Sur l'Etoile de Normandie, nous dénonçons depuis longtemps le rôle plutôt néfaste de la SAPN dans l'aménagement du territoire de la Normandie. Tant que nous étions deux petites régions coincées l'une derrière l'autre entre la région parisienne et la Bretagne, ça grognait sans plus, ça grognait plutôt localement: le diviser pour mieux régner faisant son triste office. Ici un échangeur qui n'est pas complet, là une bretelle qui manque, ou un péage... trop cher ! Comme ce qui vient d'être dénoncé à Incarville ce samedi 27 juin par une bonne centaine d'usagers excédés qui font le trajet quotidien aller/ retour entre la métropole de Rouen et Louviers ou Val-de-Reuil...

       Résultat de recherche d'images pour    Résultat de recherche d'images pour

Le nouveau logo de la SAPN aux quatre sangsues stylisées...

La SAPN se contrefiche de la Normandie, une carpette tout juste bonne à faire traverser pour moins de 18 euros chaque vendredi après midi par les Bretons de la région capitale tout heureux de partir en week-end en profitant d'un trajet autoroutier "low cost" pour rejoindre Rennes ou Nantes (puisqu'à l'ouest de Dozulé, c'est gratuit) sauf pour les usagers locaux de Normandie qui, de Troarn à la frontière de l'Ile de France, pour leurs déplacements de travail et de loisir doivent payer les péages mesquins de la sangsue aux Normands qui s'est remboursée x fois à la bourse des Normands...

A l'exception notable du contournement gratuit de Pont L'Evêque (qui, dans sa partie ancienne d'avant 1944, n'autorise pas le croisement des camions semi-remorques d'aujourd'hui) et de l'agglomération de Rouen (entre Bourg Achard et Incarville justement), les Normands doivent se saigner pour la sangsue SAPN...

Aussi, nous mettons en garde solennellement la direction de la SAPN qu'avec le retour à l'unité de commandement politique et administratif de la Normandie, il va falloir faire enfin un effort à l'égard des usagers Normands sous peine de voir monter une jacquerie autoroutière aux péages de la SAPN...

Plus fondamentalement, du côté des élus et des décideurs, acteurs de la société civile normande, la prise de conscience que la Normandie a un gros problème de cohérence et d'enclavement en matière de transport est de plus en plus grande: l'amélioration de la fluidité des mobilités, notamment entre Caen, Rouen et Le Havre va devenir un enjeu très fort, mais force est de constater que la sangsue des Normands ne joue pas le jeu !

Le moment est donc venu d'instaurer un vrai rapport de forces pour obtenir un minimum de respect et de considération de la part de cette féodalité autoroutière enkystée au coeur de la Normandie !

  • Pour voir la manifestation ce samedi 27 juin au péage d'Incarville:

http://france3-regions.francetvinfo.fr/haute-normandie/eure/eure-une-manifestation-pour-supprimer-le-peage-d-incarville-sur-l-a13-pres-de-val-de-reuil-758591.html