De plus en plus, la façade portuaire maritime normande se constitue en un grand réseau cohérent et intégré pour faire de la Normandie, à moyen terme, le grand avant port européen que la France mériterait d'avoir sur la mer la plus fréquentée du Monde.

Après la constitution du syndicat mixte Ports Normands Associés (PNA) solidarisant les ports de Caen-Ouistreham et Cherbourg, après la création du GIP "HAROPA" liant les grands ports maritimes du Havre, Rouen-Honfleur et Gennevilliers-port fluvial de Paris, après les accords commerciaux et logistiques liant désormais PNA, les ports de Dieppe, Fécamp et du Tréport à HAROPA, le système portuaire normand s'est mis en place avec certains services communs tel que le remorquage, pilotage et lamanage pour les ports ouverts sur la baie de Seine...

Signe qui ne trompe pas et qui montre que cette belle logique normande de mise en réseau est en train de prendre, la nomination de Philippe DEISS l'ancien directeur du Grand Port Maritime de Rouen à la tête de Ports Normands Associés : la différence entre Haute et Basse Normandie n'a donc plus aucun sens !

Deiss_PNA

Un gros dossier attend, cependant,  l'ex rouennais à son arrivée à Caen: la mise en route du chantier sur le site de Blainville sur Orne permettant la réception des barges fluvio-maritimes qui doivent transborder directement dans le port de Caen, via la baie de Seine, les conteneurs des clients caennais qui sont débarqués au Havre et transportés à Caen par camions routiers ! Cette ligne, à raison de deux navettes par semaine permettrait de transporter 25000 conteneurs tout en créant une quarantaine d'emplois sur le port de Caen...

Le site du port de Blainville sur Orne sur le canal en amont de Caen qui pourrait accueillir les futurs conteneurs...