C'était à Saint-Lô, le soir du 27 octobre 2015.

L'Association de défense et de promotion de la ligne Caen-Rennes  (ADCPR) a eu l'excellente idée d'inviter des représentants des principales listes en lice aux prochaines élections régionales sur l'une des questions les plus lancinantes de l'avenir normand: la déshérence ferroviaire générale en Normandie depuis plus de vingt ans...

Laurent BEAUVAIS et Hervé MORIN étaient présents à cette soirée.

© France 3 Basse-Normandie

Les problématiques dénoncées depuis des années dans l'Ouest normand par l'ADCPR (déshérence du Caen-Rennes et du Paris-Granville) on les retrouvera encore plus criante dans la Normandie orientale qui connaît, à la fois, les inconvénients des marges interrégionales (comme l'Ouest normand) mais aussi les inconvénients d'être une marge de la région parisienne. La situation du Paris- Le Tréport est encore plus catastrophique que celle du Paris-Granville!

Pour prendre connaissance de la synthèse des problèmes et des solutions proposée par l'ADCPR lors de cette importante soirée, le premier événement qui puisse être digne enfin d'une campagne électorale historique pour l'avenir de la Normandie, voir le lien ci-dessous:

http://www.adpcr.fr/fileadmin/bulletins/documents_divers/2015_10_27_Soiree_debat_transports_Normandie_presentation_15_mn.pdf

  • Parmi les propositions de l'ADCPR on retiendra:

La création d'un Paris -Le Mont St Michel direct pour une desserte ferroviaire normande du Mont St Michel

La revitalisation du Caen-Tours comme rocade ferroviaire ouest de la région parisienne et pour le désenclavement ferroviaire fret du port du Havre

La remise à plat complète des transports publics en Normandie avec les villes normandes comme plate-formes de correspondances cohérentes et cadencées en profitant de l'extension de la compétence transports du futur conseil régional

La LNPN pour expérimenter une vitesse ferroviaire de proximité (250 km/h) en privilégiant la modernisation et la rénovation de l'existant

La création d'un sillon spécifique aux grandes lignes normandes dans le Mantois

Combler le retard normand dans l'électrification ferroviaire

Ces propositions reprennent et prolongent celles du collectif des Quinze géographes universitaires qui proposent, par ailleurs, la création d'une "union tarifaire" entre les trois grandes villes normandes (généralisation à toute la Normandie de l'expérience haut-normande de billetique unique "ATOUMOD") et la création d'une desserte ferroviaire cohérente Rennes- Caen- Rouen- Amiens.

  • Voir aussi le site de l'ADPCR:

http://www.adpcr.fr/

  • Voir enfin dans la presse régionale:

http://www.ouest-france.fr/elections/regionales/elections-regionales-des-candidats-face-lavenir-du-rail-normand-3800678

http://france3-regions.francetvinfo.fr/basse-normandie/regionales-un-debat-6-voix-sur-l-avenir-du-ferroviaire-en-normandie-839559.html

http://www.lamanchelibre.fr/actualite-119825-debat-dans-la-manche-quel-avenir-pour-train-en-normandie-.html