Voilà, c'est fait ! en fin de matinée, une lettre envoyée aux "militants socialistes de Normandie" nous parvenait en fin de matinée pour confirmer ce que tous les connaisseurs du dossier normand savaient d'avance:

Nicolas MAYER-ROSSIGNOL, 37 ans, président de la région Haute-Normandie, conseiller municipal de la ville de Rouen, président du port de Dieppe, de l'opéra de Rouen et de l'aéroport de Deauville Saint-Gatien a été proposé comme candidat unique à la tête de liste du Parti Socialiste pour les premières élections régionales normandes de l'histoire qui auront lieu en décembre 2015. Les militants socialistes sont invités à participer à un vote de confirmation de cette candidature le 5 février prochain.

Vous savez tous ici combien l'engagement de Nicolas MAYER-ROSSIGNOL pour la Normandie, son unité et son identité est ancien, profond et authentique: les archives de l'Etoile de Normandie pourront en témoigner aisément...

Mais à titre personnel, je ne participerai pas à ce vote car je suis un vrai démocrate et un vrai citoyen de Normandie...

C'est là une question élémentaire d'honneur et d'honnêteté intellectuelle car l'Etoile de Normandie défend l'unité normande et un projet régional normand depuis 2004, notre collectif BEN depuis 2006 avec un séminaire dédié à l'Université populaire de Caen depuis 2008 sachant que certains de nos amis défendent cette belle idée depuis plus de ... 40 années !

Si vous êtes un réunificateur normand authentique (et de gauche qui plus est...), vous lirez avec intérêt et consternation la lettre plutôt pathétique que vous trouverez à la fin de ce billet... Non sans constater, avec amertume, que rien n'arrête la popote dans les arrières cuisines politiciennes, pas même un deuil ou une unité nationale !

C'est une faute morale qu'un président de région EN Normandie en poste depuis 2008 et qui n'a eu de cesse de penser à un intérêt général normand pour chacune de ses initiatives, soit obligé de tirer, jusqu'à la fin, les marrons du feu pour une jeune créature opportuniste et ambitieuse qui n'a jamais cru à la Normandie et qui pratique comme son mentor Alain Le Vern, sans complexes et sans vergogne, l'égoïsme territorial.

Il y a des légions d'honneur qui sont effectivement bien méritées !

Mais c'est ajouter une faute politique à cette faute morale en tentant de nous prendre pour des imbéciles pour nous faire croire que cette créature fabiusienne rouenno-rouennaise pourrait animer un "large collectif qui représente de façon équilibrée l'ensemble des territoires normands": l'unité normande tant attendue, tant désirée, plébiscitée par plus de 70% de nos concitoyens, objet de fierté et de notoriété dans le Monde entier, ne serait qu'un banal et médiocre projet de fusion-absorption au profit d'une caste politicienne? Oui, en effet, il y a urgence à travailler la matière normande, à cesser de l'ignorer ou de la mépriser pour présenter, en quelques mois à peine, un projet normand crédible !

Les ouvriers de la 25ème heure auront de l'ouvrage... Auront-ils du coeur à l'ouvrage?

Avec un Hervé MORIN pressenti comme tête de liste à droite (qui n'a rien fait pour la Normandie depuis son "serment des peignes" de 2010) et un Nicolas MAYER-ROSSIGNOL professionnel de lui-même qui refusait l'idée même d'unité normande il y a encore quelques semaines et qui croit pouvoir arriver à la tête de la Normandie dans un concours de circonstances (avec un Front National à plus de 30% ?),  notre devoir est de nous indigner de la médiocrité qui nous est proposée pour réaliser le plus beau projet collectif que nous ayons à portée de main: l'unité normande ! Notre urgence est de reprendre la main, une main citoyenne sur notre bien public normand !

La Normandie a été divisée et confirmée dans sa division en 1972 pour d'obscures raisons politiciennes. Son entrée dans l'unité et le XXIe siècle doivent-ils être le jouet de calculs tout aussi médiocrement politiciens?

Nous ne sommes pas naïfs !

Les travaux de Thomas Procureur, jeune chercheur normand en sciences-politiques, nous avaient appris qu'il fallait que l'intérêt général normand coincidât avec une ambition personnelle pour faire exister l'unité normande suite à l'arbitrage d'un président de la République d'origine rouennaise qui l'a imposé à un grand baron socialiste qui n'en voulait pas... à l'occasion des commémorations du 70ème anniversaire du Débarquement de 1944.

Notre seule naïveté fut de croire que l'ambitieux puisse être aussi un réunificateur normand authentique !

C'est pourquoi nous proposons les deux impératifs suivants pour éviter la CONFISCATION DE L'UNITE NORMANDE

1) Qu'un projet normand construit et proposé par la société civile régionale puisse médiatiquement voir le jour dans les délais les plus brefs pour obliger les candidats à la présidence normande à prendre position et à réfléchir sur la matière normande: mieux vaut tard que jamais ! Les travaux et analyses du collectif des Quinze géographes universitaires normands autour des principes d'équilibre, de coopération, de réseau et de solidarité (notamment pour organiser la future capitale régionale) serait une excellente base.

2) Qu'il soit organisé, au printemps prochain (après les élections départementales de mars 2015) une campagne pour des primaires ouvertes aux militants et sympathisants tant à droite qu' à gauche pour qu'un vrai débat public régional normand puisse avoir lieu, sur la base de la présentation préalable d'un projet normand, pour qu'il soit possible à des citoyens normands, engagés pour l'unité normande de choisir d'authentiques réunificateurs comme têtes de liste.

"La parole et l'action publique sont mises en doute, parfois en cause. Le Front National joue sur les peurs et connaît une montée sans précédent" dit-on dans la lettre ci-dessous.

La confiscation politicienne de l'unité normande risque d'être, en effet, catastrophique...

C'est à nous, à vous tous de faire tout ce qui est en notre pouvoir pour tenter de l'éviter:

Ce sera notre dernier combat, décisif, pour l'unité normande !

lettre_aux_cocus_socialistes_normands_1

lettre_aux_cocus_socialistes_normands_2


 

Voir aussi cet article paru sur le site de Normandie actu:

http://www.normandie-actu.fr/info-normandie-actu-elections-regionales-en-normandie-nicolas-mayer-rossignol-sera-le-candidat-du-ps_109257/