La Normandie unifiée se réveille: la Basse Normandie n'est plus le finistère oriental d'un Grand Ouest ligéro-breton et la Haute Normandie n'est plus forcément une banlieue lointaine de la région parisienne. Le mariage de six établissements d'enseignement supérieur en Normandie (trois universités, écoles d'ingénieurs et d'architecture) est devenu une réussite exemplaire (depuis que Laurent Fabius ne s'en mêle plus...)

Le fédéralisme universitaire normand sera piloté à partir de janvier prochain depuis Caen, siège historique de l'université normande depuis 1432.

  • Lire l'article ci-dessous de Ouest-France qui ne nie plus la réalité...

On aura aussi une pensée pour nos voisins manceaux (Laval et Le Mans) qui se sentent lâchés par les Ligéro-bretons: qu'ils essayent alors de jouer la carte ligéro-ligérienne peut-être plus réaliste et prometteuse  (Tours et Orléans).

Universit_s_dans_l_Ouest