On en frémit d'avance... Ouest-France va-t-il relayer l'information revélée par l'Express, à savoir l'indignation d'une lycéenne normande découvrant que son manuel d'histoire-géographie plaçait le Mont St Michel dans le département d'Ile et Vilaine?

Permalien de l'image intégrée

http://www.lamanchelibre.fr/actualite-120565-un-manuel-scolaire-place-mont-saint-michel-en-bretagne-.html

La Manche Libre, directement concernée, a vigoureusement réagi sur son site. Même chose du côté de France 3 Basse Normandie avec un ton plus badin au risque de quelques coupables imprécisions (les nouveaux parkings d'accès au Mont seraient de "l'autre côte de la frontière..."): rappelons, même si cela ne fera pas plaisir à l'ami Sadviking qu'à la tête de France 3 BN (comme Biscuit Nantais?) il y a une rédactrice en chef d'outre Couesnon.

http://france3-regions.francetvinfo.fr/basse-normandie/manche/le-mont-saint-michel-en-bretagne-le-scandale-du-manuel-scolaire-862701.html

Ouest-France fait sobre finalement non sans rappeler la ritournelle d'un célèbre dicton breton trop ressassé...

http://www.ouest-france.fr/normandie/sacrilege-un-manuel-scolaire-place-le-mont-saint-michel-en-bretagne-3866985

Il serait plus que temps que cette "guéguerre" entre Normands et Bretons autour du Mont Saint Michel puisse cesser au plus vite. Mais ce n'est pas le cas car la mauvaise foi de certains communicants, socio-professionnels ou élus Bretons lorgnant sur les 3 millions de visiteurs annuels du 3ème plus célèbre monument historique français ne connait pas de bornes: elle outre passe largement le Couesnon en entretenant une confusion bien utile et finalement assez mesquine quant aux raisons entre le Mont Saint Michel qui est géographiquement, historiquement et administrativement normand et la baie qui, effectivement, s'étend de Normandie (Granville à l'Est) à la Bretagne (Cancale à l'Ouest).

Car derrière la plaisanterie la plus éculée du chauvinisme breton il y a cependant un vrai enjeu: celui du contrôle de la valorisation et de la promotion du Mont Saint Michel qui doit devenir un établissement public d'Etat (pour ne pas faire de jaloux) sachant que les travaux de rétablissement du caractère maritime du Mont St Michel font de la Merveille de l'Occident une destination à part entière...

Pour le dire clairement: les autocaristes bretons ne pourront plus faire autant leur beurre comme en avant en promenant des charrettes de touristes japonais (ayant entendu à Tokyo les conférences de Monsieur Le Drian évoquant un Mont St Michel à la mode de Bretagne) depuis la gare TGV de Rennes pour caser sur un ou deux jours, le Mont St Michel et ... Saint-Malo à l'instar du week-end encore organisé les 4 et 5 octobre 2015 au profit du Centre social de la ville de Poissy:

Imposture_bretonne_1

imposture_bretonne2

RAS LE BOL DE TOUTES CES IMPOSTURES BRETONNES !

LE MONT SAINT MICHEL EST NORMAND !

Reste à mieux le faire savoir en développant la communication et les produits touristiques de valorisation indispensable afin de ne pas laisser le marché aux seuls Bretons qui sont à la promotion touristique ce que les Chinois sont à la promotion de la démocratie!

La réunification normande et la montée en puissance de la compétence tourisme dans le nouveau cadre régional devrait y contribuer. Et on notera, enfin, du côté normand, une certaine prise de conscience. Que l'on se souvienne, par exemple, comment Laurent Fabius lui-même avait cru bon de devoir remettre à sa place son collègue de la Défense de la Bretagne à l'occasion de la signature du contrat de destination touristique pour le Mont Saint Michel:

« Le Mont-Saint-Michel est en Normandie, la Bretagne étant distante d'à peine 4 kilomètres. En Bretagne, il y a aussi de belles choses. »

Laurent Fabius, 21 mars 2015

http://normandie.canalblog.com/archives/2015/03/28/31786558.html