Tandis qu'un demi drakkar bas-normand faisait naufrage vers la Bretagne et qu'un demi léopard haut-normand se noyait dans la Seine vers Paris, les périssoires d'Etretat croupissaient au fond des garages des villas. Avec le retour de l'unité normande, les périssoires sortent à nouveau sur l'eau ! Les anciennes restaurées ou alors des toutes neuves fabriquées à partir de plans anciens retrouvés...

La périssoire d'Etretat remise à flot par un charpentier de marine

Embarcation estivale datant du XIXe siècle, la périssoire en bois est très prisée par les propriétaires de villas pour voguer entre les falaises d'Etretat

  • Par Richard Plumet
  • Publié le 17/08/2015 | 18:01, mis à jour le 17/08/2015 | 18:36

© France 3 Le Havre-Baie de Seine

Tradition, passion  et noblesse du bois

Bien avant l'invasion des bateaux gonflables et des kayaks en plastique, les estivants en vacances à Etretat naviguent depuis plus d'un siècle dans de petites embarcations en bois à deux places appelées périssoires.

Portant généralement le nom d'une villa, les périssoires permettent, à marée haute, de contourner les arches de la falaise et d'accoster sur des plages isolées et désertes. Aventure, voyage, risque (le bateau se retourne facilement) : la périssoire a son charme et ses passionnés. Aussi, quand beaucoup de ces petits canots, oubliés, commençaient à s'abimer au fond des garages, des propriétaires de villas ont décidé de relancer la pratique en encourageant la restauration des vieilles périssoires et la construction  de nouvelles embarcations. Après avoir retrouvé des plans anciens, ils ont pris contact avec un menuisier d'Etretat.

Et depuis deux ans, un petit atelier naval d'Etretat , dirigé par un charpentier de marine, a fabriqué une dizaine de périssoires identiques  à celles d'il y a un siècle. Un élément méconnu du patrimoine maritime est donc sauvegardé. 

VIDEO : le reportage France 3 Le Havre-Baie de Seine de Gwenaëlle Bron et Marie Saint-Jours  avec les interviews de :

  • Claire Armanet
  • Christophe Armanet
  • Serge Razzi, charpentier de marine

http://france3-regions.francetvinfo.fr/haute-normandie/la-perissoire-d-etretat-remise-flot-par-un-charpentier-de-marine-788687.html

Naviguer en périssoire : tout un art !

Sur la plage, la périssoire est, après la cabine, le signe visible de l'appartenance à une couche sociale bien précise : celle des familles parisiennes qui possèdent une villa à Etretat.
Dans son roman "Les pieds dans l'eau"  l'écrivain Benoit Duteurtre décrit comment, tel un rite local auquel ne sont initiés qu'une poignée de privilégiés, les estivants doivent se distinguer en arrivant sur la plage avec leur périssoire :

"Les Parisiens qui passent ici toutes leurs vacances maîtrisent ces techniques depuis le plus jeune âge; il savent comment courir vers la mer en poussant leur embarcation, sauter par l'arrière comme un cow-boy sur son cheval, bondir sur la première lame et, presque aussitôt, s'éloigner sur les flots en pagayant, puis commencer la douce promenade qui conduit vers l'arche de la falaise, l'éblouissement du soleil, les murs d'ombre rocheuse et les cris d'oiseaux."

Une fois par an, les meilleurs navigateurs se retrouvent pour une course de périssoires très prisée, organisée sous la forme d'une régate par équipes.