Après les Normands en Angleterre, en Sicile, en Italie du Sud, en Terre Sainte, au Brésil, au Groenland, à Terre Neuve, en Amérique, en Antarctique, au Japon ou ailleurs... Avant que les Normands n'aillent enfin dans l'espace ou sur la lune, les Normands viennent de conquérir... le Sénat ! Oseront-ils faire un "lobby normand" comme pourrait le faire des sénateurs bretons? A moins qu'ils n'estiment plus efficace d'agir dans la discrétion.

En tout cas, on trouvera des élus Normands aux postes clefs du fonctionnement de la chambre haute de la République, à commencer par la présidence du Sénat qui vient de revenir à Gérard Larcher, originaire de l'Orne.


http://www.tendanceouest.com/actualite-81164-7-normands-a-des-postes-cles-au-senat-.html

7 normands à des postes clés au Sénat

7 normands à des postes clés au Sénat

18H18 - 09 OCTOBRE 2014 - PAR T.V

Suite aux élections sénatoriales du 28 septembre dernier, le Sénat a procédé au renouvellement de ses instances. 7 normands occupent des postes importants au palais du Luxembourg.

Après l'Ornais Gérard Larcher, élu Président du Sénat la semaine dernière,  six Normands ont été élus pour occuper des responsabilités importantes au sein du Sénat.

Cinq présidences de commission sur sept reviennent à la Normandie : la commission des Lois à Philippe BAS (UMP Manche), la commission des affaires européennes à Jean BIZET (UMP Manche), la commission des affaires économiques à Jean Claude LENOIR (UMP Orne), la commission du développement durable à Hervé  MAUREY (UDI-UC Eure), la commission culture éducation communication à Catherine  MORIN-DESAILLY (UDI-UC Seine Maritime). Jean Léonce DUPONT (UDI-UC Calvados) président du conseil général du Calvados, est l'un des trois questeurs du Sénat (UDI-UC Calvados).

 

Galerie photos des Normands du Sénat

Responsive image

Commentaire de Florestan:

René GARREC (UMP) sénateur du Calvados a disparu de la circulation... Etrange ! Quant à Philippe BAS il porte un nom qui n'augure rien de bon du point de vue de l'unité normande...


 

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2014/10/11/97001-20141011FILWWW00139-reforme-territoriale-larcher-annonce-un-debat.php

Les choses sérieuses pour nos sénateurs Normands seront la confirmation de l'unité normande dans le cadre de la réforme territoriale et surtout la réussite de la réforme territoriale elle-même qui devrait confirmer le rôle des départements dans le futur cadre régional: Gérard Larcher, dans une démarche consensuelle et constructive a rencontré tout récemment le Premier ministre Manuel VALLS... On pourra apprécier la méthode et on apprécierait que les Sénateurs se mettent vraiment au travail pour améliorer sérieusement le texte gouvernemental, car la bouderie sénatoriale de cette été n'a servi strictement à rien !

Régions : Larcher annonce un débat

Par  

Mis à jour le 12/10/2014 à 02:06

    Publié le 11/10/2014 à 17:41
Gérard Larcher, président UMP du Sénat, annonce une déclaration du gouvernement suivie d'un débat au Sénat sur la réforme territoriale, ainsi que des modifications d'agenda quant à l'examen des textes, dans un entretien au Monde de dimanche-lundi.

Gérard Larcher, qui a rencontré François Hollande vendredi, affirme avoir obtenu gain de cause sur sa demande d'utiliser l'article 50-1 de la Constitution au sujet de la réforme territoriale, qui n'a pour le moment été adoptée que par l'Assemblée en première lecture. Cet article stipule que "devant l'une ou l'autre des assemblées, le gouvernement peut, de sa propre initiative ou à la demande d'un groupe parlementaire (...) faire, sur un sujet déterminé, une déclaration qui donne lieu à débat et peut, s'il le décide, faire l'objet d'un vote sans engager sa responsabilité".

"Je souhaite que le premier ministre remette en perspective la réforme territoriale qui a changé depuis les annonces du mois d'avril. Les questions du droit d'option des départements (possibilité de sortir d'une région pour en rejoindre une autre, ndlr) ou des intercommunalités doivent être reposées. Cette déclaration, suivie d'un débat de deux heures, se déroulera le 28 octobre avant l'examen du texte, qui devait initialement commencer le 21", déclare Gérard Larcher au quotidien. 

"Pour le second texte (qui répartit les responsabilités entre l'Etat et les collectivités d'une part, et entre les collectivités d'autre part, ndlr), j'ai obtenu que le débat prévu début novembre soit reporté à fin décembre, après les lois de finances. Nous allons donc avoir le temps de travailler sans lenteur ni vitesse excessives", ajoute-t-il.

Enfin, comme d'habitude dans notre République bananière, le gouvernement s'apprête à modifier la règle du jeu électoral avant les prochaines élections régionales prévues en décembre 2015 dans le nouveau cadre territorial...

Vallini Deauville