A l'occasion du pseudo vote de confiance demandé par le Premier ministre aux députés d'une majorité présidentielle improbable mais qui tiendra le coup jusqu'en 2017 (car nous sommes en 5ème République), Manuel VALLS, dans son discours de politique générale a rappelé à tous ceux qui auraient été tentés de se débiner, que les prochaines élections régionales auront bien lieu en décembre 2015, dans le nouveau cadre régional qui doit être définitivement arrêté en novembre prochain, lors de la seconde lecture de la réforme territoriale au Parlement.

Tous ceux et celles (par exemple,  Laurent Fabius ou Martine Aubry) qui espéraient organiser les prochaines élections régionales dans le cadre actuel dans le secret espoir que la réforme en cours ne puisse jamais aboutir, en sont pour leurs frais!

Ainsi, alors que la future unité normande dont on parle depuis 1972 sera effective dans moins de deux ans (au 1er janvier 2016), la classe politique régionale normande découvre avec stupeur qu'elle n'a quasiment aucune idée, aucune vision normande globale, aucun "projet stratégique" à l'échelle normande voire... qu'elle n'existe tout simplement pas !

Pour la bonne et simple raison que, mis à part quelques rares groupes d'élus qui ont toujours défendu l'idée d'unité normande (on pensera à l'association qui avait été créée par Hervé Morin suite à son fameux "serment d'Epaignes" sans lendemain et qui avait rassemblé, en vain, des élus réunificateurs normands centristes et radicaux de gauche) des élus bas-normands restent indécrottablement incapables de rencontrer des élus haut-normands et vice versa!

Et ainsi, on atteint une certaine altitude dans l'ubuesque lorsque l'on doit faire le pénible constat que le Parti socialiste, qui a pourtant la majorité régionale dans les deux régions administratives normandes actuelles depuis 2008, demeure incapable d'organiser le début du commencement d'une réunion d'élus socialistes ou de militants socialistes à l'échelle de toute la Normandie.

On l'a ainsi amèrement constaté lors du débat parlementaire sur la réforme territoriale: les 3,5 millions de citoyens normands sont représentés par 44 parlementaires (sénateurs et députés) qui pour la plupart d'entre eux demeurent incapables de se représenter la Normandie: à notre lettre circulaire envoyé en juillet dernier pour enjoindre nos parlementaires à "voter normand" (donc en faveur de l'unité normande stricto sensu) nous n'avons reçu que des réponses de parlementaires bas-normands, certainement parce que le collectif "Bienvenue en Normandie" est domicilié à Caen...

Certes, à la décharge de nos honorables représentants, on pourra incriminer le poids des habitudes qui consiste à confondre territoire et circonscription pour faire carrière personnelle et il faut avouer que de ce point de vue (un peu mesquin...) la Normandie, en tant que telle, n'existe pas ! 

On peut aussi comprendre que nos élus peuvent légitimement ne rien comprendre ou presque des intentions du Gouvernement dans l'actuelle réforme territoriale qui consiste à définir le contenant (la carte des nouvelles régions) avant le contenu (la nouvelle répartition des compétences entre les collectivités) sans même parler du sort compliqué réservé aux départements qui seront, finalement, préservés moyennant leur évolution (fusion absorption avec une métropole, fédération d'intercommunalités ou maintien du statut actuel dans les zones rurales).

Cependant, L'UMP et l'UDI ont beau jeu de faire la leçon au PS en réclamant l'organisation d'un débat ou d'une réflexion sur le projet normand et, exceptées quelques initiatives prises ici ou là qui vont dans le bon sens (par exemple, le site Internet des élus de la droite régionale au CRBN), ils en sont au même point que certains socialistes: être comme une poule découvrant une brosse à dents ! 

Cela devrait être rôle de la minorité d'opposition d'être agile et intelligente dans la réflexion normande face au catastrophique blocage de la majorité régionale socialiste qui demeure incapable de penser "normand" car, nous le savons tous, le clan fabiusien "haut-normand" n'a jamais voulu et ne veut toujours pas d'une unité normande imposée à Laurent Fabius par le rouennais François Hollande...

Sauf que les initiatives les plus engageantes pour enfin amorcer un débat public régional normand viennent de la seule Basse- Normandie: en Haute-Normandie, à cause du surplomb ( ou du surmoi? ) anti-normand du pouvoir fabiusien, on se contentera d'une discrète mission d'évaluation transpartisane interne au conseil régional...

Un an après le départ d'Alain LE VERN, de sinistre mémoire, la parole normande a toujours plus de mal à s'exprimer en Haute-Normandie qu'en Basse-Normandie où elle est plus libre et ou le sectarisme partisan semble moins fort...

A partir de novembre prochain, les choses vont certainement s'accélérer, les réunions publiques d'information des élus, des militants et cadres politiques vont se succéder pour que ces Messieurs Dames s'acclimatent enfin à l'évidence normande: les ouvriers de la 25ème heure risquent d'être nombreux. L'Evangile ne les condamne pas, bien au contraire !

C'est pourquoi, l'Etoile de Normandie se propose d'être une ressource importante pour tous ceux et celles qui veulent une réflexion authentiquement normande. De même, nous rappelons à tous que venir aux réunions de notre séminaire annuel de l'Université populaire de Caen ne coûte rien: l'entrée et la prise de parole y sont libres !

Et pour finir posons le principe suivant:

La tête d'une liste qui doit se présenter aux prochaines élections régionales, premières vraies élections normandes, doit être un homme ou une femme dont la carrière politique peut témoigner du désir authentique de réaliser l'unité normande: nous serons donc particulièrement vigilants pour démasquer, quand il le faudra, tous les imposteurs !


 

1° Les élus écologistes d'Europe Ecologie Les Verts (EELV) organisent ce week-end une grande réunion normande au Bec Hellouin "pour apprendre à se connaître" (sic!) : voilà enfin une bonne initiative, honnête et courageuse !

EELV_Normandie

 

2° Un "projet stratégique normand"? Y a qu'a faut qu'on...

Ils_n_ont_pas_de_projet_normand

 

3° Le communiqué de presse des centristes de l'UDI: sympathique mais un peu donneur de leçon! On aimerait bien entendre à nouveau Hervé Morin pour un nouveau "serment d'Epaignes"!

http://www.lamanchelibre.fr/depeche-54332-reunification-la-normandieles-centristes-bas-normands-pour-une-vraie-discussion.html

Réunification de la Normandie: les centristes bas-normands pour une vraie discussion

Les centristes bas-normands de l'UDI veulent une vraie discussion sur la réunification de la Normandie

Favorable à la réunification de la Normandie, le groupe UDI (Union des démocrates indépendants) du Conseil régional de Basse-Normandie, qe préside Philippe Augier, dénonce "tous ceux qui y voient un accroissement de leur pouvoir personnel ou celui de leur  sérail".

Ce groupe considère que la proposition  d'établr la préfecture de région à Caen et l'assemblée régionale à Rouen "est une manière d'imposer un message dans les médias et dans les esprits".

L'UDI demande donc "une vraie discussion" avant toute réflexion sur  la réunification. Pour les centristes "une fois le problème de l'implantation géographique des institutions réglé, pourrait enfin s'engager un travail nécessaire et constructif  pour préparer notre avenir commun".


Publié par F.C le 17/09/2014 à 08h44
Commentaire de Florestan:
Pourquoi n'y a-t-il pas un communiqué de presse de tous les élus UDI de Normandie ? Etrange...