Cette devise qui nous est chère pourrait aussi s'appliquer pleinement à Laurent BEAUVAIS président (PS) de région en Normandie depuis 2008, année de son arrivée en fonction en Basse Normandie puisqu'il a toujours cru et défendu (parfois en traversant de grands moments de solitude... ) cette belle idée d'unité normande qui triomphe enfin aujourd'hui.

Résultat de recherche d'images pour "laurent beauvais"  Résultat de recherche d'images pour "drapeau normand"

Nous avions ici souhaité sincèrement qu'il poursuive son oeuvre réunificatrice normande en ayant la possibilité d'avoir l'honneur, un jour, de présider l'unité normande au nom du vieux principe d'unité morale entre un homme et son action.

Mais les réalités politiques en ont décidé autrement et c'est pour épargner l'unité normande future d'une inutile querelle de chefs (il y a déjà bien assez de l'Interville en cours...) que Laurent Beauvais a choisi de soutenir (et cela ne fut pas humainement facile) pour la tête de liste régionale son collègue et cadet Nicolas Mayer Rossignol le président de région de Haute Normandie (mis en piste par Laurent Fabius) qui déploie aujourd'hui toute son intelligence politique à défendre le plus possible une idée normande qu'il ne partageait pas tant que cela il y a encore quelques mois: or le moment que nous vivons est historique et va compter dans la déjà très longue histoire normande et il semble bien que MM. Beauvais et Mayer-Rossignol aient profondément intériorisé cette "mission historique" normande, contrairement à Françoise Guégot, par exemple, pour qui la Normandie n'est qu'une circonscription à prendre sur le chemin du retour de son parti à l'Elysée...

Au delà de toute considération partisane ou politique, la tête de liste qui aura totalement compris l'importance historique des prochaines élections pour la Normandie se donne les moyens de remporter le scrutin, ou dumoins, d'honorer la Démocratie en servant la Normandie au lieu de s'en servir.

Laurent BEAUVAIS était donc l'invité de l'émission "la Voix est libre" ce samedi 23 mai 2015 sur France 3 BN pour notamment confirmer qu'il sera bien présent sur le champ de bataille des régionales en tant que tête de liste PS dans l'Orne.

Dialogue entre Laurent Beauvais et Sophie Gaugain (maire UMP de Dozulé et conseillère régionale et tête de liste putative pour les élections régionales dans le Calvados)

http://france3-regions.francetvinfo.fr/basse-normandie/emissions/la-voix-est-libre-basse-normandie

Pour revoir l'émission dans son intégralité:

http://france3-regions.francetvinfo.fr/basse-normandie/emissions/la-voix-est-libre-basse-normandie

On notera que Franck Besnier, journaliste sportif, est destabilisé lorsqu'il ne peut plus commenter un match opposant Caen à Rouen et qu'il continue de bégayer entre "Basse-Normandie et Grande Normandie": pathétique !

Le mot de la fin pour le dessinateur Chaunu faisant se mordre la queue à nos deux cats tout en jurant ses grands dieux qu'il ne doit surtout pas en être ainsi et d'en appeler à la généralisation de la "courtoisie" bas-normande...