On peut écrire plus court sur la plage entre deux vagues avec la lettre C...

Moi sur une plage du Calvados (ça commence aussi par C...) j'aurais plutôt envie d'écrire FREEDOM en pensant à la solidarité normande dans des villes de Caen et de Rouen tout autant écrasées sous les bombes en 1944 !!! Ou quand le manque de sérieux s'accouple au manque de respect !

CONsternant !


 

Voir ci-après, les piètres justifications totalement stériles de l'un de nos meilleurs cancres du cas d'école normand: une Normandie caennaise n'a aucune légitimité tout comme une Normandie rouennaise !

http://www.paris-normandie.fr/detail_article/articles/2974633/jean-leonce-dupont--caen-c-comme-capitale-tandis-que-rouen-n-en-a-que-l-r-#.VTNZGJOD3v1

CAEN (Calvados). Jean-Léonce Dupont, président UDI du Département du Calvados, a déjà choisi son camp concernant le choix de la future capitale de la Normandie. Ce jeudi 16 avril, le « patron » du Calvados, deuxième département normand derrière la Seine-Maritime en terme de poids démographique, en remet une couche sur le partage qui aurait déjà été fait à Paris entre Caen et Rouen.

« Selon une information savamment distillée dans les médias nationaux, le gouvernement s’apprête à nous informer, à l’issue du conseil des Ministres le 22 avril prochain, que Caen sera le chef-lieu de la Normandie réunifiée, tandis que Rouen accueillera le futur siège du Conseil Régional», rappelle en préambule Jean-Léonce Dupont.

« Au-delà de la forme déplorable – sans aucune consultation préalable et avant même la nomination du Préfet préfigurateur –, cette annonce ne doit pas masquer le marché de dupes, si généreusement offert par Laurent Fabius et ses amis socialistes !, renchért Jean-Léonce Dupont.

« Il est clair que les décisions porteuses d’avenir seraient dès lors prises à Rouen et pour Rouen et non pas à Caen. Le fléchage des financements publics du récent contrat de plan Etat-Région est très explicite sur ce point : les aides accordées à la Basse-Normandie passent d’ores et déjà du simple au double pour la Haute-Normandie !», documente Jean-Léonce Dupont.

« Pour ma part je refuse que la Basse-Normandie soit condamnée à se contenter des miettes : il y a un combat à mener, et je souhaite que le Département du Calvados y prenne toute sa part, tant l’enjeu est important – non seulement pour notre ville chef-lieu, mais également pour nos territoires dans leur ensemble, qui seraient naturellement très touchés par un affaiblissement de notre actuelle capitale. Il ne s’agit d’ailleurs pas d’un combat en résistance. Il s’agit de faire valoir la centralité de Caen et de son agglomération, son accessibilité, la diversité et la richesse de ses fonctions métropolitaines, son potentiel universitaire et de recherche, sa capacité à incuber l’innovation. "Caen, C comme capitale, tandis que Rouen n’en a que l’R"! 


 

Commentaire de Florestan:

on peut tout résumer de la façon suivante:

Jean-Léonce Dupont: l'R d'un C... ?