L'évidence normande s'impose naturellement dès qu'il s'agit de promouvoir notre région à l'extérieur des frontières normandes.

Résultat de recherche d'images pour

Toutes les tentatives consistant à ignorer cette évidence sont vouées à l'échec (on l'a vu récemment encore avec l'affaire de candidatures normandes séparées pour le label French Tech). Le patrimoine et le potentiel normands en matière de livres, d'édition ou d'imprimerie est tellement imposant qu'une présentation normande unie au Salon du Livre allait de soi.

Cependant, la filière normande du livre, de l'édition et de l'imprimerie demeure particulièrement dépendante de l'énorme marché parisien... La révolution des usages de la lecture (dématérialisation numérique) fait que le support papier recule (on le voit notamment pour la presse, d'où les difficultés actuellement rencontrées par l'usine d'Alizay par exemple...). Ces évolutions doivent donc être anticipées. Et là encore, la solution normande passera par la promotion de la plus haute qualité possible.

Dans ce contexte, l'accueil à l'Institut de la Mémoire de l'Edition Contemporaine (IMEC) dans les bâtiments de l'abbaye d'Ardenne près de Caen de l'atelier d'impression d'art issu de l'ex imprimerie Nationale serait un atout important pour la Normandie. Mais il faut craindre que ce beau projet soit totalement au point mort !

http://www.caen.maville.com/actu/actudet_-les-tresors-de-l-imprimerie-nationale-a-caen-_4-1275751_actu.Htm

En attendant la fusion officielle normande, les éditeurs et libraires normands tenaient stand commun au salon du livre de Paris, porte de Versailles...


 

http://www.tendanceouest.com/actualite-98712-les-editeurs-normands-au-salon-du-livre-de-paris.html

Les éditeurs normands au Salon du livre de Paris

L. Delabouglisse, directeur du CRL (à gauche) et F. Foutel, directeur de l'ARL (à droite)
© Matthieu Farcy

Les éditeurs normands au Salon du livre de Paris

19h09 - 23 mars 2015 - par F.M

Du 20 au 23 mars 2015, Paris accueille le Salon du Livre, porte de Versailles. C’est la plus importante manifestation pour les professionnels de l’édition. A cette occasion, les Normandies « fusionnent » pour défendre les éditeurs normands !

Co-organisé par l’Agence Régionale de Littérature (A.R.L.) à Rouen et le Centre Régional des Lettres (C.R.L.) à Caen, le stand Normandie est présent chaque année au Salon du livre, toujours au même endroit. « C’est important de revenir à la même place tous les ans, explique Laurent Delabouglise, directeur du CRL. Cela permet à nos visiteurs habituels de retrouver nos éditeurs plus facilement ».

Cette année encore, le Salon du livre rencontre un bon succès. « A ce jour (dimanche 22 mars), nous constatons la même fréquentation que l’année dernière », nous dit Anne Fromont, qui s’occupe de la caisse du stand au moment de notre visite. « La caisse est tenue par une association de librairies, précise Laurent Delabouglise. On alterne les associations de Haute et Basse-Normandie à la caisse pratiquement une année sur deux."

Les exposants

Le stand accueille 20 éditeurs; Dix de chaque région. Le directeur du CRL estime que Les deux tiers des exposants reviennent régulièrement participer au salon. En plus des 20 exposants, une table présente les œuvres de 4 nouvelles maisons d’édition. C’est le cas de Franck Achard. Cet ancien employé de l’Education Nationale a ouvert sa maison d’édition à Caen il y a deux semaines. Il propose 3 recueils de poésie. Son principe est original : « Nous faisons correspondre des artistes par le biais de leur art (écriture, photographie), précise l’entrepreneur de 41 ans, et nous voyons ce que ça donne. » Son édition, La Renverse, présente une autre particularité. « Le bas du livre est légèrement coupé en biseau. Ainsi, le haut de la tranche se distingue par rapports aux autres livres de la bibliothèque ».

Le Salon du livre de Paris est une aussi une occasion de rassembler au même endroit et dans le même temps des éditeurs, écrivains et librairies des deux Normandies.