Une des conséquences les plus inacceptables de la division normande, c'était d'avoir fondé des certitudes sur des ignorances réciproques: le fait que les Normands s'ignoraient eux-mêmes et se méprisaient réciproquement ou se méfiaient entre eux faute de se connaître davantage était peut-être le plus grand des handicaps trainé par la Normandie depuis la fin des années 1960. Ce manque de vision globale du potentiel normand a été catastrophique car il a généré une désorganisation des initiatives, un manque d'ambition des stratégies, un défaitisme généralisé voire une naïve tentation de s'en remettre à d'autres, tant du côté de la Bretagne que du côté de la région parisienne, pour assurer son propre avenir.

Dès 2007, le rapport d'expertise commandé par les deux présidents de région de l'époque (Duron et Le Vern) aux cabinets d'audits internationaux INEUM et EDATER dans le but d'enterrer techniquement et objectivement toute fusion régionale normande, démontraient, chiffres à l'appui, quelle pourrait être le dynamisme économique d'une région normande réunifiant son tableau de bord et sa vision!

Les chômeurs du Haut et du Bas apprécieront l'ampleur du gâchis!

Et au cas où certains pouvaient encore en douter, disons-le d'emblée:

Alain Le Vern n'était ni de gauche et encore moins de droite. Il était... con!

Car on se souviendra de l'argument du Haut qui ne voulait pas du Bas: "les ploucs pauvres de droite de Basse Normandie feraient grimper les impôts des Haut-Normands" (Alain Le Vern en mai 2009 presque dans le texte !).

Et on nous ressasse encore l'argument du Bas qui ne veut toujours pas du Haut: "y va nous goinfrer tout cru ce hautain !" (Emmanuel Chaunu dans un malheureux dessin en octobre 2015). Sachant que dans ce match qui s'éternise, les idiots utiles sont nombreux !

La réunification normande va enfin pouvoir devenir une réalité après 43 ans de discours, de veuleries, de méfiances, d'ignorances mais aussi de volontarisme et d'espoir.

Maintenant, s'il devait y avoir une division entre Normands c'est désormais la seule qui vaille... A savoir la division entre les médiocres et tous les autres.

Entre ceux qui voient et ceux, de moins en moins nombreux, qui persistent à refuser de voir!

Découvrez le panorama économique de la Normandie de demain

 

  • LE PANORAMA ECONOMIQUE NORMANDIE 2015 est disponible et consultable sous le lien suivant:

http://www.sie-hn.fr/data/file/crcihn/2015_Pano_economique_Normandie_VF.pdf