Et mettre au rebus un héritage ! Alors que la transmission institutionnelle du savoir, des connaissances et de nos héritages culturels, spirituels ou historiques ne va plus de soi (cf. le projet de réforme consternant du collège proposé par l'actuelle Ministre de l'Education Nationale), il faut désormais compter que sur nous mêmes !

Dans le Nord-Cotentin, l'association Magène est la sentinelle de la culture linguistique normande à partir de laquelle il serait possible de procéder à une reconquête de l'espace territorial normand par la culture normande à condition que la future Région Normandie y consacre officiellement plus que les 6000 euros annuels que les deux régions actuelles donnent à une seule association (nos amis de la Loure, basés près de Vire et spécialisés dans le récoltage et la conservation patrimoniale des traditions culturelles et rurales normandes).

Chiffre à comparer aux quelques ... 3 millions dépensés chaque année en région Bretagne pour la promotion des langues régionales bretonnes (le Breton et le Gallo)

C'est donc une véritable stratégie culturelle normande qu'il faut mettre en oeuvre en s'appuyant sur une scène musicale et littéraire en langue normande d'hier et d'aujourd'hui très vivante, du Pays de Caux aux îles Anglo-normandes en passant par le Cotentin...

En tout cas, l'Etoile de Normandie salue le travail remarquable de l'association "Magène" véritable agence régionale normande pour la promotion d'une culture normande vivante pour aujourd'hui !


 

Ci-après, un message de Rémi PEZERIL, président de l'association Magène:
Rémi Pézeril
Association Magène, langue normande

    Dans La Presse de la Manche de ce jour, Elisabeth Gavard vient de faire un portrait magnifique de Théo Capelle, titré "Abandonner la langue normande ? Ce serait comme abandonner le château !" "Le fameux chanteur du groupe normand magène ets un personnage indissociable de la légende de la région". Pas moins ! Voir en p.j.

   L'actu Magène, c'est itou un reportage de France 3 réalisé par l'équipe de Cherbourg / Tchidbou à propos des panneaux d'entrée de communes bilingues tel Bricquebec / Bricbé.
  Diffusion ce soir dans les infos régionales après 19 h.
  J'ai été film' entrant dans le château de Bricbé puis avec le panneau que nous proposons. Patrice Pillet, Maire, a reçu France 3 il y a quelques minutes également car il a dit non à ce panneau à une réunion du conseil récente.

   Notre démarche est bien régionale, en partenariat avec des personnes référentes dans les communes et plusieurs associations comme Le Pucheux (76-27) et La Chouque (27) qui vient d'avoir l'accord de la commune de Brestot / Brétot.
   Stop aux prononciations des "Messeniles" pour Mêni, Bosque pour Bô,... !

   N'hésitez pas à nous communiquer vos idées sur ce sujet, un dossier le plus complet possible va être envoyé aux élus les plus concernés et aux médias pour que l'on ne dise plus "Crosseville" comme sur France Bleu ou Catzeu pour Catz qui se prononce Câ !

   Merci de relayer ce mail à vos amis,

Concert Magène à Bricbé vendredi 8 mai salle Eliard 18 h 30
à La Mancelière-sur-Vire / Le Mauncélyire samedi 16 mai 20 h 30
à St-Sâoveu (le-Vicomte) le samedi 13 juin
Voir sur magene.com et le blog langue normande que je vais relancer...

Rémin Pézeri


 

Ci-après, la revue de presse:

concert_Mag_ne_affiche_et_papillon_8_mai_001

Bricb__au_menu_du_conseil_municipal_Pr_M_10_avril_15_001

Th_o_portrait_Pr_M_30_04_15_langue_r_g_ch_teau_001

Bien sûr ! Ouest-France, quotidien breton incrusté chez nous s'empresse de relayer la pusilanimité des élus locaux Normands dès qu'il s'agit de promouvoir la Normandie et sa culture: la société civile est toujours en avance sur les élus qui ont le pouvoir de décider pour elle ! Il va falloir en tenir compte aux prochaines élections régionales...

Par exemple, demander précisément à chaque tête de liste qui vont se présenter pour les premières élections générales normandes de l'Histoire (en décembre prochain) ce qu'ils comptent faire pour valoriser sérieusement la culture normande !

04_13_Ouest_France_Bricb__001