Le Groupe Ouest-France, quotidien breton piloté depuis Rennes a décidé de sous-traiter l'information relative à la Normandie et à son unité...

Sous-traiter dans tous les sens du mot!

Sous-traiter dans le sens de ne pas traiter tout ce qu'il faudrait traiter et sous-traiter dans le sens de confier à d'autres ce qu'une véritable rédaction régionale normande devrait faire...

Par exemple, en laissant l'actualité normande en pâture aux hebdomadaires locaux du groupe Publihebdos filiale de Ouest-France avec pour conséquence l'entretien d'inutiles clochemerles localistes qui ne permettent pas aux lecteurs Normands (notamment en Normandie occidentale) de prendre pleinement conscience de la Normandie dans son ensemble...

Ouest-France et sa filiale "Publihebdos" sont partis en guerre contre la Normandie en jettant systématiquement des pierres dans le reflet régional indispensable pourtant à la reconstruction de notre Normandie...

Dernier exemple en date, la tentative d'allumer une guerre du casque Viking entre Caen et Rouen...

Bataille_Viking


Eléments de réponse:

1) On n'en est plus à l'époque du triste Sire LE VERN le breton haut-normand qui tirait à vue sur tout ce qui pouvait de loin ressembler à un Viking...

2) Dans moins d'un an il n'y aura plus de Basse ou de Haute Normandie

3) Les Vikings ont plus laissé (quelques rares traces archéologiques) sur le val de la Seine que sur le val de l'Orne (où les toponymes reflètent la présence militaire saxonne voulue par les rois Carolingiens pour défendre le littoral justement contre les "Normands")

4) Rouen accueille depuis 1911 (fête du Millénaire Normand) et surtout depuis 1918 des lycéens norvégiens dans le cadre d'un jumelage historique avec le lycée Corneille...

Moralité: la "grande" Normandie n'est trop grande que pour les... borgnes !