Nos craintes se confirment: faute de partir des territoires tels qu'ils sont, faute de prendre le temps de consulter les vrais spécialistes géographes et historiens du fait régional, la réforme indispensable des territoires risque de se heurter au refus frontal des néo-féodaux de la décentralisation...

001

Mise à part le cas particulier des Ecologistes qui sont d'authentiques régionalistes, les autres qui s'agitent sont tous ces néo-féodaux qui se sont bien accomodés en 40 années de décentralisation, du ... centralisme jacobin !

Quant à savoir dans cette fumisterie qui est capable de dire exactement ce que c'est qu'une région... Mystère ! Tout juste savent-ils définir une circonscription transformée en fief électoral...

Pour le reste, on confond la carte et les territoires au profit d'une vision comptable unidimensionnelle qui écrase toute réalité complexe: ne leur parlez pas d'histoire-géographie ! Vous risqueriez de vous faire passer pour un rat de biblitotèque sentant le vieux parchemin moisi. En effet, le rappel des évidences géo-historiques vous fait passer chez certains professionnels de la politique pour un affreux ringard passéiste, voire pour un nostagique réactionnaire !

Plus les néo-féodaux mis en cause se mettront à hurler plus on aura la certitude que la réforme pour une vraie régionalisation voulu par le gouvernement central (quel paradoxe !) va dans le bon sens...  Jacques Auxiette hurle comme un cochon qu'on égorge, Nicolas Mayer Rossignol jusque là animal à sang froid a ses premiers coups de sang: c'est très bien ! La caravane de la réforme territoriale doit passer il est donc normal d'entendre des aboiements...

Cependant, le Gouvernement devrait prendre plus de précaution, plus de temps: on lira avec intérêt, pour une fois, l'éditorial de Michel URVOY (Ouest France 14/05/14) qui reprend, en partie, notre argumentaire pour défendre un vrai découpage régional en 15 régions cohérentes de par la géo-histoire...

Brume sur les territoires

 

Pour mémoire, notre proposition de carte à 15 vraies régions:

15 vraies régions

 

L'Etoile de Normandie vient d'apprendre que les CESER de Haute et de Basse Normandie vont être chargés, dans les mois qui viennent, d'étudier les avantages et les inconvénients des cinq scénarios suivants:

1° FUSION NORMANDE (il faudra alors reprendre le rapport Edater de 2008 et l'actualiser mais en évitant de réutiliser la "méthode Le Vern" car le rapport de 2008 concluait en faveur d'une fusion normande)

2° FUSION NORMANDIE- PICARDIE (pour faire plaisir à NMR WINDOWS 8)

3° FUSION NORMANDIE - NORD- PICARDIE (revoilà l'EUROMACHIN TECHNO )

4° FUSION NORMANDIE - ILE DE FRANCE -PICARDIE (revoilà l'AXE SEINE... pour noyer toute idée de région: scénario déjà jugé non crédible par un certains nombres d'acteurs mais qui séduirait certains dans les milieux économiques rouennais: voilà qui serait grave si c'était confirmé car comment serait-il possible de faire de Rouen une vraie métropole régionale avec une telle mentalité? )

5° FUSION NORMANDIE -MAINE (Joaquim Pueyo, le maire PS d'Alençon se prend, certainement, pour un descendant des Plantagenêts...)

Une fois de plus il faut rappeler que nous voulons de VRAIES REGIONS sur de VRAIS TERRITOIRES, qu'il ne faut pas confondre idée de région et coopération entre deux régions voisines et différentes et qu'enfin, ce ne sont pas les grands projets qui font les régions, ce sont les régions qui doivent faire des grands projets...

Conclusion: ils mettent volontairement la charrue avant les boeufs parce qu'ils ne savent pas ce que c'est qu'une région ou parce qu'ils n'en veulent pas, voire les deux à la fois...