Lors de la dernière réunion plénière du conseil régional de Basse-Normandie, (les 16 et 17 octobre derniers) Laurent BEAUVAIS, président de région en Normandie depuis... 2008 a annoncé qu'un groupe de travail commun aux deux actuelles régions administratives normandes était à la tâche pour préparer ENFIN le premier budget régional normand pour toute la Normandie depuis... 1972 !

Il était temps !

Après l'urgence de réunifier au plus vite le débat public régional normand sur la réunification de la Normandie malgré la division médiatique toujours entretenue par Ouest-France, Paris-Normandie, France Bleue et France 3, il fallait aussi dans l'urgence en finir avec l'ignorance ou le mépris réciproques entretenu par les quinze dernières années (1998 - 2013) d'obstination anti-normande d'Alain LE VERN qui a tout fait pour rendre impossible une fusion des politiques publiques régionales normandes suivant une logique de sabotage clairement assumée par ce président de région socialiste pratiquant sans vergogne un étroit égoïsme de circonscription dès qu'il pouvait évoquer la menace du fantôme de la  "grande région normande" pour inquiéter nos concitoyens normands. 

L'annonce d'un budget régional normand unique pour 2016 qui sera comme l'acte de naissance concret, explicite de l'unité normande en action, en institution, en administration, est un moment important dans le chemin encore semé d'embûches vers cette Unité Normande dont certains d'entre nous attendent l'avènement depuis plus de 40 ans.

Cependant, ce premier collectif budgetaire régional pour toute la Normandie qui va s'appuyer sur le rapport commun aux deux CESER normands sur l'état des lieux des politiques publiques régionales normandes, va devoir surmonter les difficultés engendrées par le bilan anti-normand laissé par LE VERN.

Pour leur donner du courage et nous donner le courage d'aller jusqu'au bout du processus nous conduisant à l'unité normande, on citera une nouvelle fois Winston Churchill, le Premier ministre britannique qui a tenu bon dans la tourmente de la Seconde Guerre Mondiale:

"La différence entre un pessimiste et un optimiste vient du fait que le premier fera de toute opportunité une difficulté et que le second fera de toute difficulté une opportunité"


http://france3-regions.francetvinfo.fr/basse-normandie/2014/10/17/les-deux-normandie-preparent-un-budget-commun-pour-2016-573416.html

Les deux Normandie préparent un budget commun pour 2016

La Haute et la Basse Normandie, dont la fusion est prévue dans le cadre de la réforme territoriale, ont annoncé jeudi préparer un budget commun pour 2016 et un site internet de concertation.

  • avec AFP
  • Publié le 17/10/2014 | 12:17
drapeau-normandie-img_0660.jpg
Les Conseils régionaux de Haute et Basse-Normandie ont déjà commencé à travailler ensemble. Ils ont annoncé ce jeudi préparer un budget commun pour 2016 et un site internet de concertation. "Même si la loi n'est pas encore votée, nous sommes d'ores et déjà dans la préparation de la fusion des deux Normandie" ont indiqué dans un communiqué commun les présidents PS haut et bas normands, Nicolas Mayer-Rossignol et Laurent Beauvais.

"Nous n'avons pas perdu de temps et sommes même en avance par rapport à la loi", ajoutent-ils, précisant que leurs services "travaillent d'ores et déjà ensemble à l'harmonisation comptable afin de permettre l'adoption, début 2016, du premier budget normand".

Dès le mois de juin, les deux présidents ont saisi les deux comités économiques, sociaux et environnementaux régionaux (CESER) afin qu'ils fournissent des études faisant le point sur les coopérations existantes et sur celles qui pourraient être engagées, afin de constituer une "base technique documentée pour nourrir les débats dès le début de l'année 2015".

Des réunions publiques dans plusieurs villes

Estimant que la Normandie "ne se fera qu'avec les Normands", ils ont décidé la mise en ligne prochaine d'un "site internet mutualisé à l'échelle normande", pour permettre à la population de participer aux débats. MM. Mayer-Rossignol et Beauvais vont, par ailleurs, multiplier les réunions publiques dans plusieurs villes de leurs territoires actuels sur le thème de l'avenir régional. En Basse-Normandie, 12 rencontres avec la population sont programmées du 7 au 15 novembre.

Mettant en avant leur travail commun en vue de la réunification de la Normandie, les deux présidents prennent soin de mettre en sourdine la question du choix de la capitale, Rouen et Caen revendiquant avec force ce statut.

Selon le calendrier national prévu, le projet de loi concernant la délimitation des régions et le calendrier électoral doit passer en deuxième lecture à la fin du mois au Sénat puis à l'Assemblée nationale fin novembre. Le projet de loi sur la clarification des compétences des collectivités est inscrit quant à lui au débat parlementaire début 2015.