La veille, dans les pages rouennaises de Paris-Normandie, on trouvait un grand texte manifeste du collectif des Quinze géographes normands sur une capitale métropole régionale en réseau de villes avec un appel à l'intelligence collective pour lancer sur de solides bases, un débat public régional de qualité pour un projet normand.

http://normandie.canalblog.com/archives/2015/05/11/32037327.html

Ce mardi 12 mai 2015 dans les pages Normandie de Ouest-France (édition caennaise), on trouvait ça...

Fixette_capitale_OF

Le sous-traitement du dossier normand sous l'angle de la seule "fixette" de certains sur la question de la capitale, l'instrumentalisation de l'inquiétude bas-normande et caennaise, la diffusion subliminale quasi permanente d'un reflet régional breton favorable à destination de lecteurs bas-normands que l'on dit "complexés ou défaitistes" (on se demande bien pourquoi !) doivent être dorénavant nommés pour ce qu'ils sont...

Des tentatives de SABOTAGE du processus inéluctable de fusion normande ! L'Europe a ses europhobes, la Normandie a donc ses "normanophobes" et Ouest-France leur donne trop souvent la parole.

Mais quand va-t-on pouvoir enfin lire un article de fond et de qualité dans les pages de Ouest France pour commencer à réfléchir, à Caen aussi, aux éléments fondamentaux d'un PROJET NORMAND?

La dynamique positive lancée lors de la réunion du 28 avril dernier "Caen cause normand" doit se poursuivre à condition d'une révolution mentale qui semble insurmontable à certains qui, dans la place caennaise, auraient souhaité que se poursuive tranquillement le ronron d'un chat Normand dans une basse cour bretonne !


 

Sur une page d'un réseau social bien connu, l'opposition à l'idée d'unité normande refait ainsi surface:

https://www.facebook.com/CaenCcommeCapitale?fref=ts

"Ce qui est en train de se passer est proprement scandaleux à mon sens. Les élus de Rouen affichent ouvertement un mépris pour les bas normands en faisant ce genres de déclarations. Une façon de dire "allez jouer ailleurs"
Rouen n'a rien d'une capitale
. Et les décisions qui sont prises le sont en dépit du bon sens, dans de beaux cabinets ministériels. Juste pour contenter un seul homme politique. Et ce au mépris des inquiétudes et revendications des bas normands.
Si Fabius, car c'est bien lui qui a manœuvré, et c'est bien pour lui faire plaisir. Si fabius donc est si attaché que cela a Rouen, peut être aurait il mieux fait de rester à des mandats municipaux ou régionaux plutôt que de vouloir s'envoler vers Paris et les cabinets ministériels.
Quant à cazeneuve, et excusez moi amis cherbourgeois, il ne défend en rien ses anciennes terres de basse Normandie. Il s'écrase platement devant Fabius au lieu de défendre bec et ongles la légitimité de Caen a être capitale.
Caen est la seule a être légitime car centrale et donc au plus proche de tous les normands.
Rouen n'a pas de légitimité à gérer l'organisation du cotentin vu son éloignement. Rennes en a davantage."

 

L'instrumentalisation du défaitisme bas-normand est donc la dernière arme qui leur reste pour s'opposer à l'évidence de l'unité normande:

Les Bretons qui habitent chez nous et qui s'inquiètent des effets (forcément négatifs) de la future unité normande, devraient plutôt militer pour la réunification bretonne au lieu de nous... emmerder !