Jusqu'à récemment, nos informations bien sourcées nous faisaient penser que le gouvernement en haut lieu (Cazeneuve / Fabius) planchait sur l'option Caen chef-lieu préfecture / Rouen conseil régional, option envoyée en ballon d'essai dès septembre dernier par Laurent FABIUS lui-même. Il s'en est suivi le clochemerle que nous connaissons jusqu'à aujourd'hui...

L'annonce de ce jour est donc logique :

Elle cadre avec la nomination de Pierre Henry Maccioni, le préfet de région de Haute-Normandie comme préfet "préfigurateur" de la Normandie que tout le monde sait proche de Laurent FABIUS: Rouen la seule métropole en titre que nous ayons en Normandie (et il faut cesser de s'en plaindre SVP !) va donc en toute logique accueillir la préfecture de région normande (c'est un provisoire qui ne peut être que définitif) mais cela n'implique pas que tous les grands services de la préfecture régionale normande soient auprès du préfet de Rouen: la mission de préfiguration va pouvoir réellement commencer afin de proposer ce qui pourrait partir à Caen compte tenu du profil plus central et technopolitain ou scientifique ou culturel de la "seconde capitale historique normande".

Cela implique surtout, qu'en conséquence, la future majorité régionale qui sortira des urnes de décembre prochain aura la responsabilité et la liberté de décider d'installer le siège du conseil régional à Caen en conséquence du choix fait par le gouvernement du chef lieu provisoire à Rouen.

Car, répétons-le encore et encore...  parce que les sourds et les malentendants sur ce dossier sont nombreux, notamment du côté de la rédaction de Ouest France:

IL FAUDRAIT 60

 

CONSEILLERS

 

REGIONAUX NORMANDS

 

SUR 102

 

 

POUR CONFIRMER

 

DEFINITIVEMENT

 

ROUEN

 

COMME CAPITALE UNIQUE

 

 

EN NORMANDIE


 

Visiblement, ces Messieurs de Ouest-France sont incapables de savoir compter jusqu'à ... cinq !

La preuve (consternant !) :

Normandie 2016. Un projet de décret fixe à Rouen le chef-lieu provisoire

http://www.ouest-france.fr/un-projet-de-decret-fixe-rouen-le-chef-lieu-provisoire-3366640

Le gouvernement a choisi Rouen comme capitale provisoire de la future Normandie unifiée, a indiqué mercredi 29 avril 2015 la préfecture de Haute-Normandie.

Caen ne serait donc pas la capitale de la future grande Normandie. C'est ce que sous-entend un communiqué émanant de la préfecture de Haute-Normandie, qui indique que l'Etat a choisi Rouen comme chef-lieu provisoire de la région normande. (SIC ! ) Cette annonce intervient le lendemain d'un grand rassemblement au Mémorial de Caen, qui avait pour but de vanter les atouts de Caen dans ce nouveau territoire.

"Pierre-Henry Maccioni, préfet de la région Haute-Normandie, en charge du pilotage et de l'animation de la préfiguration de la future région Normandie, a été saisi du projet de décret fixant à Rouen le chef-lieu provisoire de la région Normandie", indique le texte.

Selon la procédure décidée par le gouvernement, le préfet préfigurateur devra ensuite saisir pour avis le conseil régional de Haute-Normandie, lequel se réunira en session plénière à la mi-juin. A Caen, le préfet de région, Jean Charbonniaud, fera de même pour le conseil régional de Basse-Normandie. Le conseil municipal de Rouen sera également consulté pour avis.

La désignation de la capitale de la future Normandie suscite une vive concurrence entre Rouen et Caen. Un moyen d'apaiser les tensions serait de désigner Caen comme siège du conseil régional, une décision qui est du ressort des élus régionaux. L'idée ferait son chemin des deux côtés de la Seine.

 


 

Commentaires de Florestan:

1) Quand on ne sait pas compter on ne comprend pas bien non plus la lecture ! En quelle langue faut-il parler ? Comment leur faire comprendre que la notion traditionnelle de capitale régionale unitaire va éclater et que nous allons vers la mise en oeuvre pratique d'une capitale normande "fédérative"?

Trop compliqué à expliquer pour le journaliste de Ouest France qui prend ses ordres à Rennes et qui fera l'effort de s'intéresser sérieusement à nos affaires normandes uniquement lorsque ces dernières pourront servir aussi à la mise en oeuvre d'une capitale bicéphale Rennes- Nantes dans une Bretagne enfin réunifiée !

2) Faire le choix logique finalement de Rouen chef-lieu-préfecture donne, en conséquence, l'avantage politique à la droite UDI/UMP d'ouvrir la campagne électorale régionale en position de défendre l'idée nouvelle d'une capitale régionale "fédérative" et équilibrée puisque la tête de liste putative Hervé MORIN avait annoncé déjà la solution Rouen préfecture / Caen conseil régional.

Cela donne aussi la mauvaise impression que le pouvoir "fabiusien" anticipe le résultat des élections de décembre prochain en tentant d'obtenir le maximum possible pour Rouen dans l'immédiat:

Nicolas Mayer Rossignol est donc plus que jamais un "outsider"de gauche et Normand !