"Sur le pont Colbert de Dieppe, on y danse, on y danse, sur le pont on y danse tous en rond ! Un président de région a fait comme ça, un autre président voudrait refaire aussi comme ça..." contrairement à ce qu'affirme une comptine que tous les enfants de France connaissent.

Traverser le pont Colbert: une vraie épreuve de vérité !

Nicolas Mayer-Rossignol, président de région de Haute-Normandie, président de l'opéra de Rouen, président du comité régional de tourisme de Normandie, président de l'aéroport régional de Deauville, président du port régional de Dieppe et, depuis peu, président de la réunification de la Normandie ( depuis une crise de foi profonde et personnelle) est placé, avec le dossier du pont Colbert de Dieppe, devant une épreuve qui exige qu'un choix clair soit fait.

Ce choix est le suivant:

Etre un homme nouveau pour l'avenir de notre région comme il le prétend avec ambition et volonté depuis quelques semaines

Ou n'être que l'exécuteur testamentaire d'un ci-devant président de région démissionnaire qui a fait son temps et qui pourrait redevenir prochainement incommodant si quelques vieilles soupes dieppoises nous étaient à nouveau servies !

Nicolas Mayer-Rossignol qui se dit désormais attaché à la valorisation touristique du patrimoine normand ne doit pas autoriser la destruction du pont Colbert de Dieppe !

Le comité de sauvegarde du pont Colbert de Dieppe se mobilise encore plus car la destruction du pont serait actée...

Une pétition est à signer sous le lien suivant:

http://www.pontcolbert.fr/lactu-du-pont/