Sans surprise, nous avons une nouvelle fois la confirmation que l'actuelle demi-région de Haute -Normandie est une région riche avec une population pauvre et relativement jeune.

La partie orientale de la Normandie est celle qui est, à la fois, la plus industrialisée, la plus urbanisée (avec les agglomérations du Havre et de Rouen) et, bien entendu, la plus proche géographiquement de la région parisienne via la Basse-Seine: il s'en suit ce constat sempiternel de géographie sociale que les territoires urbanisés et "métropolisés" (qui plus est, directement placés sous l'influence de la région parisienne) sont, à la fois, plus riches et plus pauvres (dans les valeurs extrêmes) que la moyenne nationale.

Ce triste constat de ce record "Haut-Normand" en matière de surrendettement domestique démontre l'urgence de faire l'unité normande pour mettre en oeuvre une politique régionale cohérente en terme de solidarité entre tous les territoires normands:

Si l'on conserve l'héritage LE VERN, à savoir deux schémas régionaux de territoire divergents et deux contrats de plan Etat-Région différents, il faudra donc  encore attendre la Réunification normande longtemps après la date officielle de la réunification, attendre que le lent poison de la division s'épuise dans ses longs, très longs effets !

En attendant, tant Haute qu'en Basse, il faudra répondre à l'urgence sociale des ménages Normands qui connaissent de plus en plus les difficultés quotidiennes du surrendettement !

Avec des revenus médians mensuels Normands légèrement inférieurs à la moyenne nationale (autour de 1600 euros par mois) le moindre accident de la vie (décès, divorce, accident, maladie, licenciement) vous précipitera dans la spirale infernale du surrendettement.


 

http://france3-regions.francetvinfo.fr/haute-normandie/2014/12/11/surendettement-des-menages-la-haute-normandie-2eme-region-la-plus-touchee-610942.html

Surendettement des ménages : la Haute Normandie, 2ème région la plus touchée

Le chômage, la solitude et des accidents de la vie à l’origine de cette situation. La région Haute-Normandie arrive deuxième au classement des ménages les plus endettés.

  • Par Didier Meunier
  • Publié le 11/12/2014 | 14:51, mis à jour le 12/12/2014 | 15:12
© Laurent Lagneau
© Laurent Lagneau

Selon une étude de la Banque de France, on comptait près de 10 000 dossiers de surendettement dans la région en 2013.

L’engrenage du surendettement 

Pour le CSF (Confédération Syndicale des Familles), les "accidents de la vie" sont souvent au départ de ces situations de surendettement.
Un divorce, une séparation et tout s’enchaîne : des factures, des crédits, des saisies sur salaire, des dettes qui s’accumulent et auxquelles le surendetté doit faire face seul(e) souvent.

Le profil des surendettés a évolué en 20 ans
Aujourd’hui, les personnes aux salaires moyens sont aussi touchées par le surendettement.

"Parce qu’elles touchent trop, elles bénéficient de moins ou d’aucune aide"

Le chômage en cause

Selon la banque de France, c’est le fort taux chômage qui explique cette mauvaise place de la Haute-Normandie. Les revenus sont trop faibles pour permettre aux surendettés de s’en sortir.
De ce fait : plus de la moitié des cas de surendettement ne trouvent pas de solution. 

VIDEO : le reportage de Jean-Marc Pitte et Laurent Lagneau, avec des interviews de :

  • Peggy, aide-comptable
  • Frédérique Tajournel, de la Confédération Syndicale des Familles 
  • Jean-Christophe Ehrhardt, directeur régional de la Banque de France

 

Comme d'habitude, l'information proposée par FR3 est hémiplégique pour la Normandie:

Voir ci-après un lien intéressant qui rend compte d'une conférence qui a eu lieu à Alençon en avril 2012 sur un état des lieux en Basse-Normandie à partir du bilan des commissions de surrendettement:

http://www.canal-u.tv/video/la_forge_numerique/le_surendettement_des_menages_point_de_vue_des_commissions.9720