Oh quelle délicieuse idée! Aller fouiner dans les greniers de l'INA pour y retrouver sur un support incertain les images tremblottantes et quelques peu délavées de la télé des années 1970 avec quelques fantômes: un certain Michel d'ORNANO dialoguant avec son compère Jean LECANUET pour dire que, biensûr, ils sont pour mais surtout pour ne pas la faire... Quoi? L'unité normande !

Résultat de recherche d'images pour     Résultat de recherche d'images pour

Michel d'Ornano et Jean Lecanuet étaient tellement pour qu'ils ont fini par tout faire pour ne pas la faire !

Néanmoins ces deux là contrairement à l'opinion largement répandue ne sont pas les responsables de la division normande décidée, de fait, dans la grande fâcherie des élus normands des années 1972-1974 avec l'échec de la réforme régionale Pompidou-Peyrefite en Normandie (déjà un ... EPR qui eut du retard à l'allumage, en l'occurrence un "Etablissement Public Régional" de trop en Normandie !).

Dans cette triste affaire c'est plutôt un Jozeau-Marigné le plouc localiste de la Manche alors président de la future région "Basse Normandie" qui fut le grand coupable quand il renversa la table du compromis enfin trouvé lors d'une mémorable réunion des barons normands à Honfleur le 2 juin 1975.

La responsabilité des d'Ornano et Lecanuet est peut-être finalement plus grande: c'est celle d'avoir confirmé pour 40 ans la division normande! Quarante années perdues pour la Normandie qui dut attendre 2014 pour qu'un... Rouennais socialiste président de la République lui octroie enfin l'unité géographique dont nos barons normands de droite avaient fait un sujet de discussion byzantine !


 

  • Regardez la vidéo qui suit c'est EDIFIANT!

http://france3-regions.francetvinfo.fr/basse-normandie/le-serpent-de-mer-de-la-reunification-normande-en-une-video-815007.html

Commentaire de Florestan:

Michel d'Ornano ressort de la poubelle de l'Histoire: il disait déjà que la Normandie réunifiée devait avoir deux capitales, à Caen et à Rouen. Par contre Alain Le Vern y restera définitivement !

Le serpent de mer de la réunification normande en une vidéo

Depuis la séparation historique d'après-guerre, nos élus ont régulièrement passé leur temps à nous parler de la réunification de la Normandie. Au point de devenir une vraie tarte à la crème en fin de banquet républicain. Retour sur une histoire longtemps avortée.

Y penser toujours

La séparation de la Normandie en 2 morceaux en 1956 a vite montré ses limites. Dès le début des années 70, les acteurs économiques des deux Régions se mobilisent pour pousser à une refonte de la région en une seule Normandie .Les chambres d'agricultures de commerces et d'industrie poussent les préfets. L'état est interpellé.  On réfléchit même à y inclure la Sarthe et la Mayenne.

Le faire jamais

Dans les années qui suivent le sujet devient une préoccupation politique. En 1978, un voeu des deux assemblées régionales sera même voté. Un vote difficile et une décenie plus tard, rien n'est encore acté.
Car en toile de fond se pose LA question sensible qui va à partir de là va durablement diviser : le choix de la Capitale ....
Et les discussions vont s'enliser jusqu'à l'électrochoc populaire de janvier 2000, avec un sondage de  Ouest France, 65 % des Normands réclament la réunification de la Normandie !
La gauche arrive au pouvoir dans les deux régions et toujours pas de fusion à l'horizon. Elle bute comme la droite sur le choix de la Capitale de la région réunie. Il faudra attendre la réforme territoriale initiée par l'Etat en 2014 pour que la réunification deviennent réalité. A sa tête, un président Normand. Ouf, l'honneur est sauf.


 

  • Pour connaître l'histoire, la vraie et méconnue histoire de la division normande jusqu'à sa toute récente réunification, c'est par ici:

Chronologie_question_normande