Comme nous ne voulions pas encombrer une caserne rouennaise qui avait trop été, quinze ans durant, la caverne de l'anti-Normandie avec les années Le Vern, nous ne sommes pas allés sur place.

Mais les trois principales organisations régionalistes normandes, le Mouvement Normand, l'URN et le collectif BEN étaient représentées lors de cette réunion historique qui, en raison de la configuration des lieux et de ce qu'ils représentent, manquera de solennité normande: cette dernière se logera ailleurs, dans les coeurs sincères de tous ceux et celles qui se sont battus pour  l'unité normande depuis 10, 20 ou 40 ans!

En présence du bailli de Guernesey et du ministre des affaires étrangères de Jersey, cette matinée est historique et ouvre une nouvelle page dans la longue histoire de la Normandie.

Hervé Morin était le seul candidat et a donc été élu avec 56 voix sur 102 et 5 abstentions. L'assemblée a été présidée le temps qu'il fallait par le doyen d'âge frontiste avec le benjamin comme secrétaire de séance... frontiste lui aussi. Les élus se sont assis là où ils le pouvaient, des tables et des chaises au fond de l'hémicycle tout de même orné de deux grands panneaux frappés du logo aux deux léopards normands, histoire d'exorciser les lieux!

Les élus se sont assis dans l'ordre alphabétique faisant de Nicolas Bay le voisin de gauche de ... Laurent Beauvais.

Dans l'ordre, Hervé Morin (UDI LR), Sébastien Jumel (Front de Gauche) , Nicolas Bay (FN) et Laëtitia Sanchez (Ecologistes) ont pris la parole ce qui laisse présager des futurs groupes dans la future assemblée et peut-être une division de la gauche dans l'opposition: voilà qui serait bien dommage pour ceux qui se permettent de donner des leçons de "continuité républicaine" et qui ont pratiqué un sectarisme partisan dont les murs de l'hémicycle rouennais gardent le triste souvenir: raison de plus de dépayser les prochaines assemblées plénières régionales normandes à ... Caen!

L'événement était aussi à suivre sur Internet à partir du site de la région ci-devant Haute-Normandie ainsi que dans une édition spéciale de FR3 Haute-Normandie co-animée en direct de l'hôtel de région rouennais par Philippe Goudé (qui connait bien ses dossiers normands) et Franck Besnier (qui ne les connait pas et qui n'a qu'une obsession ridicule : "elle est où la capitale de la GRRAAANDE Normandie?" Et qui répète, à l'envi, qu'il ne faut plus dire Haute ou Basse comme quelqu'un qui aurait paumé son GPS!)

Les élus devraient confirmer la chose le 28 janvier prochain, selon le calendrier prévu par la loi: Caen sera le siège du Conseil régional de Normandie et Rouen sera la préfecture régionale.

A la télé, l'historienne Anne-Cécile Ciboult et Florian Hurard de la Fête des Normands ont tenté, face à un Franck Besnier légèrement muffle, de dire deux ou trois choses subtiles et intelligentes sur l'histoire et l'identité de la Normandie, sachant que, bien entendu! le modèle identitaire régional breton planait en surplomb sur le retour de la fierté d'être normand: le discours d'Hervé Morin a été coupé en direct sur FR3 au moment où le nouveau président de la Normandie allait expliquer comment il comptait s'y prendre pour nous aider à être, à nouveau, "fiers d'être Normands".

Il suffisait que le téléspectateur moyen sache qu'il fallait être "fier d'être normand comme on est fier d'être... breton!"

Afficher l'image d'origine


 

 

FIERS D'ETRE NORMANDS !

Afficher l'image d'origine

 

LES PRINCIPAUX ELEMENTS DU DISCOURS D'HERVE MORIN

"D'abord, un immense honneur d'être le premier président de la Normandie enfin réunifiée qui renvoie à mes racines."

"La réunification je n'y croyais plus". Dans le cadre d'une réforme territoriale aussi baroque que confuse et inachevée la Normandie a été réunifiée. La région qui n'aurait jamais du être divisée l'a été: enthousiasme pour un moment historique car c'est une nouvelle page de l'histoire normande qui va s'ouvrir. On va travailler tous ensemble pour la Normandie.

Pour la première fois, esquisse d'un bilan catastrophique de la division normande: "il faut corriger une erreur, une insulte à la Normandie qui a duré 60 ans". Il est inacceptable que la Normandie, l'une des régions les plus connues dans le monde, ait des résultats aussi médiocres dans ce qu'il y a de plus stratégique. La faute au sous investissement chronique lié à la division  que nous avons payé cher aussi en matière de rayonnement et d'identité.

Le G6 Normand (région + cinq départements) sera réuni dès le soir du 4 janvier: il s'agit de mettre sur la table 5 milliards d'euros de capacité de financement par an. (L'idée fabiusienne du "276" est donc généralisée à toute la Normandie)

Il va falloir simplifier mais aussi évaluer et contrôler: ce qui ne marche pas ou coûte trop cher sera supprimé. En finir aussi avec les financements croisés.

Fin janvier 2016: réunion pour mettre en route un co-pilotage région + agglomérations Caen-Rouen- Le Havre, pour mettre sur les rails la métropole normande tripolaire pour tirer tous les territoires normands.

Il faut agir et ne pas prendre des demi mesures: "ces élections régionales ce sont aussi la dernière chance laissée aux partis dit de "gouvernement" d'agir".

Chaque élu de la majorité a signé une charte éthique sur la question du conflit d'intérêts et le cumul des mandats. Hervé Morin va démissionner de son mandat de député mais devrait garder son mandat de maire d'Epaignes.

Il est proposé que les futurs élus régionaux baissent leurs indemnités de 40%  ce qui fera une économie de 1,4 millions d'euros sur le budget de la région. Il n'y aura plus de journal du conseil régional distribué gratuitement dans les boîtes aux lettres, cela fera des économies.

Sophie Gaugain et David Margueritte auront en charge les questions du développement économique.

Avant la fin du mois de juin 2016, une agence régionale de développement économique rassemblant tous les dispositifs sera créée et dotée de 100 millions d'euros, présidée par Hervé Morin et dirigée par l'actuel président de la MIRIADE (agence ci-devant bas normande). MIRIADE et SEINARI seront incorporés dans le nouvel ensemble et se chargeront de l'incubation des créations d'entreprises. L'agence proposera un accompagnement complet des entreprises normandes et participera à l'effort de financement (fonds d'amorçage, d'investissement, de retournement, aide à l'exportation)

Le 11 janvier 2016: réunion pour lancer un programme pluri annuel afin d'organiser en filières intégrées l'économie normande avec des contrats d'objectifs évalués de trois ans avec la région.

"Il faut muscler les entreprises normandes car ce sont elles qui vont créer les emplois"

Le 14 janvier 2016: "Grenelle normand sur l'apprentissage" car il y a une catastrophe normande en matière d'apprentissage: baisse de 16% depuis 4 ans. Gros problème avec le décrochage scolaire et le niveau des diplômes chez les jeunes: la Normandie est l'une des lanternes rouges! Redresser la barre: +50% d'apprentis d'ici la fin de la mandature.

Juin 2016: Lancement d'un plan régional pour l'université et la recherche en Normandie

Organisation du conseil régional de Normandie:

Le siège du conseil régional sera bien à Caen (présidence, DGS, commission permanente), l'organigramme est prêt dans les grandes lignes (on affinera d'ici juin prochain): six directions régionales, trois à Caen et trois à Rouen. Le pilotage sera fait directement par Hervé Morin et le DGS Frédéric Ollivier avec le contrôle de la cour régionale des comptes.

La présidence de la commission des finances sera accordée au parti socialiste (acceptation de Nicolas Mayer-Rossignol mais cela fait bondir Nicolas Bay du Front National qui prétextant avoir plus d'élus que le PS, 21 contre 17, souhaiterait obtenir cette présidence)

Il y aura dix commissions dans la future commission permanente.

Concertation avec les personnels et les représentants syndicaux: il y aura forcément des changements mais dans le respect. Pas de mutation géographique forcée. Tous les départs à la retraite ne seront pas remplacés. Un plan de titularisation des précaires sera proposé.

La dette normande de la SNCF:

Discussions très fermes avec Guillaume Pépy dès décembre 2015 pour identifier 9 urgences prioritaires. Il faut notamment du matériel roulant neuf et relancer sérieusement le dossier de la LNPN. Le dossier va être évoqué au plus haut niveau avec MM. Valls et Hollande qui doivent recevoir prochainement les 13 nouveaux présidents de région de la métropole.

Jean-Baptiste Gastinne sera en charge du dossier brûlant des transports.

Equité territoriale:

Entre le monde rural et les villes. D'abord la question de l'équilibre entre Caen et Rouen puis des contrats de pays spécifiques entre la région et les intercommunalités rurales: les élus locaux décideront des contenus. Réunion fin janvier 2016.

Guy Lefrand, le maire d'Evreux, sera chargé de cette politique d'équilibre territorial.

Agriculture:

Le 7 janvier 2016: Hervé Morin se déplacera dans la Manche pour annoncer les grandes lignes de la future politique régionale agricole normande.

Xavier Lefrançois et Clotilde Eudier seront chargés de ce grand sujet normand.

Environnement: mettre le "paquet" sur la question prioritaire de la performance énergétique des bâtiments. (le directeur de l'ARSEN en sera très content!)

Santé: lutte prioritaire contre la désertification médicale avec déploiement d'un réseau de maisons médicales. Dans son intervention Sébastien Jumel a rappelé l'urgence de cette question en fustigeant la politique "sans boussole" de l'agence régionale de la santé qui ferme les hôpitaux de proximité. Le sénateur maire Hervé Maurey et nouveau conseiller régional devrait suivre le dossier en tant qu'expert du désert médical rural!

Tourisme: développer le tourisme d'affaires et le "iTourisme"

Axe Seine: remettre à plat la contractualisation en cours avec l'Etat qui est financièrement insuffisante!

18 janvier 2016: Réunion sur la question des lycées en Normandie. Bertrand Deniaud sera l'élu référent (est-ce vraiment une bonne nouvelle?)

Culture:

Emmanuelle Dormoy et Catherine Morin-Dessailly vont s'en occuper avec une "grande ambition": il semblerait que l'idée de créer un label de scène nationale d'Opéra en Normandie entre le théâtre de Caen et l'opéra régional de Rouen soit enfin à l'ordre du jour!

Renaissance de l'identité normande:

Une agence spécialisée sera basée au Havre avec une petite équipe missionnée pour mettre en oeuvre concrètement toutes les bonnes idées issues de la société civile normande permettant de valoriser la Normandie, son identité, son imaginaire, son patrimoine, son potentiel afin de bâtir la marque "Normandie" qui nous manque cruellement. Un large débat avec tous les acteurs et porteurs de projets normands sera organisé.

Car il s'agit d'être "Fiers d'être Normands" comme les Bretons peuvent être fiers de la Bretagne (évidemment mais cela doit absolument aller plus loin et être autre chose...)

Dans son intervention, un tantitnet donneuse de leçon et parfois un peu mesquine, Nicolas Mayer Rossignol, qui rappelera que les "Normands ont voté comme des... Normands" pour faire référence au peu de voix d'écart entre la nouvelle majorité et la nouvelle minorité, a raillé cette idée originale de l'équipe Morin d'organiser de façon opérationnelle la fierté d'être Normand:

"On n'a pas besoin d'une agence de plus pour être fier d'être Normand. 950ème anniversaire d'Hastings? Tout le monde connait la date, pas besoin d'agence pour ça. La Normandie est réunifiée certes, mais il faut la rassembler!" Dans l'ancienne caverne de la Levernie la plus sectaire et la plus anti-normande qui eut été, ces paroles de Nicolas Mayer Rossignol qui eut, néanmoins, la courtoisie de rendre hommage au réunificateur historique Laurent Beauvais présent lui aussi dans cet hémicycle désagréable pour tous les Normands de coeur, étaient quelque peu déplacées...

CONCLUSION d'Hervé Morin:

Jacques Attali disait récemment que la "Normandie était bénie des dieux". Mais il est consternant de voir comment notre territoire peut à ce point cumuler les difficultés. Il faut reconstruire la Normandie et "retrouver le souffle des Conquérants" en étant fidèles à nos valeurs dans l'action en allant de l'avant.

Afficher l'image d'origine

 

  • Voir aussi les informations complémentaires précises proposées par la feuille d'information Normandie XXL:

http://www.normandiexxl.com/article.php?id=1235

Collectivités. Le changement c’est maintenant pour la Normandie, en voici un premier planning.

Dès le 4 janvier au soir, à l’Abbaye aux Dames de Caen réunion du fameux G6 qui regroupe les présidents de départements et celui de la Région désormais du même bord politique ce qui devrait faciliter la simplification de l’organisation et les choix d’investissements qui ne représentent pas moins de 1 milliard d’euros

7 janvier visite dans la Manche où Clotilde Eudier et Xavier Lefrançois (tous deux élus Seine-Maritime) doivent proposer au Conseil Régional une politique agricole avec des objectifs de compétitivité, de performance et d’innovation.

Le 11 janvier, lancement avec Sophie Gaugain (Calvados), Vice-Présidente en charge de l’économie, du début des travaux avec les grandes filières stratégiques de Normandie avec un déplacement dans une entreprise de la filière aéronautique normande.

14 janvier David Margueritte (Manche), Vice Président et Marc Millet (Calvados) Président de la commission, lanceront le grand Grenelle de l’apprentissage, objectif augmenter de 50% le nombre d’apprentis. En parallèle Françoise Guégot (Seine Maritime) engagera un dialogue avec les universités et les écoles dont le résultat sera publié avant juin.

18 janvier présentation avec Bertrand Deniaud (Orne) Emmanuelle Dormoy (Calvados) et Catherine Morin-Desailly (Seine-Maritime) de la politique en faveur des lycées et de la culture.

Avant la fin janvier la politique de coopération avec les trois métropoles sera sur pied et c’est Rodolphe Thomas (Calvados) qui participera aux travaux.

Les contacts avec la SNCF sont d’ores et déjà engagés pour l’amélioration des trains en Normandie, et c’est Jean-Baptiste Gastinne (Seine-Maritime), Vice-Président en charge des transports qui conduira ces travaux.

Quant au rééquilibrage des territoires, c’est le Vice-président Guy Lefrand (Eure) qui sera en charge de l’aménagement du territoire et des contrats territoriaux

La nouvelle assemblée

Président : Hervé Morin

15 Vice-présidents et la Commission permanente

Sophie Gauguain (Les Républicains, Calvados)

David Margueritte (Les Républicains, Manche)

Françoise Guégot (Les Républicains, Seine-Maritime)

Rodolphe Thomas (Modem, Calvados)

Marie-Agnès Poussier-Winsback (Les Républicains, Seine-Maritime)

Bertrand Deniaud (Les Républicains, Orne)

Anne-Marie Cousin (UDI, Manche)

Guy Lefrand (Les Républicains, Eure)

Marie-Françoise Guguin (Les Républicains, Seine-Maritime)

Jean-Baptiste Gastinne (Les Républicains, Seine-Maritime)

Clotilde Eudier (Les Républicains, Seine-Maritime)

Hubert Dejan de la Batie (UDI, Seine-Maritime)

Emmanuelle Dormoy (Les Républicains, Calvados)

François-Xavier Priollaud (UDI, Eure)

Claire Rousseau (Les Républicains, Manche)

Les membres de la Commission Permanente

Hervé Maurey (UDI – Eure)

Florence Mazier (Les Républicaines, Manche)

Nicolas Mayer-Rossignol (PS, Seine Maritime)

Hélène Mialon-Burgat (PS, Calvados)

Sébastien Jumel (FG, Seine-Maritime)

Mélanie Mammeri (PS, Eure)

Claude Taleb (EELV, Seine-Maritime)

Claudie Launoy (PS, Manche)

Laurent Beauvais ‘(PS, Orne)

Céline Brulin (FG, Seine-Maritime)

Franck Guéguéniat (PS, Calvados)

Timothée Houssin (FN, Eure)

Marie-Françoise Kurdziel (FN, Manche)

Jacques Gaillard (FN, Seine-Maritime)

Françoise Duchaussoy (FN, Seine-Maritime)

Jean-Jacques Noël (FN, Manche)

Isabelle Gilbert (FN, Seine-Maritime)

Guillaume Penelle (FN, Seine-Maritime)

Commission d’Appel d’Offres

 1         Serge TOUGARD (Les Républicains, Calvados)

2          Marie-Noëlle CHEVALLIER (Les Républicains, Eure)

3          Ludovic ASSIER (UDI, Orne)

4          Timothée HOUSSIN (FN, Eure)

5          Gaëlle PIOLINE (PS, Orne)

Liste des membres suppléants

1          Anne-Laure MARTEAU (Les Républicains, Eure)

2          Laurent MARTING (Les Républicains, Orne)

3          Jean-François BLOC (UDI, Seine-Maritime)

4          Jean-Jacques NOEL (FN, Manche)

5          Valérie GARRAUD (PS, Seine-Maritime)

 

  • Petite revue de presse:

http://www.ouest-france.fr/regions/normandie/reunification-de-la-normandie/normandie-direct-le-president-de-region-elu-ce-lundi-3948436

16 h. Le nombre de membres par commission

La commission des finances comprendra onze membres ; celle du développement économique, treize ; sports et santé, onze ; développement durable, douze ; agriculture et pêche, dix membres ; Europe, dix membres ; culture, tourisme et attractivité, treize membres.

Nicolas Mayer-Rossignol regrette que n’y apparaissent pas le numérique, l’enseignement supérieur ou le handicap. Hervé Morin promet des ajustements à la prochaine assemblée le 28 janvier, à Rouen.

La composition de ces commissions avec des élus des trois formations politiques sera arrêtée à cette prochaine assemblée.

15 h 45. Le gouvernement de la Normandie

Les quinze vice-présidents sont : 1ere Sophie Gaugain (LR, 14) : développement économique, 2e David Margueritte (LR, 50) : formation et apprentissage ; 3e Françoise Guégot (LR, 76) : enseignement supérieur ; 4e Rodolphe Thomas (MoDem, 14) : politique de la ville ; 5e Marie-Agnès Poussier-Winsback (LR, 76) : tourisme ; 6e Bertrand Deniaud (LR, 61) : lycées ; 7e Anne-Marie Cousin (UDI, 50) : finances ; 8e Guy Lefrand (LR, 27) : relations avec les collectivités et attractivité ; 9e Marie Françoise Guguin (LR, 76) : Ressources humaines, 10e Jean-Baptiste Gastinne (LR, 76) : transports et ports, 11e Clotilde Eudier (LR, 50) : agriculture ; 12e Hubert Dejean de la Batie (LR, 76) : environnement ; 13e  Emmanuelle Dormoy (LR, 14) : culture ; 14e François-Xavier Priollaud (UDI, 27) : affaires européennes et internationales et 15e Claire Rousseau (LR, 50) : jeunesse, sports et vie associative.

15 h 30. Les 34 membres de la commission permanente sont élus

Pour la liste LR-UDI-MoDem-CPNT : les quinze vice-présidents  Sophie Gaugain (LR,14), David Margeritte (LR, 50), Françoise Guégot (LR, 76), Rodolphe Thomas (MoDem, 14), Marie-Agnès Poussier-Winsback (LR, 76), Bertrand Deniaud (LR, 61), Guy Lefrand (LR, 27), Marie Françoise Guguin (LR, 76), Jean-Baptiste Gastinne (LR, 76), Clotilde Eudier (LR, 50), Hubert Dejean de la Batie (LR, 76), Emmanuelle Dormoy (LR, 14), François-Xavier Priollaud (UDI, 27), Claire Rousseau (LR, 50), Hervé Maurey (UDI, 27) et Florence Mazier (LR 50).

Pour la liste PS-Front de gauche-Verts, Nicolas Mayer-Rossignol (PS, 76), Hélène Mialon-Burgat (PS, 14), Sébastien Jumel (PC, 76), Mélanie Mammeri (PS, 27), Claude Taleb (Verts, 76), Claudie Launoy (PS, 50), Laurent Beauvais (PS, 61), Céline Brulin (FG, 76) et Franck Guegueniat (RG 14).

Pour la liste bleu Marine : Timothée Houssin (27), Jacques Gaillard (76), Françoise Duchaussoy (76), Jean-Jacques Noël (50), Isabelle Gilbert (76) et Guillaume Pennelle (76)

15 h 15. Les vice-présidents de la Normandie sont élus

Seule la majorité des 54 élus de droite et du centre ont voté pour les quinze vice-présidents. Le vote est à main levée. La gauche vote contre, le Front de gauche s’abstient et l’extrême-droite ne prend pas part au vote.

Nicolas Mayer-Rossignol pour la gauche explique le vote contre « conforme à ce que nous avions mis en œuvre en Basse comme en Haute-Normandie en anticipation sur la loi sur le cumul des mandats. Des vice-présidents ont d’autres mandats de parlementaires et de maires ». Résultats : 54 pour, 19 contre et 29 ne prennent pas part au vote.

Les quinze vice-présidents sont 1er Sophie Gaugain (LR 14), 2e David Margueritte (LR 50), 3e Françoise Guégot (LR 76), 4e Rodolphe Thomas (MoDem 14), 5e Marie-Agnès Poussier-Winsback (LR 76), 6e Bertrand Deniaud (LR 61), 7e Anne-Marie Cousin (UDI 50) ; 8e Guy Lefrand (LR 27), 9e Marie Françoise Guguin (LR 76), 10e Jean-Baptiste Gastinne (LR 76), 11e Clotilde Eudier (LR 50), 12e Hubert Dejean de la Batie (LR 76), 13e  Emmanuelle Dormoy (LR 14), 14e François-Xavier Priollaud (UDI 27) et 15e Claire Rousseau (LR 50).

15 h. La commission permanente est élue

Elle compte 34 membres. Les trois formations politiques élues le 13 décembre présentaient toutes leur liste. 101 des 102 votants se sont exprimés. La liste d’Hervé Morin reporte 17 élus ; celle de Nicolas Mayer-Rossignol 9 élus et celle de Nicolas Bay, 7.

14 h. Place à l'élection de la commission permanente

La première assemblée de la nouvelle Normandie présidée par Hervé Morin (UDI) a repris. Les débats sont clos. Deux par deux, les conseillers régionaux se rendent dans l’isoloir pour élire les vice-présidents.


 

  • Voir le lien de Normandie actu qui propose le texte complet et officiel du discours d'Hervé Morin:

http://www.normandie-actu.fr/herve-morin-est-elu-president-de-la-region-normandie-ses-premieres-declarations_173824/comment-page-1/#comment-188539

  • Voir aussi:

http://www.normandie-actu.fr/herve-morin-est-elu-president-de-la-region-normandie-ses-premieres-declarations_173824/comment-page-1/#comment-188539

http://france3-regions.francetvinfo.fr/haute-normandie/region-normandie-l-opposition-en-ordre-de-bataille-895953.html

http://www.tendanceouest.com/actualite-126302-herve-morin-officiellement-elu-president-de-la-region-normandie.html

http://www.ouest-france.fr/regions/normandie/reunification-de-la-normandie/normandie-direct-le-president-de-region-elu-ce-lundi-3948436

http://france3-regions.francetvinfo.fr/basse-normandie/herve-morin-veut-mettre-le-paquet-sur-l-economie-en-normandie-895679.html

  • Et enfin, bien entendu, le dessin d'Emmanuel Chaunu, pour une fois à la hauteur des circonstances: