Les magnifiques falaises de la côte d'Albatre seraient-elles de plus en plus fragiles? Nous avions déjà ici posé cette question dérangeante suite aux grands effondrements survenus l'été 2014 non loin de Saint Jouin Bonneval: l'action cumulative de l'érosion hydrolique par le plateau de Caux dont l'écoulement naturel des eaux peut être perturbé par les aménagements humains (draînage des bétoires, gourdonnage des cavées, arrasement des talus, déboisements etc...) et de l'érosion marine accélérée par le changement climatique (augmentation sensible de la hauteur moyenne des houles) pourraient expliquer ce phénomène qui doit inquiéter et émouvoir tous les Normands ! On pensera bien sûr au site d'Etretat...

 

Dieppe : une falaise s'effondre, un pêcheur à pied recherché

http://lci.tf1.fr/france/faits-divers/dieppe-une-falaise-s-effondre-le-corps-d-une-victime-retrouve-8645161.html

Faits divers Le corps d'un homme a été retrouvé samedi non loin de l'éboulement de falaise qui a eu lieu sur une plage de Varengeville-sur-Mer près de Dieppe en Seine-Maritime. Les craintes des secours étaient donc justifiées. Le corps d'un homme a été retrouvé non loin du lieu de l'éboulement de falaise survenu vendredi après-midi sur la commune de Varengeville-sur-Mer, en Seine-Maritime, près de Dieppe.

D'importants secours étaient mobilisés en raison de la présence possible de cette victime sous les roches éboulées. Mais c'est finalement à proximité du lieu de l'effondrement que le corps a été retrouvé samedi en fin de matinée. Il s'agit d'un pêcheur à pied âgé de 79 ans.  Il a été retrouvé sur une plage d'Hautot-sur-mer, à proximité du lieu du drame. Il portait de nombreuses traces de traumatismes suggérant qu'il avait bien été victime de l'éboulement, selon les gendarmes. "On pense qu'il a été enseveli et que les marées ont dégagé le corps", précisent-ils.

"D'importants moyens de secours (SDIS, gendarmerie) ont été rapidement mobilisés. Une colonne sauvetage déblaiement est engagée", avait précisé la préfecture vendredi.  Sur le site, les recherches avaient cessé en raison du risque d'éboulement qui persistait.
 
Une falaise de craie fragilisée par les orages
 
La plage du Petit Ailly, sur laquelle a eu lieu l'éboulement, a été interdite au public, a indiqué la préfecture, qui a précisé que les vagues d'orages qui se sont succédées ces deux derniers jours dans le département ont pu fragiliser la falaise de craie.
 
"Compte tenu des conditions météorologiques actuelles, qui fragilisent les falaises, il est vivement déconseillé de se promener en pied de falaises et impératif, dans tous les cas, de respecter les interdictions municipales en vigueur", a souligné la préfecture, qui "appelle les Seinomarins et les touristes à la plus grande prudence".