C'est donc une confirmation... Le 17 juin 2015 s'est tenue à Paris la réunion d'accord stratégique et programmatique d'union de la droite républicaine (LR / UDI) pour les prochaines élections régionales mais aussi dans la perspective de la grande primaire de la fin de l'année 2016.

Résultat de recherche d'images pour "drapeau normand"

L'UDI accepte de ne pas remettre en cause le processus de désignation d'un candidat d'union de la droite aux prochaines élections présidentielles grâce aux primaires (avec éventuellement, la possibilité de participer aussi à un dispositif de sélection piloté par l'ex UMP: ce point est encore en discussion...). En contrepartie, "Les Républicains" octroient aux candidats de l'UDI la tête de liste pour les prochaines élections régionales en Normandie, Centre-Val de Loire et Bourgogne- Franche-Comté.

  • Voir le lien ci-dessous:

Hervé Morin se lance dans la campagne aux côtés de ses alliés des Républiains et du Modem.

 

Hervé Morin se lance dans la campagne des Régionales en Normandie aux côtés de ses alliés des Républiains et du MoDem.

http://www.normandie-actu.fr/regionales-en-normandie-herve-morin-tete-de-liste-la-droite-enfin-en-campagne_143501/

Concrètement pour la Normandie: Hervé MORIN va avouer le secret de polichinelle que tout le monde sait, à savoir, qu'il sera bien la tête de liste régionale de l'union de la droite pour les cinq listes départementales normandes. Et qu'il va désormais bien falloir régler le sort de Françoise Guégot (LR Seine-Maritime) qui était sortie prématurément du bois il y a quelques semaines... Mais il y a encore plus pressant: il y aura surtout à accorder sérieusement les violons et à jouer enfin ensemble une symphonie normande, authentique et harmonieuse pour être crédible sur la question d'un projet normand  qu'il va bien falloir présenter aux citoyens-habitants d'une région qui se réveille et qui se redécouvre elle-même, pour éviter que la Normandie ne soit que la première marche du perron de l'Elysée !

Des violons normands qu'il va falloir accorder, par exemple, entre un Hervé Morin et une François Guégot sur la question sensible de la future capitale administrative normande bicéphale, soutenue par le premier et refusée par la seconde, ou encore entre un Jean-Léonce Dupont et ses collègues encore Haut-Normands, sur la question essentielle de l'équilibre des territoires normands.

Reconnaissons, cependant, que le travail de réflexion sur le projet normand a débuté à droite, notamment du côté des Jeunes UDI (on attend avec impatience le même travail de réflexion du côté de l'ex UMP) même s'il faudrait aller plus loin que les sympathiques coups de butoir dans des portes déjà largement ouvertes par une société civile régionale qui n'a heureusement pas attendue la classe politique pour intégrer l'évidence normande.

L'Etoile de Normandie exercera sa responsabilité de vigilance normande sur les élements de projet normand qui vont être proposés par les grandes têtes de liste en lice et sera particulièrement attentive à dénoncer toute tentative d'instrumentaliser à des fins politiciennes nationales ou parisiennes la PREMIERE GRANDE ELECTION GENERALE NORMANDE dans la longue histoire de notre région !