Le serment d'Epaignes vous vous souvenez? C'était le 26 novembre 2006. Sous l'égide d'Hervé Morin, quelques grands élus de la droite centriste normande s'engageaient à tout faire pour qu'un jour la Normandie soit enfin réunifiée...

http://normandie.canalblog.com/archives/2006/11/29/3296517.html

(archives de l'Etoile de Normandie qui a la mémoire longue...)

Dix ans après, contre toute attente, c'est un président de la République d'origine rouennaise mais socialiste qui finira par imposer en juin dernier dans le cadre d'une improbable réforme territoriale, cette grande et belle idée d'unité normande à tous les barons régionaux à commencer par les barons socialistes... La fusion régionale normande tant attendue sera réalité en janvier 2016 après les élections régionales de décembre prochain.

Mais comme par une merveilleuse anticipation de cette marche historique vers la reconstruction d'une unité régionale normande, voici qu'on apprend que le second tour de ces élections départementales de mars 2015 permet que l'ensemble des cinq départements normands soient d'ici jeudi prochain présidés et gouvernés par une même majorité politique: l'union de la droite classique UDI/UMP face au danger de grande marée "Bleu Marine" mais aussi face à la division des forces de gauche a donc payé !

Belle victoire donc ! Avec comme impressionnant trophée, la chute de la Fabiusie seino-marine, rien de moins !

Il semble clair, en effet, comme nous l'avions prédit ici même dans un billet précédent  que ce désastre de la gauche seino-marine et la réduction de la Fabiusie à l'agglomération rouennaise et à ses environs, soit directement imputable au boulet LE VERN qui, pendant 15 ans,  tout à son désir d'être un satrape "haut-normand", a tout autant saboté l'idée d'unité normande que celle d'union de la gauche...

On pensera notamment à quelques "soupes dieppoises" qui virent ce soir à la soupe à la grimace puisque dans le canton de Dieppe 2 (où Sandrine HUREL avait déjà été éliminée au premier tour) c'est le binôme de la droite classique qui est élu ce soir même si dans le canton voisin d'Eu le binôme socialiste emmené par Marie LE VERN profitant du "front républicain" aura pu battre le Front National  (Même cas de figure dans les cantons de Bolbec et du Havre 2 et 4)

Mais le boulet  LE VERN n'est pas seul, il y a aussi le plomb Didier MARIE et ses batteries de cuisine qui devraient tinter prochainement dans la presse lorsque viendra assez vite le temps de faire le bilan d'une Fabiusie "haut- normande" qui remonte au travail militant pour implanter durablement la gauche socialiste dans l'agglomération rouennaise et le plateau cauchois. Travail de longue haleine commencé dès la fin des années 1970 par Tony LA RUE et parachevé par Laurent FABIUS...

On voit donc l'étendu du désastre avec la confirmation, en cette soirée historique du 29 mars 2015, de la bascule à droite de l'Eure et de la Seine Maritime !

La chute historique de la Fabiusie seino-marine va donc sidérer toutes les gazettes normandes mais du point de vue de la droite ou de la gauche "républicaines", la situation de l'Eure nous parait bien plus préoccupante:

La doctrine du "ni ni" n'a pas réussi aux binômes de la droite classique dans des triangulaires très serrées remportées à quelques voix près par le binôme de la gauche. Ailleurs c'est le front républicain qui aura permis la victoire sur le fil d'un binôme de gauche ou de droite. A ce prix très élevé, aucun binôme frontiste n'entrera au conseil départemental de l'EURE qui bascule désormais à droite...

Ce sera donc l'énorme chantier qui va peser sur les épaules de Nicolas MAYER-ROSSIGNOL, en tant que tête de liste socialiste aux prochaines élections régionales: Reconstruire l'unité normande, reconstruire l'union des gauches en Normandie pour pouvoir espérer l'emporter.

Nous ne pensions pas si bien dire:

Ne parler que de la Normandie et de son avenir. Tourner la page des années LE VERN.

Pour Mayer-Rossignol, c'est clair, la Fabiusie c'est fini, il faut faire la Normandie...

 

Le mur de la page Facebook de Nicolas Mayer-Rossignol: la Normandie, toute la Normandie, rien que la Normandie... (enfin presque !)


 

Mais du côté de la droite normande vient enfin le moment de vérité. Celui de mettre dès maintenant en accord les paroles avec les actes (le serment d'Epaignes, vous vous souvenez?)

Résultat de recherche d'images pour

Hervé Morin, toujours tête de liste putative pour les élections régionales...

En effet, puisque l'unité de la droite UDI/UMP normande réalise l'unité normande via les départements avec dix mois d'avance sur le calendrier du gouvernement socialiste et des deux exécutifs régionaux socialistes préparant (avec peine) leur fusion, ne serait-il pas idiot de proposer très rapidement des réponses pertinentes aux trois questions suivantes, essentielles de notre point de vue, pour l'intérêt régional normand?

1° Avec la fin de la Fabiusie "haut-normande" c'est aussi la fin du contrat de finances et de projets "276"

qui, sous sa forme actuelle créée à l'initiative de Laurent Fabius en 2005, associait les départements et les collectivités territoriales de l'Eure et de la Seine-Maritime à la région Haute-Normandie jusqu'en 2020. Non sans raison, les élus d'opposition de droite (notamment au Havre) avaient dénoncé une Fabiusie partisane transformée en "bunker territorial". Maintenant que le béton de ce bunker fabiusien et haut-normand a pu voler en éclat, ne serait-il pas idiot de faire le 27614 + 50 dans la perspective de la future unité normande, sachant que les départements s'occupent encore des aspects essentiels de la vie quotidienne de nos concitoyens? (politique sociale, familiale, médicale, collèges, infrastructures routières...)

2° Avec l'unité départementale normande ainsi réalisée et avec les agglomérations et mairies du Havre et de Caen dans son escarcelle...

La droite va-t-elle continuer à alimenter un clochermerle aussi inutile que crétin entre Haute et Basse Normandie? (que peuvent désormais craindre certains idiots utiles de la droite bas-normande et caennaise si la Fabiusie haut-normande n'existe quasiment plus?) La droite va-t-elle enfin mettre en oeuvre un vrai pôle métropolitain de l'estuaire normand de Caen au Havre (au lieu de soutenir deux projets concurrents...) pour faire un contrepoids nécessaire et suffisant permettant de négocier ce qu'il faudra avec une Fabiusie réduite à la seule métropole rouennaise ou presque?

3° Pour faire un vrai projet régional normand, l'effet "miroir" ne suffira pas, il faudra réfléchir davantage...

Il serait urgent que la Droite normande en avance sur la Gauche de dix mois sur le terrain de l'unité normande ne soit plus à la traine sur le terrain de la réflexion normande: Disons-le clairement, sur le terrain essentiel des idées normandes, Nicolas MAYER-ROSSIGNOL a pris une sérieuse longueur d'avance... Annoncer par on ne sait quel effet miroir que l'on est pour un conseil régional à Caen et une préfecture régionale à Rouen parce que Laurent Fabius et le Gouvernement ont pensé  mettre en oeuvre la solution inverse, c'est un peu court ! Il faudrait qu'Hervé Morin et son staff réfléchissent davantage...

Nous avons appris par un ami de l'unité normande que le contenu de l'Etoile de Normandie intéressait beaucoup (parmi d'autres sources normandes de qualité) les gens qui s'affairent à bricoler un projet normand pour celui qui pourrait y croire le moins mais qui a le gros désir d'être l'arbitre des élégances pour qui sera, en janvier prochain, notre premier duc de Normandie pour le XXIe siècle.

Cet homme ne s'appelle pas Hervé Morin mais Nicolas BAY, secrétaire général du Front National et président du groupe FN au Conseil Régional de Haute-Normandie...

Nicolas Bay à Valenciennes, le 23 janvier 2015.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Nicolas_Bay

Avouons que ça nous agace d'être pompé par un jacobin d'extrême droite qui n'a que faire de l'idée régionale normande mais qui se prépare à faire un bon score chez nous en décembre prochain...

Le serment des peignes... Vous vous souvenez?


 

L'ETOILE DE NORMANDIE le rappelle encore:

on soutiendra ici tout candidat qui sera capable authentiquement de défendre la Normandie et de proposer un vrai projet normand.

 

SERVIR LA NORMANDIE

 

ET NON S'EN SERVIR !

 

C'est ce que nous faisons ici depuis plus dix ans maintenant...


 

Pour prendre connaissance de tous les résultats de ce second tour des élections départementales dans tous les cantons normands, c'est par ici:

http://www.lemonde.fr/carte-departements/

A noter enfin que pour se préparer psychologiquement dès que possible aux élections régionales de décembre prochain, les infographistes de Ouest-France ont décidé de repousser la limite Nord-Est du "finistère oriental" du Grand Ouest sur le cours de la Bresle...

 

Infographie_OF__lections_mars_2015_1

Infographie_OF__lections_mars_2015_2


 

Lire pour finir l'analyse des résultats des départementales de mars 2015 en Normandie par le géographe Pascal BULEON

(OF Caen, 31 mars 2015)

analyse_Bul_on__lections_mars_2015