Le "volatile" hebdomadaire préféré des Français et paraissant le mercredi, nous a donc sorti cette belle affaire ubuesque révélatrice de la complexité du cerveau de nos crânes d'oeufs encravatés qui ont conçu, il y a près de 15 ans maintenant (1997) suite à la transposition d'une directive libérale (forcément...) de la Commission européenne, cette belle aporie ferroviaire qui consiste à faire en sorte que celui qui fait rouler les trains (la SNCF) ignore celui qui pose et entretient les rails (Réseau Ferré de France): résultat, les nouvelles rames Régiolis commandées par les Régions sont trop larges et il faudra faire raboter 1200 quais de gare pour un coût total de 50 millions...

Alors, nous Normands usés ou usagés par la pratique des chemins de fer normands, on a envie de poser une question:

Alain LE VERN à la SNCF, est-il à l'aise ou trop à l'étroit ?

Cela rend donc d'autant plus pathétique la sortie médiatique de son successeur au conseil régional de Haute-Normandie puisque la ligne TER Rouen - Dieppe est directement concernée...

 


 

http://haute-normandie.france3.fr/2014/05/21/trains-trop-larges-la-region-de-haute-normandie-ne-paiera-pas-481929.html

Trains trop larges : la région de Haute-Normandie ne paiera pas

 

Réaction de Nicolas Mayer-Rossignol, président  du conseil régional de Haute-Normandie après la révélation ce mercredi par le "Canard Enchaîné" de quais trop étroits pour les nouveaux trains

  • Par Richard Plumet
  • Publié le 21/05/2014 | 14:06, mis à jour le 21/05/2014 | 14:32
© France 3 Haute-Normandie
© France 3 Haute-Normandie

 

La ligne de Dieppe concernée

L'affaire a été révélée ce mercredi matin (21 mai) par l'hebdomadaire "Le Canard Enchaîné" dans un article intitulé "1200 quais dans les brumes" : les nouveaux trains commandés par la SNCF (et en majorité  payés par les conseils régionaux) sont trop larges d'une dizaine de centimètres de chaque côté pour circuler dans certaines gares anciennes.

Conséquence : il faut raboter les quais ! Ce midi, alors que chacun s'interroge sur les raisons d'une telle erreur, les présidents de Régions commencent à réagir. Premier à s'être exprimé,  Nicolas Mayer-Rossignol, président  du conseil régional de Haute-Normandie est très clair sur la question du financement des travaux de remise aux normes :

"Si il y a eu des erreurs commises par RFF ou la SNCF,
c'est à RFF ou à la SNCF de payer"


RFF qui s'occupe des infrastructures (voies, tunnels, quais…) et la SNCF qui s'occupe de faire rouler les trains, semblent connaître des difficultés de coordination. Et entre les deux, il y a les Régions qui  financent de très nombreux trains. Des régions qui sont aujourd'hui un tantinet exaspérées et qui demandent des comptes... 

En Haute-Normandie, où dix de ces nouveaux trains (plus larges) ont été commandés (et financés par les contribuables de l'Eure et  de la Seine-Maritime), certains quais, comme ceux de la ligne Rouen-Dieppe seraient trop étroits pour les accueillir… 


 

Commentaire de Florestan:

NMR Windows 8 nous assure que les Haut-Normands ne sont pas des "pigeons"... Heureux, donc d'apprendre que les Normands habitant dans une moitié de Normandie ne soient plus les "pigeons" d'Alain Le Vern !


 

Par contre, du côté occidental de la Normandie, Laurent Beauvais s'est montré prévoyant: il n'y aura donc pas de "pigeons" bas-normands car tout a été déjà été anticipé notamment sur la ligne Paris-Granville. Il n'y aura donc aucun retard de calendrier ni surcoût pour les contribuables Normands qui ont donc la chance d'habiter en Basse-Normandie...

 http://www.ouest-france.fr/nouveaux-ter-paris-granville-les-travaux-anticipes-en-basse-normandie-2558601

Nouveaux TER Paris-Granville. Les travaux anticipés en Basse-Normandie

 

A propos de la polémique sur les nouveaux TER, qui obligeront à raboter des quais, la SNCF et la Région assurent que les travaux ont été anticipés, en Basse-Normandie.

Les nouveaux TER bi-mode (électriques et thermiques) ou électriques, commandés par la SNCF, sont trop larges de quelques centimètres pour entrer en gare, selon une information dévoilée hier par le Canard enchaîné

La Région ne tarde pas à réagir et précise, ce mercredi, que les travaux ont été anticipés sur le réseau bas-normand. "La mise aux normes des quais pour ces nouveaux matériels avait été anticipée", assure le conseil régional.

Son président Laurent Beauvais avait demandé, par courrier, à Réseau ferré de France (RFF) "la mise en conformité des quais avec le matériel Régiolis" pour accueillir notamment sur la ligne Paris-Granville, "dans de bonnes conditions, les personnes à mobilité réduite".

Ces travaux, réalisés et "financés en totalité par RFF, à hauteur de 260 000 euros", ont été achevés en mars 2014. Ils permettraient ainsi de ne pas retarder la livraison des matériels prévue à partir du milieu de l'année 2014.


 

Commentaire de Florestan:

Moralité, un vrai président de région en Normandie est plus efficace qu'un ancien président de région à la SNCF: le recyclage des vieux matériels roulants n'est plus de mise... Place aux "Régiolis" !

On apprend enfin que si le Canard Enchainé a été mis au courant de cette consternante affaire, c'est que Réseau Ferré de France voulait augmenter en douce la redevance perçue auprès des conseils régionaux pour l'entretien des quais de gare afin de faire passer la facture de 50 millions: un Le Vern à la SNCF ça ne sert donc à rien !