A nouveau du rififi au coeur de la Fabiusie...

Après la guerilla aussi stupide qu'inutile d'un Alain Le Vern contre le maire communiste de Dieppe, Sébastien Jumel, qui faillit faire éclater l'alliance PS / PCF indispensable à la survie même de la Fabiusie haut-normande et qui coûta très certainement son fauteuil de président de région à l'intéressé au grand soulagement de tous les Normands...

Après la crue frontiste aux dernières municipales qui inondèrent tous les rez-de-chaussée des mairies socialistes de la Vallée de la Seine (voire le premier étage comme du côté d'Elbeuf...) voici que s'envenime aujourd'hui la querelle entre socialistes, querelle très sotte-villaise ! entre les partisans de l'ancien maire, le très respectable Pierre Bourguignon qui perdit la mairie au profit de son ancienne première adjointe Luce Pane qui avait reçu l'investiture du parti contrairement au premier qui avait le tort d'être un peu trop indépendant au yeux du Grand Absent aujourd'hui ministre des affaires étrangères à la Normandie !


 

http://france3-regions.francetvinfo.fr/haute-normandie/2014/07/28/luce-pane-la-maire-de-sotteville-les-rouen-accusee-par-l-opposition-municipale-de-masquer-la-moitie-de-ses-revenus-524105.html

Luce Pane, la maire de Sotteville-lès-Rouen, accusée par l'opposition municipale de masquer la moitié de ses revenus

Dans le cadre de l'opération transparence pour les parlementaires, la déclaration d'intérêt et d'activité de Luce Pane, députée-maire de Sotteville-lès-Rouen, a été rendue publique ce jeudi (24 juillet). 

  • Par Emmanuelle Partouche
  • Publié le 28/07/2014 | 12:17, mis à jour le 28/07/2014 | 12:17
Luce Pane, le soir de son élection à la tête de la mairie de Sotteville-lès-Rouen (mars 2014) © France 3 Haute-Normandie
© France 3 Haute-Normandie Luce Pane, le soir de son élection à la tête de la mairie de Sotteville-lès-Rouen (mars 2014)
Dans un communiqué de presse, publié sur son site, le groupe d'opposition municipale "J'aime Sotteville", accuse "la députée Luce Pane d'avoir masqué la moitié de ses revenus". Une accusation relayée dès hier sur Twitter

Dans ce communiqué, le groupe "J'aime Sotteville" indique :

" Rappelons que les élus doivent indiquer les revenus qu'ils percevaient avant leur élection en tant que parlementaire. En l'occurrence, elle devait signaler tous ses revenus avant son élection comme députée le 17 juin 2012. Or à cette date, elle était Vice-Présidente du Département 76 et ce depuis 2004. Pourtant, elle ne l'a pas indiqué dans sa déclaration.

Est-ce un simple oubli ? Difficile de le croire quand de surcroît, elle déclare 0€ d'indemnités en tant qu’adjointe au maire de Sotteville-lès-Rouen. Elle a été adjointe de 1989 à mars 2014 et touchait des indemnités jusqu'au 14 juin 2012 date à laquelle elle a perdu toutes ses délégations. Elle a donc touché des indemnités au mois de juin 2012 inclus."

Ce groupe qui a présenté une liste aux élections municipales est constitué notamment de Pierre Bourguignon, ancien maire de Sotteville-lès-Rouen. En mars 2014, l'homme, candidat dissident du PS, a été éliminée par sa rivale et ancienne première adjointe, Luce Pane, candidate officielle pour le parti socialiste.Le conseil municipal de Sotteville-lès-Rouen compte aujourd'hui six élus du groupe "J'aime Sotteville".

La réponse de Luce Pane


Contacté par la rédaction de France 3 Haute-Normandie, le directeur de cabinet de Luce Pane, Marc Avenel, répond par voie de communiqué également :

" Pour répondre aux propos mensongers auxquels nous habitue malheureusement le groupe d’opposition municipale « J’aime Sotteville », il convient de préciser que :

  •  Madame Pane a démissionné de ses fonctions de vice-présidente du Département dès son élection comme Députée en juin 2012,
  • Madame Panes’est vu retiré ses délégations d’adjointe au Maire, comme 4 autres de ses collègues par le Maire de l’époque. De ce fait, elle a exercé les fonctions de 1ère adjointe sans délégation et donc sans indemnités de juin 2012 à mars 2014, elle n’a donc pas cumulé d’indemnités.

Pour Madame PANE, la transparence va de pair avec la dignité. La politique consiste à régler les problèmes de nos concitoyens, non à régler ses comptes personnels."


 

Commentaire de Florestan:

Une fois de plus, à la vue de ce triste spectacle de la vie politique, on peut dire, en paraphrasant une célèbre maxime: "Heureux comme le Front National en Fabiusie !"

Les prochaines élections seront les élections régionales. Grâce à la réforme territoriale en cours et la perspective réjouissante de l'unité normande à venir, ce seront, les premières élections régionales normandes. Si la réforme est votée selon l'agenda, plutôt serré, voulu par le Gouvernement, la campagne des futures élections régionales normandes pourraient démarrer dès cet hiver prochain.

Alors puisque je suis, personnellement, de gauche ET normand, je me permettrais le petit conseil suivant:

Si la gauche (PS et partis alliés) veut présider et diriger le futur conseil régional de Normandie, il ne faut surtout pas que la tête de liste soit issue de la... Fabiusie !

Car on a l'impression plutôt désagréable qu'être "Fabiusien" ça porte la poisse à la Normandie et à la ... Gauche !