En 1051, Guillaume de Normandie pas encore le Conquérant fondait une ville nouvelle à l'Ouest de la Seine sur l'Orne à partir d'un palais castral et de deux fondations monastiques bénédictines:

il avait compris que la Normandie se tenait à cheval sur les deux rives de la Seine avec ses deux pieds solidement arrimés à leurs étriers: Caen dédouble ainsi Rouen non pas dans une vaine réplication sans imagination (ce fut hélas ce qui fut fait entre 1960 et 2015) mais dans une différence parfaitement complémentaire. Rouen restait la métropole normande (au sens religieux du terme) et Caen devenait une capitale politique.

Aujourd'hui, le retour à l'unité du territoire normand oblige les décideurs, les élus et tous les acteurs de la société civile régionale à faire preuve de curiosité pour la riche histoire normande, pleine d'enseignements, à faire preuve d'intelligence et de subtilité: la Normandie échappe, et c'est heureux, à l'application bête et méchante des solutions grossières et inefficaces de la centralisation jacobine. Un fédéralisme urbain normand existe déjà de fait par l'Histoire et la géographie que des ambitions politiciennes claniques (Fabius et les Fabiusiens) ou une concurrence médiatique aussi stupide que stérile (le débat sur LA capitale normande est manipulé par Ouest France et par Paris Normandie) ne sauraient défaire, à condition que tous les Normands soient mobilisés, à la veille des prochaines élections régionales, premières élections générales normandes de l'Histoire, pour que notre ambition normande et notre projet normand de faire enfin autre chose ne nous soient pas confisqués !

C'est la raison pour laquelle le collectif "Nous sommes Guillaume" désormais pleinement conscient de ces enjeux vous invite à marcher dimanche 25 octobre 2015 dans les rues de Caen afin de défendre un authentique fédéralisme urbain normand et un projet girondin normand pour refonder la démocratie !

24_10_2015_18_27_54

Le parcours de la marche dans le centre ville de Caen: de l'abbaye aux Dames (où repose Mathilde) à l'abbaye aux Hommes (où repose Guillaume) avec un départ donné dans l'enceinte du château ducal devant la salle de l'Echiquier et retour au château.

VENEZ AVEC VOS CATS !

VENEZ NONBREUX !

Parcours

La veille de cette marche, dans l'enceinte du château de Caen, nous avons eu une conversation cordiale, constructive et complète sur l'ensemble de la question avec les responsables du collectif "nous sommes Guillaume":

Avouons avec honnêteté qu'ils ont évolué sur la question et c'est heureux: ils étaient partis au départ, bille en tête, sur "Caen capitale" et ils ont finir par comprendre que la question de la gouvernance normande avec Caen, Rouen et Le Havre était un sujet en soi, passionnant, subtil et essentiel pour créer, dans cette France lessivée par le logiciel jacobin-parisien, une autre façon d'organiser le pouvoir.

L'idée de fédéralisme urbain fait doucement mais sûrement son chemin car les préjugés sont puissants sans même parler des tentatives de manipulation ou d'instrumentalisation du pseudo match Caen vs Rouen: nous avons donc alerté les responsables du collectif "Nous sommes Guillaume" sur le double-jeu pas très honnête des quotidiens Ouest France et Paris Normandie dans cette affaire. Apprendre certaines choses ou manigances les a intéressés !

Notre proposition de faire en sorte que l'ancien parlement de Normandie accueille la séance solennelle d'installation du nouveau conseil régional les a intéressés aussi histoire de démontrer qu'ils n'ont rien, que nous n'avons rien contre Rouen et les Rouennais !

Enfin, le collectif "Nous sommes Guillaume" pourrait se joindre à nous pour que la prochaine Saint Guillaume soit dignement fêtée le 10 janvier 2016 à Caen.

Dominique du collectif "Bienvenue en Normandie" a participé à la marche de ce dimanche matin, notamment aux prises de paroles du départ devant la salle de l'Echiquier du château de Caen: confirmation que le discours a changé, qu'il s'agit bien de défendre non pas une capitale unique à Caen comme certains pouvaient encore le croire jusqu'à présent mais bien une organisation équilibrée des pouvoirs en revendiquant pour Caen, le siège de l'exécutif du conseil régional.

Il y avait entre 500 et 600 marcheurs et quelques drapeaux aux léopards et une grande croix de Saint Olaf.

DSC_0013

Enfin, à l'occasion de la présentation de l'édition 2015/2016 de l'Université Populaire de Caen, le mardi 2 novembre 2015 à partir de 18h00 au théâtre municipal de Caen, nous aurons l'occasion de revenir sur cette question essentielle d'expérimenter enfin en Normandie un pouvoir plus démocratique et plus équilibré à partir d'un authentique fédéralisme urbain en rappelant clairement au public présent que:

1) Il est faux de dire que Rouen a été choisie pour être "capitale" de la Normandie.

2) Qu'il serait absurde de revendiquer la même chose pour Caen.

3) Qu'il faut mettre en oeuvre maintenant et de façon déterminée un fédéralisme urbain normand

4) Que s'il y a bien une question capitale ce serait d'informer les 4500 fonctionnaires du futur CR Normandie sur la nouvelle organisation de leur travail entre une abbaye caennaise et une caserne rouennaise!

5) Que dans l'Orne 55 salariés vont perdre leur boulot suite à la délocalisation d'un fleuron du savoir faire normand au Maroc suite à la décision brutale d'un fonds de pension britannique: ces concitoyens normands penseront volontiers que la question "capitale" est ailleurs qu'à Caen ou Rouen!

En attendant, voici comment les médias en région ont rendu compte de l'événement ! Comme d'habitude, il faut que vous corrigiez par vous-mêmes la titraille qui nous mitraille:

NON! Il ne s'agissait pas de marcher pour Caen capitale de la Normandie !

Chose étonnante, (ils doivent craindre de nous lire...) c'est le compte-rendu de Ouest-France qui est le plus objectif...

  • La Manche Libre: désolé les gars mais votre titre est FAUX !

http://www.lamanchelibre.fr/caen/actualite-119738-ils-marchent-pour-defendre-caen-comme-capitale-la-normandie.html

  • France 3 Basse-Normandie: ils n'ont pas compris la subtilité d'une organisation fédérative Caen -Rouen- Le Havre !

http://france3-regions.francetvinfo.fr/basse-normandie/calvados/caen-la-mer/caen/reunification-500-personnes-defilent-pour-promouvoir-la-basse-normandie-837191.html

  • Ouest-France: ils sont enfin devenus raisonnables! (Etrange...)

http://www.ouest-france.fr/capitale-de-la-normandie-plus-de-500-personnes-la-marche-pour-caen-3794005

  • Normandie actu, succurale Web de Ouest-France: pour une fois, ils font sobre !

http://www.normandie-actu.fr/capitale-de-la-grande-normandie-500-personnes-marchent-pour-caen_163582/comment-page-1/#comment-167282

  • Même sobriété du côté de Tendance Ouest Caen: serait-ce la fin du clochemerle?

http://www.tendanceouest.com/actualite-119486-une-marche-pour-la-normandie-dimanche-a-caen.html

  • Et sur Tendance Ouest Rouen, les clochermerleux rouennais (s'ils existent...) sont prévenus !

http://www.tendanceouest.com/actualite-119600-rassemblement-ce-dimanche-pour-defendre-caen-dans-une-normandie-equilibree.html

  • Extraordinaire ! Paris-Normandie invente un nouveau concept ! celui de "co-capitale" sic! et re sic ! (MDR...)

http://www.paris-normandie.fr/detail_article/articles/4314881/breves+normandie/la-grande-marche-pour-la-normandie-rassemble-400-personnes-a-caen#.Vi01-yubLv3

  • Pathétique ! Paris-Normandie broie sa mauvaise humeur et les cancans vont bon train !

http://www.paris-normandie.fr/detail_article/articles/4314551/breves+normandie/une-marche-pour-caen-capitale-de-la-normandie-organisee-ce-dimanche-25-octobre#.Vi04GyubLv3


 

TROIS PROPOSITIONS DE L'ETOILE DE NORMANDIE POUR EN FINIR AVEC LA GUEGUERRE OUEST-FRANCE / PARIS-NORMANDIE:

  • CREER un club de la Presse Normandie
  • DIFFUSER dans les deux grands quotidiens un supplément spécial "Normandie" co-dirigé par OF et PN pour expliquer les enjeux et projets aux 3,3 millions de Normands ! L'expérience avait été tentée une fois avec succès en mai 2012 sur l'AXE SEINE à la demande d'Antoine Rufenacht...
  • ORGANISER à CAEN, ROUEN et LE HAVRE, trois événements médiatiques pour présenter à tous les NORMANDS la solution du fédéralisme urbain, le potentiel et les talents des Caennais, Rouennais et Havrais !

 

Samedi 24 octobre, le collectif citoyen et républicain "Bienvenue en Normandie" avec des associations amies organisait un pavoisement normand des pentes du château ducal de Caen tant pour rappeler l'existence d'une culture régionale d'expression normande que pour rappeler la nécessité urgente que nous avons à être tous unis pour faire l'unité normande !

DSC_0006

  • A cette occasion, le texte suivant a été diffusé au public:

Ras_le_bol_peine_capitale_tract