Pourquoi ne pas clarifier définitivement les choses pour que nous puissions passer à autre chose?

Le conseiller municipal rouennais, président de région, tête de liste du parti qui a décidé historiquement de la réunification normande pour les prochaines élections régionales, a le devoir de parler clairement aux citoyens Normands.

1) ROUEN métropole, préfecture régionale

2) CAEN technopole, exécutif du conseil régional, rectorat - académie, direction des universités

3) A Caen (abbaye) et à Rouen (caserne): partage équilibré des directions du futur conseil régional et lieux de réunion de la séance plénière...

Qu'est-ce que cela coûterait à Nicolas Mayer-Rossignol d'affirmer clairement la seule solution possible alors qu'il tient par ailleurs le discours le plus construit, le plus réfléchi et le plus responsable sur la Normandie, son potentiel et son avenir?

Pourquoi entretenir le flou sur le seul sujet qu'agite la tête de liste encore putative de l'union UDI-LR qui n'a pas encore fait état de sa réflexion pour l'avenir de la Normandie, au risque d'entretenir la rumeur et d'alimenter l'inquiétude? 

Le projet d'unité normande vaut autant par lui-même que par sa méthode: comment restaurer le crédit de la parole publique si les arrières pensées sont plus importantes que les pensées?

  • Lire l'article ci dessous paru dans l'hebdo gratuit "Côté Caen": la Basse-Normandie attend la contrepartie de la Haute-Normandie, dixit Laurent Beauvais, président de région en Normandie depuis 2008...

Rouen_c_t__Caen

  • Revoir la video du passage du candidat Nicolas Mayer Rossignol dans l'émission "la voix est libre" sur FR3 HN le 20 juin dernier: 

Nicolas Mayer-Rossignol, désormais au pied du mur, tient un discours mobilisateur et pro-actif sur la Normandie (par exemple, étendre l'accord conseil régional départements aux cinq départements normands)

Mais sur le sujet brûlant de la "capitale" Nicolas Mayer Rossignol esquive le sujet derrière un discours de responsabilité: la fusion ce n'est pas Intervilles ou fixer l'adresse postale du président de région, ce n'est pas non plus oublier la moitié des Normands qui n'habitent ni à Caen, ni à Rouen ni au Havre... Ce qu'il propose c'est une répartition des fonctions selon des "pôles de compétence" selon le profil des trois villes.

Caen: "pôle éducation recherche et agro-alimentaire" mais Rouen: "capitale administrative c'est tout a fait logique"

Nicolas Mayer-Rossignol indique que l'Etat montre lui-même la voie: Rouen préfecture, Caen académie et rectorat...

  • Première partie:

http://france3-regions.francetvinfo.fr/haute-normandie/emissions/la-voix-est-libre-haute-normandie

  • Seconde partie:

http://france3-regions.francetvinfo.fr/haute-normandie/emissions/la-voix-est-libre-haute-normandie

 

La Normandie dans 20 ans selon Nicolas Mayer-Rossignol:

"Etre encore plus fiers d'être Normands. Vivre mieux en Normandie. Cessons de nous dénigrer: nous avons le nom de région le plus connu dans le Monde..."

Et la mise en garde du vieux clochemerleux caennais miterrandien:

mexandeau

 

  • Ci-après, la réflexion normande d'Hervé MORIN dans le cadre d'un entretien à lire dans le dernier numéro de Normandie Magazine:

http://normandie-magazine.fr/actualite/2060-politique-herve-morin-se-tient-pret.html

270-Article-MORIN HERVE.jpg

  •  Voir aussi:

http://www.tendanceouest.com/actualite-108431-regionales-herve-morin-confirme-par-les-republicains-en-normandie.html

Commentaire de Florestan:

La Normandie, "garde manger de la région parisienne" (sic !) ... Il ne serait pas idiot de faire entrer aussi un peu l'air du large dans l'armoire normande. Pas un mot ou presque sur la Normandie, grande région maritime et portuaire en prise directe avec le commerce mondial.