A l'occasion de la 3ème édition de la Fête des Normands, chaque année autour de la Saint Michel, saint patron des Normands (le 29 septembre) Chloé Herzhaft nous a mitonné une magnifique reprise de la célèbre chanson de Frédéric Bérat, "j'irai revoir ma Normandie", notre hymne régional appelé parfois, la "Marseillaise des sentiments"...

Il y a une "saudade", une "zehnsucht", un "spleen", une "nostalgie" bien normande qui n'a vraiment rien à voir avec la chauvine rumeur bretonne ! Chanter une région qui vous a mis au monde et que l'on a quittée voilà qui est paradoxal et qui renvoie à cette idée d'identité normande existentielle qui nous est chère car l'identité normande n'est pas une fin en soi mais le moyen d'être au mieux avec soi-même: la Normandie divisée, humiliée, méprisée ? "Je l'aime mais je la quitte quand même".

Demain, dans l'unité, quand "tout renaît à l'espérance et que l'hiver fuit loin de nous, quand l'hirondelle est de retour, j'irai revoir ma Normandie" non pas pour y mourir mais pour y vivre !

Voici les paroles de la version proposée par Chloé:

J’y vis, j’y suis, j’y ai grandi
En Normandie, un beau pays
Mais je ne suis pas heureux ici
J’y suis serré, et incompris

J’irai revoir ma Normandie
Ce doux pays qui m’a donné le jour
J’irai revoir ma Normandie
Ce doux pays qui m’a donné le jour

J’ai tout quitté pour voir Paris
Pour étudier, gagner ma vie
Mais cela ne m’a pas suffi
Quelques années, je suis parti

Refrain

Royaume-Uni et Italie
États Unis, un peu d’Asie
Partout j’ai vu la même envie
De trouver mieux ailleurs qu’ici

Refrain

Ma terre me manque, la mer, la pluie
Tout est là-bas, je l’ai compris
Je veux l’aider ma Normandie
J’en ai besoin et c’est ma vie

Je vais revoir ma Normandie
Ce doux pays qui m’a donné le jour
Je vais construire ma Normandie
Ce doux pays qui m’a donné le jour
Je vais revoir ma Normandie
Ce doux pays qui m’a donné le jour
Je vais construire ma Normandie
Et ce pays qui m’a donné le jour

Et les paroles de la chanson originale (1836):

Quand tout renaît à l'espérance,
Et que l'hiver fuit loin de nous,
Sous le beau ciel de notre France,
Quand le soleil revient plus doux,
Quand la nature est reverdie,
Quand l'hirondelle est de retour,
J'aime à revoir ma Normandie !
C'est le pays qui m'a donné le jour.

J'ai vu les champs de l'Helvétie,
Et ses chalets et ses glaciers ;
J'ai vu le ciel de l'Italie,
Et Venise et ses gondoliers.
En saluant chaque patrie,
Je me disais : aucun séjour
N'est plus beau que ma Normandie !
C'est le pays qui m'a donné le jour.

Il est un âge dans la vie,
Où chaque rêve doit finir,
Un âge où l'âme recueillie
A besoin de se souvenir.
Lorsque ma muse refroidie
Aura fini ses chants d'amour,
J'irai revoir ma Normandie !
C'est le pays qui m'a donné le jour.

Pour écouter la nouvelle version proposée par Chloé Herzhaft c'est par ici:

http://chloesarahherzhaft.bandcamp.com/track/je-vais-revoir-ma-normandie

... et sur le site officiel de la Fête des Normands:

http://fetedesnormands.com/

Voir aussi l'article paru sur le site de France 3 Basse-Normandie:

http://france3-regions.francetvinfo.fr/basse-normandie/la-fete-des-normands-la-saint-patrick-made-normandie-810521.html