Entre les vieilles façades du centre ville de l'Athènes normande ayant survécu aux bombes de 1944, non loin de l'ancien site de l'université, sur la place Saint Sauveur, dans une vieille église et une ancienne abbaye bénédictine transformée en Hôtel de ville, se tient le salon du livre de Caen, l'un des plus importants de "province". Caen, vieille cité universitaire, patrie de Malherbe, l'un des inventeurs de l'orthographe pour permettre aux imprimeurs d'imprimer le même texte écrit partout en France, patrie des imprimeurs Jean Macé et Etienne Roger, l'inventeur de l'édition musicale moderne à Amsterdam à la fin du XVIIe siècle, ville pionnière en France pour les académies et sociétés savantes qui accueille désormais dans les magnifiques bâtiments de l'Abbaye d'Ardenne, l'Institut de la Mémoire de l'Edition Contemporaine (IMEC) et qui reste la ville de France où il y a le plus de libraires indépendants par rapport à la population, a donc toute légimité pour organiser un grand salon du Livre qui puisse être autre chose qu'un rassemblement d'éditeurs ou d'écrivains sous chapiteau attendant le passage du chaland...

Salon_livre_Caen_2015_1

Salon_livre_Caen_2015_2

Salon_livre_Caen_2015_3


 

Commentaire de Florestan:

On vous recommande bien sûr la lecture de Philippe TORRETON le normand qui évoque sa Grand-mère en Normandie...

Voir aussi l'article suivant (Tendance Ouest Caen):

Caen_capitale_du_livre_1

Caen_capitale_du_livre_2