C'est la loi des séries. Dans l'actualité, certaines informations se suivent et, par un effet cumulatif, donnent des impressions positives ou négatives.

Dans le cas de la partie orientale de la Normandie, en ce qui concerne certaines infrastructures de transport, c'est hélas négatif au point qu'on ne peut pas s'empêcher de penser aux effets de la division normande (les doublons, les redondances, le saupoudrage mais aussi le sous-investissement) et à tout ce qu'il faudra mettre en oeuvre dans le cadre d'un conseil régional normand unifié pour plus de cohérence et d'efficacité dans l'équipement du territoire normand...


 

1° Sous investissement chronique: on ferme une ligne ferroviaire avant les indispensables travaux qui auraient dû être faits avant... Merci qui ? Merci Le Vern?

http://france3-regions.francetvinfo.fr/haute-normandie/2014/09/16/fermeture-de-la-ligne-sncf-entre-breaute-et-fecamp-551946.html

Fermeture de la ligne SNCF entre Bréauté et Fécamp

Dans un communiqué, RFF et SNCF annoncent l'arrêt  de la circulation des trains à compter du 24 octobre 2014

  • Par Richard Plumet
  • Publié le 16/09/2014 | 12:17, mis à jour le 16/09/2014 | 12:19
© France 3 Le Havre-Baie de Seine
© France 3 Le Havre-Baie de Seine

Avant les pluies de l'automne

Fécamp ne sera plus desservi par les trains (de voyageurs ou de marchandises) à partir du 25 octobre prochain. C'est ce qu'a annoncé ce mardi (16 septembre) Réseau Ferré de France et la SNCF dans un communiqué.

Une fermeture temporaire de la ligne Bréauté-Fécamp motivée par le mauvais état de la voie qui a avait obligé depuis plusieurs mois les trains à circuler à petite vitesse en attendant le résultat d'une enquête technique dont les résultats viennent d'être connus :

"Les études engagées depuis la mise en application de la limitation temporaire de vitesse ont conclu à des problèmes hydrauliques et géotechniques importants de la ligne et donc à la nécessité de la fermer avant les pluies de l’automne."


Dans leur  communiqué, RFF et SNCF annoncent plusieurs mois de travaux et une desserte des communes situées entre Bréauté et Fécamp par des autocars de remplacement :

"Les travaux prévus en 2015 et 2016 consisteront à la remise en état complète de la plate-forme et au renouvellement des composants principaux de la voie : rail, ballast et traverses. Les conditions de réalisation de ces travaux et leur financement sont en cours de finalisation.
La ligne sera rouverte à la circulation ferroviaire à l’issue de la réalisation complète des travaux au second semestre 2016.

Après avoir étudié dans le détail les besoins de déplacement des voyageurs, la SNCF mettra en place à partir du 25 octobre 2014 un nouveau plan de transport par autocar. Afin de couvrir au mieux le territoire, tous les cars desserviront Goderville."


Pour les voyageurs et les abonnés, la SNCF  "met en œuvre un programme d’informations spécifique"  et met en place un nouveau plan de transport. Renseignements et précisions disponible sur le site Internet www.ter-sncf.com/haute_normandie ou par téléphone en contactant AléoRégion au 0 825 000 276 (0,15 € / mn).
2) Effet doublon: fermeture de l'aéroport de Rouen-Boos.

L’aéroport de Rouen bientôt fermé ?

La CREA a décidé de ne pas reconduire le contrat qui les lie avec une société privée qui gère depuis 2010 l’aéroport de Rouen Vallée de Seine. Leur engagement prend fin en 2016, le temps de réfléchir sur l'avenir du site Rouen Boos fortement concurrencé par celui de Deauville.

  • Par Mathilde Riou
  • Publié le 16/09/2014 | 08:24, mis à jour le 16/09/2014 | 08:24
© France 3 Haute-Normandie
© France 3 Haute-Normandie
La CREA a décidé de ne pas reconduire le contrat qui les lie avec une société privée qui gère depuis 2010 l’aéroport de Rouen Vallée de Seine. Pour se justifier, elle met en avant la très faible activité de l’aéroport fortement concurrencé par celui de Deauville le mieux placé pour devenir l’aéroport de Normandie.

Actuellement, une cinquantaine de salariés travaillent sur le site de Rouen Vallée de Seine (aéroport + entreprises dans les hangars). 

VIDEO : Voir le reportage ci-dessous de  Myriam Libert et Patrice Cornily
3) Absence d'une vision maritime normande: fermeture de la ligne maritime Le Havre- Portmouth

DFDS Seaways annonce son projet de fermeture de la ligne Le Havre-Portsmouth

La compagnie DFDS a annoncé ce lundi (15 septembre) son projet de fermeture de la ligne "Le Havre-Portsmouth" d’ici la fin de l’année 2014.  Le personnel en a été informé par un comité d’entreprise exceptionnel.

  • Par Mathilde Riou
  • Publié le 16/09/2014 | 11:22, mis à jour le 16/09/2014 | 14:47
Car ferry à quai au Havre en 2014 © Richard PLUMET / France 3 Haute-Normandie
© Richard PLUMET / France 3 Haute-Normandie Car ferry à quai au Havre en 2014
La compagnie DFDS a repris la ligne " Le Havre-Porthsmouth" en 2012 après le rachat des activités de LD Lines sur la Manche. En deux ans, elle n’a pas réussi à pérenniser l’activité même si le déficit a été ramené à 2 millions d’euros contre 4 millions au moment du rachat. En dix ans d'exploitation cette ligne n'a été bénéficiaire qu'en 2007. La baisse continue de l’activité avait obligé DFDS a remplacer le bateau " Norman Voyager" par un plus petit, le Seven Sisters. "En cas d’arrêt de la ligne, le Seven Sisters et l’ensemble de son équipage affrétés auprès du département de la Seine-Maritime en qualité de service annexe depuis le 10 mars 2014, seraient restitués à son propriétaire" déclare la direction de la compagnie.

VIDEO : Voir le reportage de France 3 Le Havre - Baie de Seine d'Emmanuelle Darcel et Najib Ben Ghezala avec l'interview de Rodolphe Gorand, délégué syndical CGT sédentaire DFDS Seaways
La vision globale du potentiel maritime normand, ce sont les Bretons de la Brittany Ferries qui l'ont...
Et pour cause ! La compagnie transmanche bretonne fait le meilleur de son beurre depuis les ports normands et depuis longtemps: après Cherbourg et Ouistreham, pourquoi pas Le Havre?

Brittany_ferries_au_Havre