A quelques semaines des échéances historiques pour la Normandie (élections régionales pour l'unité normande) on pouvait se lamenter du peu d'activité éditoriale sur le projet normand: depuis le livre collectif des Quinze géographes normands "la Normandie en débats" paru chez OREP en 2012 rien n'était paru... Sur la réunification elle-même, rien non plus depuis le petit livre de Philippe Augier paru au début des années 2000. Depuis la confirmation de l'unité normande par François Hollande en juin 2014, la réflexion éditoriale, si l'on ose appeler ainsi l'activisme médiatique autour de l'inutile question de la "capitale", ne proposait rien jusqu'à la parution toute récente du livre de Daniel HUARD aux éditions de l'Ancre Marine animées par Franck Martin, l'ancien maire PRG de Louviers et ardent réunificateur normand comme chacun sait...

NormandieCouv800BD


 

Franck Martin nous présente ce livre:

Le mot de l’éditeur


L’unité normande est faite, elle méritait bien un bon livre. Le voici.


Lecture faite du manuscrit, au risque de dérouter un peu les lecteurs de L’Ancre de Marine, maison d’édition dédiée à la mer, son histoire, ses hommes, ses navires je n’ai pas hésité une seconde à le publier.


La mer est une constante de l’histoire normande. Il suffit de citer trois débarquements pour s’en convaincre : les Vikings, Guillaume le Conquérant, les Alliés de juin 44. L’Ancre de Marine ne déroge donc pas en publiant cette Histoire de la Normandie : la mer c’est aussi un rivage. L’auteur, Daniel Huard, souligne aussi que l’avenir de la Normandie dépend de son estuaire, de sa façade maritime, de sa capacité d’ouverture vers le grand large.


L’autre raison est à la fois publique et personnelle. Editeur de profession, je suis aussi l’un des élus normands cités dans ce livre comme les « bretteurs de la réunification », attachés à défendre l’unité normande et sa réalisation par la fusion de la Basse et Haute Normandie. Je ne pouvais laisser passer cette chance de proposer aux lecteurs une aussi brillante illustration de l’ardente nécessité de la réunification et de son histoire récente.


Car, pour illustrer le contenu de ces pages, jamais l’expression, souvent galvaudée, de « Mémoires du temps présent » n’aura  été si juste, si pertinente.
Vrai, l’auteur nous offre d’abord un grand voyage dans le passé normand. Mais les étapes de ce voyage, de la rencontre de Saint-Clair-sur-Epte aux plages du Débarquement, en passant par le bûcher de Jeanne d’Arc et la fondation du Mont-Saint-Michel ont été mises en perspective, l’Histoire revisitée pour établir ce qui fonde, dans l’histoire de France, l’identité actuelle de la Normandie.


Cette dissection des racines normandes n’a rien de passéiste : elle se veut, elle est opérationnelle, tournée vers l’avenir de la Normandie. Il s’agit de montrer aux Normands comment les racines produisent la sève qui irrigue l’arbre d’aujourd’hui et permet sa croissance future. Et comment l’identité normande (que plus personne ne conteste) sera le moteur de l’avenir, l’oxygène du développement régional.


La réunification de la Normandie méritait bien un livre pour dire pourquoi il est indispensable de faire coïncider l’être administratif régional avec l’essence normande, historiquement illustrée dans le domaine économique, politique, culturel, sportif…


Démonstration brillamment effectuée en posant sur la table d’examen les dossiers majeurs et les défis concrets que doit relever la Normandie de demain : le Grand Paris, la ligne ferroviaire à grande vitesse, l’avenir de la façade maritime de la Normandie et de ses ports, la construction d’une capitale normande « tripolaire » avec Rouen, Caen, Le Havre, d’une économie ouverte vers le grand large par l’Axe Seine et son estuaire…


Daniel Huard est un journaliste. Il a fait un livre de journaliste, dont les analyses sont basées sur des faits établis. Le texte est précis, richement documenté par des notes qui étayent l’objectivité du propos en donnant les sources de l’information.


Daniel Huard est un journaliste de talent. Il sait que lorsqu’on écrit un article, le plus difficile est de faire court. Son livre est donc composé de courts chapitres, brillamment enlevés par une plume limpide, une écriture claire, dépolluée de toute digression, de toute théorie fumeuse. « Les faits, seulement les faits ».


J’y ajouterai cette digression : la Normandie a été un terreau exceptionnellement fertile pour… la presse régionale, départementale, locale.
Il est statistiquement établi que, durant l’âge d’or des journaux, la Normandie a vu fleurir, comme nulle part en France, des hebdos, des quotidiens, des feuilles d’information de toute taille, parfois centrés sur une simple bourgade. En dépit du mouvement inverse de concentration depuis les années 70, le journaliste de l’hebdo local fait encore typiquement partie du paysage normand.


C’est donc en pleine cohérence avec son sujet que Daniel Huard a fait le choix d’un personnage de fiction, rédacteur en chef d’un Courrier Normand imaginaire, pour prendre le lecteur par la main au long de cette promenade dans le passé, le présent et le futur de la Grande Normandie.


Le personnage fictif de Robert Darcourt, avec ses coups de cœur et ses coups de gueule, son histoire d’homme né en Normandie, apporte vie, chaleur et passion à un texte nécessairement mesuré, objectif, factuel. Ce livre aurait pu être froid. Robert Darcourt, personnage attachant, le réchauffe et en facilite la lecture : nous sommes « scotchés » au récit de son enfance, de son métier, de son départ.


Sa modestie et sa pudeur en souffriront peut-être : je suis convaincu que, dans ce personnage de journaliste normand, Daniel Huard, journaliste et normand, a mis beaucoup de lui-même. Les lecteurs l’en remercieront.

Franck Martin


Commentaire de Florestan:

Nous ferons un compte rendu de lecture de ce livre dès que possible sur l'Etoile de Normandie dont la lecture semble d'ores et déjà indispensable pour tout militant normand. Quant au personnage de Robert Darcourt, journaliste normand, s'il travaille dans un "Courrier normand imaginaire" c'est qu'il a dû être viré de Ouest-France ou de Paris-Normandie!

En tout cas, nous saluons par principe cette première édition sur la Normandie réunifiée en attendant une autre qui ne saurait tarder...