Cachons donc cette sainte qu'il ne faudrait pas voir ! Comme à l'accoutumée, Rouen va accueillir les traditionnelles fêtes célébrant Sainte Jeanne d'Arc (depuis 1920) du 29 au 31 mai 2015.

On pouvait espérer cette année que cette tradition rouennaise (il faut bien se faire pardonner d'avoir laissé brûler la jeune bergère lorraine car on était à Rouen en affaire avec les Anglais...) prenne un relief tout particulier grâce à l'ouverture depuis quelques semaines de l'Historial Jeanne d'Arc dans les lieux mêmes où se déroula son procès au début du XVe siècle au palais archiépiscopal de Rouen.

Or il semble que la pudibonderie propre à notre époque passablement troublée quant à nos repères identitaires et valeurs collectives ait encore frappé: cette année, les fêtes johanniques, pour ne pas choquer on ne sait quel citoyen, sont enrobées dans un festival plus large curieusement dénommé "curieux printemps" qui nous propose un véritable tutoriel sensoriel et intellectuel via l'incontournable art officiel, voire sacré, de notre temps: le fameux "art temporain", ici un joyeux fourre-tout pour diluer dans la plus grande eau possible le message de Jeanne d'Arc et sa rude actualité (on pensera notamment au Proche Orient).

On attend donc avec intérêt le prochain EPI (Enseignement Pratique Interdisciplinaire) qui nous sera proposé pour célébrer le souvenir de Jeanne d'Arc par les artistes subventionnés de la Métropole de Rouen: un happening place du Marché avec fumigènes, extincteurs et lances à eau sous pression?

http://www.curieuxprintemps.fr/spectacle/fetes-jeanne-darc

Voir aussi:

http://france3-regions.francetvinfo.fr/haute-normandie/2015/05/29/rouen-fete-jeanne-d-arc-734875.html

OYEZ ! Braves gens ! ENJOYONS, ENJOYEZ ... Les cendres de JEANNE sont froides et la Méditerranée est salée (mais elle est loin...)