Une petite brève sur un début de saison particulièrement faste en matière d'escales de croisière pour le port de Cherbourg nous rappellera que:

1° Cherbourg est un port magnifique mais qu'on aimerait y voir plus de navires...

2° Saint- Malo est une ancienne cité corsaire mais que c'est désormais surtout de la littérature...

3° Que le corsaire Surcouf, un normand du Cotentin est venu faire carrière à Saint Malo parce qu'à l'époque Cherbourg n'existait pas...

4° Que la Normandie maritime ne fut jamais aussi faste et magnifique que lorsqu'il y avait la paix avec l'Angleterre...

Saint Malo et Cherbourg, deux ports marqués par la guerre maritime quasi permanente entre la France et l'Angleterre de Louis XIV (1688) à Napoléon 1er (1815): le premier a plus servi que le second qui ne fut achevé qu'au moment de l'Entente cordiale des années 1830: c'est à dire, le grand réveil maritime et commercial de la Normandie...

Aujourd'hui Cherbourg et Saint Malo sont en concurrence pour convoiter les escales de croisières...

Saint Malo et Cherbourg, ports en galère à la recherche d'une autre vocation que militaire: Cherbourg ayant developpé un amour particulier pour les paquebots a donc une longueur d'avance sur Saint Malo... Le quai cherbourgeois, derrière ses grandes digues, est plus fiable que les bouées de mouillage en mauvais état d'une rade malouine environnée de brisants et de récifs...


 

http://www.ouest-france.fr/tourisme-cherbourg-trois-escales-de-paquebot-prevues-cette-semaine-2520928

Tourisme à Cherbourg. Trois escales de paquebot prévues cette semaine

 

En plus de l'escale d'un paquebot néerlandais le 8 mai, deux escales ont été rajoutées à la dernière minute les 6 et 7 mai. Une aubaine pour les commerçants cherbourgeois.

Les professionnels du tourisme doivent déjà s'en frotter les mains. En plus de l'escale du paquebot néerlandais Eurodam prévue jeudi 8 mai, deux autres navires de croisières vont faire escale à Cherbourg, dans la Manche, cette semaine.

Ainsi, le 6 mai, le Deutschland accostera au quai de France de 8 h à 20 h. A son bord, comme son nom l'indique, essentiellement des touristes allemands. Le lendemain, les passagers américains du Seaboun Quest débarqueront à leur tour dès 7 h du matin pour repartir à 23 h. Si l'on additionne le nombre de l'ensemble des voyageurs sur les trois bateaux, on arrive, tout de même, à 3 220 personnes.

Une aubaine pour les commerçants cherbourgeois, une déception pour leurs homologues à Saint-Malo. En effet, les deux escales rajoutées à Cherbourg étaient initialement prévues dans la cité corsaire. Les paquebots ont du être déroutés, à cause de bouées de mouillage en mauvais état.