanceouest.com/actualite-72520-70e-anniversaire-du-debarquement-la-normandie-a-honneur.html

70e anniversaire du Débarquement : la Normandie à l'honneur


Publié le 02-05-2014 à 07:57:56 par



la Normandie commémore le 70e anniversaire du Débarquement (en photo Omaha Beach).
©AFP PHOTO MYCHELE DANIAU

La région française prépare activement les célébrations du 70e anniversaire du Débarquement et de la Bataille de Normandie. Au-delà des cérémonies officielles du 6 juin, des événements rythmeront les deux prochains mois. Voici une sélection des visites à ne pas manquer.

Première étape indispensable pour tout comprendre de la Seconde Guerre mondiale et du débarquement des Alliés en Normandie, le Mémorial de Caen présente des expositions très pédagogiques. Cette année, il s'est par ailleurs enrichi de la reconstitution d'un bunker allemand.

Musées et expositions pour comprendre l'histoire

D'autres lieux proposent des éclairages sur des faits précis. Le musée du Débarquement, le plus ancien consacré aux événements du 6 juin, est situé près du site de l'ancien port artificiel d'Arromanches. Il permet de comprendre l'édification et l'importance de cette construction qui joua un rôle essentiel dans la victoire des Alliés.

L'an dernier, deux nouveaux musées sont venus enrichir les témoignages sur cette période. L'Overlord Museum, situé à Colleville-sur-Mer non loin d'Omaha Beach, présente une collection unique d'objets et documents d'époque relatant les événements de Normandie, tandis que le Normandy Tank Museum à Catz, dans la Manche, réunit jeeps, chars, camions et motos de l'armée américaine.

Les soldats à l'honneur

Pour découvrir le rôle et les équipements des parachutistes américains qui sautèrent dans la nuit du 5 au 6 juin 1944, le musée Airborne à Sainte-Mère-l'Eglise expose objets, témoignages, documents et avions. Depuis le début de l'année, il accueille les visiteurs dans un espace agrandi. Dans la même ville, lors d'une journée d'animation le 8 juin, un grand parachutage de civils et militaires de plusieurs nationalités sur le site historique de La Fière rendra hommage à leurs homologues de 1944.

Les 10 et 11 mai, dans le parc du Château de Taillis à Duclair (Seine-Maritime) seront installés des répliques de campements américains, anglais, français et allemands réunissant plus de 250 figurants, permettant d'appréhender la vie quotidienne des troupes engagées dans le conflit. Carentan (Manche) abritera du 4 au 9 juin une reconstitution du camp allié Arizona avec du matériel d'époque.

Les animations autour du Jour J

Spectacles et animations ponctueront le mois de juin. Incontournable, le D-Day Festival organisé chaque année pour rendre hommage aux troupes du Débarquement se tiendra du 1er au 9 juin, rassemblant une pléiade d'animations dans les villes normandes.

Dans la nuit du 5 au 6 juin, sur un écran géant installé dans le parc du musée du mémorial Pégasus (à Ranville, Calvados), le documentaire "6 juin 1944, ils étaient les premiers" retracera l'histoire des "bérets rouges" britanniques, les premiers à avoir débarqué en Normandie.

Chaque soir de mi-juin à mi-septembre, la ville de Bayeux proposera autour de sa cathédrale un spectacle son et lumière mêlant récit, images et effets spéciaux.

Enfin, l'événement le plus spectaculaire sera sans doute l'embrasement des plages du Débarquement le 5 juin. Sur 80 kilomètres, 24 sites concernés lanceront un feu d'artifice dans un grand show synchronisé.

Toute la programmation des événements et les sites à visiter sont à retrouver sur
www.le70e-normandie.fr

 


Commentaire de Florestan:

L' "embrasement" des plages du Débarquement par un feu d'artifice synchronisé est plutôt d'un goût douteux: pourquoi ne pas reconstituer, tant qu'on y est, l'ambiance sonore et lumineuse du bombardement de CAEN ?

Alors, me permettrez -vous cette petite anecdote : en 1990, lors de ma première année d'études à Caen, dans le bus, peu avant l'arrêt de la gare SNCF,  j'entends la sirène du premier mercredi du mois... Assises à côté de moi, deux grands mères: "tiens la sirène  ! Ah tu sais bien que je déteste cela, cela me rappelle de trop mauvais souvenirs..."