Comme par évidence, la Normandie s'affiche une fois de plus dans le Métro de Londres, comme la destination familiale et patrimoniale de proximité pour les habitants d'une "colonie normande qui a mal tourné" (en reprenant presque totalement le mot célèbre de Georges Clémenceau).

Rappelons que le tourisme contemporain est en partie né en Normandie dès la fin du XVIIIe siècle avec le grand voyage de l'excursionniste anglais Andrew Coltee DUCAREL (tiens, tiens, un nom bien normand...) réalisé en Normandie juste après la fin de la Guerre de Sept Ans sous Louis XV. Il sera imité par de nombreux autres à la toute fin du XVIIIe siècle et surtout au XIXe siècle, notamment avec le passage fréquent d'érudits historiens "antiquaires" et dessinateurs peintres et coloristes qui vont faire de la Normandie un musée d'histoire et d'architecture à ciel ouvert où contempler et admirer les origines de l'Angleterre moderne. Le passage en Normandie faisait d'ailleurs partie du "grand tour" (d'où le mot de "tourisme") éducatif et formateur en Europe (voyages en France, Allemagne, Italie et celui de Grèce lancé à l'exemple de Lord Byron) qu'un jeune de l'élite britannique se devait d'accomplir pour devenir un parfait gentleman...

 

Andrew Coltee DUCAREL

(1713 -1785)

Historien et archiviste

Arthur YOUNG (1741 -1820)

Agronome et économiste

 

John Sell COTMAN

(1782 -1842)

Artiste peintre

Les peintures et dessins colorés de John Sell COTMAN des monuments Normands avaient fait grande impression en Angleterre

Une grande restrospective de l'oeuvre de Cotman a eu lieu récemment au château normand de Norwich (financée par le programme européen INTERREG Norman Connexions). On aimerait bien voir cette magnifique exposition quelque part en Normandie !

(Ici, vue de la salle capitulaire de l'abbaye de St Georges de Bocherville avant sa restauration)


 

De cette belle et prestigieuse tradition (aristocratique) il reste aujourd'hui l'image d'une Normandie qui reste une destination très culturelle et "haut de gamme" avec des visiteurs Britanniques qui restent le premier groupe de touristes étrangers à venir visiter très régulièrement notre région (voire, qui y résident) et le fait que ce sont essentiellement, les groupes scolaires britanniques qui font le gros des visiteurs du musée de la tapisserie de Bayeux car, comme vous le savez, on occupe les élèves des collèges français à autre chose ... avec les résultats que vous savez !

http://www.lamanchelibre.fr/bayeux/actualite-116451-la-normandie-affiche-dans-metro-londo.html

La Normandie s'affiche dans le métro londonien

La Normandie s'affiche dans le métro londonien

Une campagne de promotion de notre région est actuellement en cours dans le métro londonien. Un métro qui accueille 3,37 millions d'usagers chaque jour.

Depuis le début de la semaine, Normandie Tourisme assure une campagne de promotion dans le métro londonien.

Une campagne qui met l'accent sur la dimension familiale de la destination. Un affichage qui met en avant la Tapisserie de Bayeux et les plages du Débarquement.