La Normandie du XXIe siècle, contrairement à la Bretagne du XXe siècle marquée par les Leclerc et autres Intermarché pour nous vendre le moins cher possible une malbouffe agro-industrielle maltraitant hommes, bêtes, plantes et paysages, devrait nous inciter à retourner vers la qualité, à retourner vers la vraie agriculture, à revenir aux champs !

Aux champs ou "AUCHAN"?

(Sur l'Etoile de Normandie on n'aime pas les fautes d'orthographe et encore moins les fautes de goût surtout en Normandie !)

Tous les hommes politiques disent qu'il faudrait reconstituer les ceintures maraîchères autour des grandes villes, développer une "agriculture urbaine de qualité et de proximité": que font les politiciens de la métropole de Rouen? Rien ! Une bonne terre agricole commençait sur les hauts de Rouen à produire de bons et beaux légumes...

Problème: le terrain a été acheté par le groupe AUCHAN pour y faire un... supermarché !

En lisant ce qui suit, tout en ayant à l'esprit la colère de nos paysans cultivateurs normands (cessons d'utiliser ici l'expression mortifère de "exploitatant agricole") on peut hélas se dire qu'une belle occasion de présenter enfin un modèle agro-alimentaire alternatif normand vient d'être ratée ! Et qu'il y a mille lieux entre le discours politicien écologiste et la réalité ! à l'heure où il faudrait présenter un PROJET REGIONAL NORMAND digne de ce nom !


 

Près de ROUEN, manifestons pour un modèle agro-alimentaire normand alternatif à la ferme des Bouillons ce 23 août 2015 !

Image

http://www.lafermedesbouillons.fr/grande-marche-festive-pour-la-liberation-des-bouillons-week-end-du-22-23-aout/

Résultat de recherche d'images pour "ferme des bouillons rouen"

http://www.normandie-actu.fr/pres-de-rouen-compromis-de-vente-signe-pour-la-ferme-des-bouillons-les-occupants-inquiets_149590/

Les maraîchers ont été contraints de déguerpir par les CRS il y a quelques jours: le droit de propriété d'Auchan passe avant l'intérêt général des champs...

http://www.mediapart.fr/journal/france/210815/pres-de-rouen-letat-fait-expulser-les-zadistes-de-la-ferme-des-bouillons

Pendant que nos cultivateurs manifestent pour ne plus vendre à perte, les autorités, SAFER, en tête soutiennent les forces obscures de la grande distribution ou de l'agro-industrie qui refusent l'émergence d'un nouveau modèle agro-alimentaire qui permettrait à nos paysans de vivre décemment de leur travail !

« Près de Rouen, l’Etat fait expulser les «zadistes» de la ferme des Bouillons » (Mediapart, 21 août 2015)

Ferme bouillons AG expulsion dos

« La Safer Haute-Normandie semble tracer un cordon sanitaire entre les professionnels agricoles et les acteurs du monde associatif et militant qui veulent développer des alternatives à l’agro-industrie. Chambres d’agriculture, banques, mutuelles, syndicats veulent préserver leur entre soi, imperméables aux demandes de ces nouveaux acteurs ».

Le journal en ligne Mediapart a publié un article court et percutant, résumant avec force les enjeux posés par l’expulsion des Bouillons : destruction d’une zone d’expérimentation sociale par l’Etat, projet caricatural des nouveaux proprétaires, gouvernance du foncier agricole.

« La ferme des Bouillons n’était pas seulement une activité agricole ; c’était aussi un espace d’utopie concrète, animé collectivement, et autour d’une vision partagée de l’importance des communs ». Le choix des mots résonne pour nous comme un hommage à notre action. Un petit détail cependant : pourquoi parler au passé ? La ferme des Bouillons est toujours debout !

  • Pour lire l'article de Médiapart en intégralité:

http://www.fichier-pdf.fr/2015/08/22/article-562465/