Les "clochemerdeux" ou les  "clochemerleux" (nous les appelerons ainsi selon notre humeur...) qui cancannent à Caen ou qui ricanent à Rouen devraient en prendre de la graine ! La réunification normande va consister concrètement à construire des ponts au dessus de la méfiance et ignorance réciproques et à abattre les murs de bêtise qui peuvent en résulter après plus de quarante années de division qui ont cassé un espace vécu normand commun qui existait autrefois...

Résultat de recherche d'images pour "drapeau normand"

Au moins sur notre blason, nos cats sont jumelés !

Le jumelage d'une ville normande avec une ville américaine, allemande, anglaise, polonaise, norvégienne, etc en conséquence de l'histoire commune mondialement partagée en 1944 semble aller de soi. Le jumelage d'une ville normande avec une ville africaine dans le cadre de la solidarité internationale, ça va sans dire ! Le vrai exotisme et la vraie originalité c'est qu'une ville de Basse-Normandie fasse un jumelage avec une ville de Haute-Normandie...


 

http://www.normandie-actu.fr/reunification-de-la-normandie-deux-communes-de-seine-maritime-et-du-calvados-jumelles_115972/

Réunification de la Normandie. Deux communes de Seine-Maritime et du Calvados, jumelles

Les communes de Douvres-la-Délivrande et Saint-Jouin-Bruneval font le choix d'un jumelage autour de leur patrimoine historique, pour célébrer la Normandie réunifiée.

04/03/2015 à 14:56 par Karine Lebrun

La charte du jumelage sera signée d'abord à Douvres-la-Délivrande, puis en Seine-Maritime à Saint-Jouin-Bruneval, samedi 14 mars 2015 (©D.R.).

La charte du jumelage sera signée d'abord à Douvres-la-Délivrande (Calvados), puis en Seine-Maritime, à Saint-Jouin-Bruneval, samedi 14 mars 2015 (©D.R.).

Les communes de Douvres-la-Délivrande, entre Caen et la mer (Calvados) et de Saint-Jouin-Bruneval (Seine-Maritime), en raison de leur patrimoine historique commun, ont décidé de se jumeler. Les maires des deux communes, respectivement Thierry Lefort et François Auber, y voient un symbole fort : « Ce jumelage pose une première pierre pour la réunification de la Haute et la Basse-Normandie ». Il sera officialisé samedi 14 mars 2015, dans les deux communes.

La guerre des ondes partagée par les deux communes

Un patrimoine historique commun ? Les deux municipalités partagent des vestiges de la Seconde Guerre mondiale, qui rappellent la guerre des ondes qui a été menée pendant ces années de combats. À Douvres-la-Délivrande, est implanté le musée franco-allemand du Radar, qui a pris place dans une ancienne station radar allemande du Mur de l’Atlantique.

Il s’agit de l’unique station radar des plages du Débarquement », explique la municipalité.

Sur le site se trouve un exemplaire du radar Würzburg-Riese, en parfait état de conservation. C’est le joyau du musée. À Saint-Jouin-Bruneval, près du Havre, a été inauguré le 24 juin 2012, le Mémorial de Bruneval. Sur ce site, plus de radar : il a été rasé lors du raid britannique de février 1942. Ce raid, baptisé opération « Biting » est un haut fait militaire britannique qui a contribué à la Libération de la France. Le Mémorial évoque le souvenir de ces instants historiques.

Signature d’une charte et une exposition

Lors des célébrations du 70e anniversaire du Débarquement de Normandie, des liens se sont tissés entre les deux associations qui font vivre ces lieux de mémoire. En novembre 2014, les maires confirmaient leur envie de s’unir et de travailler ensemble. Samedi 14 mars 2015, ils signeront la charte de jumelage, en présence de Nicolas Mayer-Rossignol et Laurent Beauvais, les présidents des Régions de Haute et Basse-Normandie. Cette signature sera l’occasion d’inaugurer l’exposition, La guerre s’affiche, conçue par l’association Bruneval 42, qui permettra au public de découvrir un panel d’affiches de propagande grand format ainsi que celles de la marque Heula consacrées à la réunification de la Normandie.