Dans la salle d'attente de la SNCF Normandie, entre deux ficus qui végètent près du cendrier...

Il y a une affiche au mur que les usagers Normands de la SNCF auront le loisir de méditer jusqu'en ... 2030 !

Pour nous faire patienter jusqu'aux calendes grecques, la SNCF Normandie a eu l'idée géniale de se foutre ouvertement de la gueule des Normands en organisant un nouveau débat public sur l'avenir des grandes lignes ferroviaires normandes, débat qui a déjà eu lieu l'hiver 2011 avec les résultats que nous savons...


 

http://france3-regions.francetvinfo.fr/haute-normandie/quels-choix-souhaitez-vous-pour-l-amelioration-des-lignes-sncf-paris-normandie-806087.html

Quels choix souhaitez vous pour l'amélioration des lignes SNCF Paris-Normandie ?

Une consultation est lancée à partir de mardi 15 septembre sur internet. Un site explique tous les nouveaux aménagements et collecte les idées, les commentaires des usagers pour les dessertes futures Paris-Rouen-le Havre et Paris-Caen-Cherbourg

  • Par Sylvie Callier
  • Publié le 13/09/2015 | 16:30, mis à jour le 13/09/2015 | 16:31

© Laurent LAGNEAU / France 3 Haute-Normandie

Rouen-Paris en 50 minutes, Caen-Paris en 1 heure. C'est l'objectif pour 2030 de ce que la SNCF appelle le grand projet "ligne nouvelle Paris-Normandie".

Du 15 septembre au 16 janvier 2016, une concertation est lancée sur internet. Le principe est celui d'une carte participative. En couleur, tous les nouveaux aménagements qui permettront aux trains vers la Normandie de ne plus être englués autour de Paris par le trafic francilien.

Vous pouvez ajouter des commentaires, des idées, des avis après vous être connecté. 


Pour ceux qui préfèrent donner leur point de vue de vive voix face à des interlocuteurs des réunions publiques sont prévues :
Les horaires et les lieux seront précisés sur le site de la ligne nouvelle Paris-Normandie

• Le Mardi 06 octobre 2015, au Havre
• Le Jeudi 15 octobre 2015, à Rouen
• Le Jeudi 05 novembre 2015, à Evreux 
• Le Mardi 15 décembre 2015, à Mantes-la-Jolie
• Le Vendredi 08 janvier 2016, à Caen


 

  • Plus d'informations à la lecture de l'article suivant:

lnpn_blablacar

 

 


 

Commentaire de Florestan:

Bien entendu, ce que craint et anticipe la SNCF, c'est "l'ubérisation" de la frustration, de l'impatience et de la colère des usagers normands qui n'ont pas l'intention d'attendre 2030 pour être enfin traités non pas comme des usagers usagés mais comme des clients !

Le recours aux "blablacars" et autres autobus Macron va se développer (la sangsue aux Normands, alias la SAPN se frotte déjà la main) à moins que la SNCF faisant preuve d'un cynisme à tout épreuve ne se lance elle-même dans le marché de la concurrence "ubérisée" d'elle-même  en proposant des liaisons normandes en autobus (c'est déjà le cas...) ou en entrant dans le capital des plate-formes Internet qui transforment sous nos yeux l'auto-stop en industrie !

En attendant, ce sont les élus des collectivités territoriales officiellement "autorités organisatrices des transports", à commencer par le futur conseil régional de Normandie qui peuvent s'inquiéter et qui s'inquiètent déjà de cette évolution qui risque de condamner à terme, si rien n'est rapidement fait pour l'améliorer, le service public ferroviaire régional !