La rédaction de l'Etoile de Normandie a depuis longtemps ses propres sources d'information sur le dossier normand et nous avons souhaité attendre quelques confirmations de ce qui suit pour, enfin, vous en faire part...

Selon une source fiable et autorisée, les discussions seraient bien engagées du côté des responsables de service des deux actuelles administrations régionales normandes, pour organiser le redéploiement et la fusion de l'administration territoriale régionale dans le cadre de la future Normandie. Selon cette source, ces discussions se feraient sur le principe de l'établissement du futur conseil régional de Normandie à ... Rouen, avec une antenne à Caen.

 

En tant que Normand, pour les assemblées plénières d'un Conseil Régional de Normandie, on peut raisonnablement préférer le cadre prestigieux de l'abbaye aux Dames de Caen qui abrite toujours la dépouille de la Reine Mathilde et qui a toujours pavoisé aux deux cats à un hémicycle quoique moderne et confortable installé derrière une ancienne caserne à Rouen...

Voir aussi ce billet tiré de nos archives:

http://normandie.canalblog.com/archives/2012/11/26/25670012.html

 

 

A moins de considérer que le vrai siège légitime pour un conseil régional de Normandie à Rouen ne soit ...

L'ancien Parlement de Normandie, actuel palais de Justice de Rouen dont les magnifiques salles peuvent être louées pour certaines occasions prestigieuses: la séance plénière inaugurale du premier conseil régional de Normandie pourrait s'y tenir... pour le symbole !

Cette perspective, si elle devait se confirmer, fait bruisser d'inquiétude les couloirs de l'abbaye aux Dames à Caen d'autant que les deux Directeurs Généraux des Services concernés (DGS) qui se seraient rencontrés récemment, auraient fait état de leurs désaccords quant à la méthode à choisir pour harmoniser les statuts et situations des personnels administratifs des deux actuels conseils régionaux normands...

L'usage voudrait pourtant que cette harmonisation se fasse "par le haut" ce qui impliquerait de généraliser le cadre Haut-Normand, plus favorable, à l'ensemble de la Normandie.

Du côté des élus régionaux de l'actuelle majorité, c'est "motus et bouche cousue" sur cette question au point que la représentation politique régionale (au conseil régional de Basse-Normandie) ne semble pas être informée ou participer à ces réflexions très "internes": du moins, il n'y a aucune communication sur ce sujet extrêmement sensible si ce n'est pour dire qu'il ne devrait pas y avoir de "plan social" dans la fonction publique territoriale régionale en Normandie. A la rigueur, on pourrait trouver normal qu'il y ait des bruits de couloir dans un ancien cloître !

Officiellement, il n'est pour lors question que de l'harmonisation des chiffres et des normes comptables pour préparer le premier budget régional normand pour 2016 alors que l'harmonisation du travail et des personnels a peut-être déjà débuté... au profit de Rouen et au détriment de Caen?

Garder le secret sur cette affaire n'est pas une bonne méthode: cela risque de compliquer inutilement nos affaires normandes en alimentant la suspicion et la méfiance alors que nous avons besoin de travailler enfin dans la confiance entre Normands.

Au lieu de garder un secret qui finira par s'ébruiter (ici même et bientôt peut-être lors d'une prochaine Assemblée Plénière du CRBN), on devrait plutôt ouvrir clairement le débat car il est vain d'organiser des réunions publiques pour présenter au bon peuple l'unité normande et un projet normand si on ne profite pas de cette occasion pour l'expliquer concrètement en présentant, par exemple, l'organisation des choses entre Caen, Rouen et Le Havre:  il est absurde de parler de la réunification normande sans présenter la formule choisie pour répartir les rôles entre Caen, Rouen et Le Havre...

Au lieu de faire murmurer les murs d'une abbaye caennaise ou de faire bruisser la rumeur à travers la vigne, certains "hauts responsables" devraient se replonger dans la dernière partie du rapport Edater de 2008 qui propose une étude d'impact précise des divers scénarios de répartition entre Caen et Rouen ou, mieux encore, de prendre connaissance de la dernière note de synthèse de nos amis géographes sur une métropole capitale normande en réseau !

Bref! qu'ils lisent d'urgence l'Etoile de Normandie où ces informations sont disponibles pour que nous ayons enfin un vrai débat public régional normand responsable et intelligent en mettant toutes les informations et options sur la table !

Pour mémoire, nous rappelons ci-après notre proposition de répartition des rôles qui nous semble convenir le mieux aux réalités géographiques normandes:

CAEN TECHNOPOLE UNIVERSITAIRE CAPITALE REGIONALE siège du conseil régional pour l'Unité Normande

ROUEN METROPOLE CHEF LIEU siège de la préfecture régional et interrégionale Nord -Ouest pour l'Axe Seine

LE HAVRE PORT INTERNATIONAL siège de la chambre régionale de commerce et d'industrie de Normandie

1) Soit on laisse jouer les rapports de force politiques et on reproduira sans imagination un RESEAU HIERARCHIQUE avec une tête (Rouen) et des antennes (Caen)

2) Soit on fait preuve d'intelligence et de bonne volonté pour inventer un RESEAU COOPERATIF des différences complémentaires en distribuant directions et fonctions de façon équilibrée entre CAEN, ROUEN et Le HAVRE: c'est le modèle choisi avec succès depuis 2008 par la CAISSE d'EPARGNE de NORMANDIE (avec deux directions centrales spécialisées à Caen et à Rouen compétentes sur toute la Normandie)