On parle de 2018. Pour la réunification normande, version académique, qui serait, il faut le dire, le retour à la grande académie de Caen qui existait avant 1964 et la création de l'académie de Rouen et de son université (moins la Sarthe, rattachée à l'académie de Nantes depuis la création de l'université du Mans).

Depuis plus de 40 années, l'académie de Caen a donc été l'académie de France qui aura été la plus démembrée au profit des agglomérations voisines désireuses d'obtenir enfin une consécration universitaire (Rouen, Le Mans et Le Havre).

Résultat de recherche d'images pour "rectorat de caen"    Résultat de recherche d'images pour "rectorat de rouen"

Le rectorat à Caen (ancienne école normale du Calvados) et le rectorat de Rouen (Bd des Belges): à l'instar du futur conseil régional de Normandie, la future académie de Normandie aura deux sites... A Caen (rectorat) et à Rouen (antenne du rectorat).

La dynamique de la réunification politico-administrative normande et la constitution d'une université fédérale de Normandie grâce à une mise en réseau des trois universités normandes existantes (Caen, Rouen et Le Havre) permet d'envisager le retour à l'unité académique normande (cinq départements plus St Pierre et Miquelon) avec un pilotage de préfiguration actuellement confié au recteur de l'académie de Caen.

Même s'il ne faut pas déduire de l'actuelle préfiguration un choix définitif, on peut affirmer que la future académie normande a toute légitimité pour être pilotée depuis un rectorat sis à Caen, au même titre qu'une préfecture régionale normande a toute légitimité pour se trouver à Rouen comme cela a déjà été acté par l'Etat: ce serait commettre une faute politique majeure de refuser à Caen ce qui a déjà été accordé à Rouen.

L'harmonisation du calendrier des vacances scolaires est enfin réalisée et sera appliquée dès janvier 2016: voilà une très vieille revendication des parents d'élèves de la Normandie centrale enfin réalisée.

Depuis plusieurs semaines, les proviseurs des lycées normands se rencontrent pour faire connaissance et commencent à réfléchir aux problématiques normandes en terme de risque socio-scolaire; de carte des formations qu'il faudrait mieux ajuster aux réalités économiques normandes encore trop largement ignorées par l'Education Nationale; de coopération entre lycées, universités, centres de recherche et de développement publics ou privés...

L'urgence étant double:

1) Stopper la grave hémorragie des jeunes normands les plus ambitieux et les plus talentueux (on parle de 6 à 7000 jeunes normands fuyant les deux académies normandes chaque année !)

2) Eradiquer les poches de retard scolaire enkystées depuis plus de trente ans dans les petites villes et bourgs ruraux de la Normandie intérieure mais aussi dans les quartiers périphériques des grandes agglomérations.

A noter, enfin, une annonce faite par les deux présidents de région socialistes sortants (en campagne électorale pour les prochaines élections régionales): la création d'un service régional de l'orientation en Normandie pour ne plus laisser cette tâche essentielle dans les seules pattes de... Ouest-France !

  • Voir, ci-après, la page Internet d'accueil commune aux deux académies normandes:

https://www.ac-caen.fr/normandie/