La bataille pour la reconquête du "reflet régional" normand est lancée !

L'Etoile de Normandie a bien posé le problème en dénonçant fermement le combat d'arrière garde de OUEST FRANCE contre la réalité de l'unité normande à venir. Armand FREMONT, dans son entretien donné le 4 février 2015 dans les pages de la "Pravda ligéro-bretonne", a bien pesé aussi les enjeux de l'identité régionale normande dans un art de la synthèse parfaitement maîtrisée...

Pour notre part, on rappelera ici que l'identité normande existe bel et bien, qu'elle s'exprime tout en nuances et qu'elle n'a pas vocation à être "identitaire" au sens que les Normands auraient à justifier en permanence d'une origine ethnico-linguistique précise ou d'un grand récit légendaire fondateur pour donner des leçons d'identité régionale à tout le monde dans le cadre d'une République française dont la culture dominante demeure encore largement jacobine et centralisée...

Pour le dire plus clairement, la fusion normande en préparation c'est aussi le grand retour d'une identité régionale normande décomplexée, qui va s'affirmer: à l'Ouest de Paris il faudra désormais compter avec deux identités régionales fortes... La bretonne mais aussi la normande !

Deux belles fiertés régionales donc qui auront des points communs et des points de convergence s'il s'agit de promouvoir avec intelligence le fait régional en France. Mais aussi des fiertés régionales avec des différences importantes en ce sens que l'identité régionale normande doit se penser comme une ALTERNATIVE innovante, stimulante et intelligente à une conception dominante de l'identité régionale qui peut trop souvent sombrer dans les caricatures de l'entre-soi communautaire.

Le premier défi de la renaissance de l'identité régionale normande sera donc celui-ci:

Ne surtout pas faire ce que les Bretons font déjà! La matière normande est suffisamment riche et complexe pour stimuler nos enthousiasmes et nos projets normands!

Mais il en est un second qui est aussi important que le premier:

La renaissance de l'identité régionale normande sera surtout une action de reconquête de nous-mêmes ! de réapprentissage et de réapropriation par les citoyens de Normandie de l'extraordinaire richesse et qualité du BIEN PUBLIC NORMAND qui nous a été légué et du formidable potentiel de PROJETS d'AVENIR que ce bien public autorise et encourage...

En conséquence, l'identité normande ne peut être fermée, repliée elle-même, ne doit pas être qu'un enracinement où des morts-vivants ne parleraient qu'aux morts d'un passé qui fut glorieux... L'identité normande ne doit surtout pas être un enterrement ! Une inhumation sous la terre de je ne sais quel dolmen mythique !

Elle doit être tout le contraire: elle doit être ouverte comme un voyage, comme une découverte, une conquête. Ouverte certes, mais solidement pontée comme un navire.

Certes, on pourra nous reprocher que l'identité normande soit plus intellectuelle et moins immédiate que d'autres identités régionales plus fortes voire plus bruyantes... Mais personne ici ne regrettera le fait que l'on ne verra jamais nos léopards sur des ronds de serviette (quoique...) ou sur la lunette des chiottes (pas encore...) !

"Etre Normand, un dandysme" Michel Onfray

Car au coeur des valeurs collectives qu'il faudrait proposer pour la méthode d'un projet normand, on trouvera toutes ces valeurs héritées de la pratique séculaire du DROIT NORMAND ou de l'EXPERIENCE TRAGIQUE de 1944 qui font que l'identité normande n'est pas identitaire car les valeurs normandes renvoient moins à une essence communautaire où l'individu compte finalement peu (un sang ancestral, une terre originelle, une langue maternelle) qu'à une pratique individuelle pour être dans sa vie et celle des autres ( "Sire de Seï": être seigneur de soi-même !).

L'identité normande génère avant toute chose une philosophie de la vie, un mode de vie, un art de vivre, voire une méthode pour être un individu libre et actif maîtrisant sa vie et agissant dans un collectif où la discussion rationnelle précède toute prise de décision définitive !

Le projet normand ne consiste pas à être plus Normand mais à être Normand pour être plus libre dans vie.

L'affirmation de l'estime de soi devrait donc être au coeur du projet normand: affirmation individuelle donc affirmation collective !

Et c'est là qu'un projet "identitaire" normand ainsi formulé, croise le grand idéal républicain français: car si l'on avait à mettre en oeuvre concrètement ces valeurs normandes de liberté individuelle, de maîtrise de sa vie ou d'estime de soi, personne en Normandie ne pourrait se dire décemment "Fier(e) d'être Normand(e)" et rester au chômage ou vivre dans le dénuement ! 

Ainsi définie, l'identité normande doit être la force qui permet toutes les résiliences...

Concrètement: la Normandie doit être la région pilote française pour des politiques publiques solidaires et actives d'accompagnement des projets portés par les individus. Cela devrait être le moteur central (il tourne déjà à plein régime) d'une renaissance économique régionale (par exemple: la Normandie est déjà l'une des toutes premières régions françaises pour l'ampleur de l'Economie Sociale et Solidaire).

Croire en soi-même, se construire, survivre à de terribles épreuves, se reconstruire et partir à la conquête du Monde: c'est précisément l'objet du film sur Guillaume Le Conquérant très attendu par nous tous et que nous pourrons découvrir en avant-première (avant sa sortie nationale en novembre prochain) vendredi 13 février 2015 à l'amphithéâtre Pierre Daure de l'Université de Caen à 18h30 et 21h00

Ce jeune prince normand, bâtard qui plus est, ne devait pas survivre... Et pourtant !

affiche_guillaume

 Pour avoir toutes les informations sur l'événement et la sortie du film en novembre prochain (un mois avant les premières élections régionales normandes de l'Histoire...):

http://www.guillaumeleconquerant.fr/

La page Facebook du projet:

http://www.facebook.com/pages/La-jeunesse-de-Guillaume-Le-Conqu%C3%A9rant/173938759348436

La bande annonce du film sur Youtube:

http://www.youtube.com/watch?v=NpueiUO4Cw4

 

A noter pour finir: l'identité normande fera l'objet d'un grand colloque de sciences humaines qui sera organisé en juin 2015 au château de Cerisy (Manche).