Dimanche 10 janvier 2016, c'est comme chaque 10 janvier de l'année, la Saint Guillaume. Mais en cette année 2016, cette Saint Guillaume est exceptionnelle. D'abord ça tombe un dimanche. Ensuite, pour cause de printemps normand, l'hiver se fait toujours attendre. Mais surtout, nous avons à fêter collectivement pour la première fois le retour historique à l'unité normande historique (puisque les élus à Rouen le 4 janvier dernier n'ont pas été capables de le faire véritablement), sachant que l'année 2016 est aussi l'occasion de fêter le 950ème anniversaire de la conquête de l'Angleterre par Guillaume de Normandie (ou le Bâtard) dit le "Conquérant".

Résultat de recherche d'images pour   Afficher l'image d'origine

Aussi, le collectif citoyen et républicain "Bienvenue en Normandie" avec la participation du collectif "Nous sommes Guillaume" a le plaisir de vous convier à un rassemblement, Dimanche 10 janvier 2016, 14h00, à CAEN place Saint Martin, à proximité de la statue équestre d'un certain Bertrand Du Guesclin, connétable de France et... breton, pour en faire, le temps qu'il faudra, la statue de Guillaume le Conquérant qui n'existe toujours pas dans la ville qu'il a pourtant contribué à fonder en 1051 avec la création d'un château ducal et de deux fondations monastiques pour lui et son épouse la Reine Mathilde de Flandre.

Le 10 janvier 2008, nous avions déjà relevé cet étrange paradoxe qui en dit long sur le reflet normand ou la promotion de l'identité normande en Normandie et notamment à Caen: un chevalier breton galope dans la ville et tout le monde, notamment les touristes, prennent du Guesclin pour notre Guillaume...

http://normandie.canalblog.com/archives/2008/01/10/7516930.html

A l'époque, nous avions apposé un calicot adhésif (qui ne dégrade pas le socle) avec la mention suivante:

"GUILLAUME LE CONQUERANT 1027 - 1087 FONDATEUR DE CETTE VILLE"

L'opération avait eu son petit succès: elle fut d'ailleurs appréciée tant par les touristes que par les badauds du quartier qui avaient le sens de l'humour. Il s'agissait donc de réparer au plus vite un oubli et de corriger une faute symbolique. En 2008 notre lettre adressée au maire de Caen (Brigitte Lebrethon... encore !) n'avait pas eu de suite. En 2016, réunification normande historique et année Guillaume obligent, la municipalité caennaise réfléchit actuellement à l'idée de créer enfin une statue dédiée à Guillaume le Conquérant dans l'espace public de la ville de Caen (dans l'enceinte du château ou à l'extérieur). Nous sommes donc enfin entendus!

Nous comptons donc renouveler l'opération puisque la mode est en ce moment à la dépose de gerbes et à la pose de plaques (avec parfois des fautes d'orthographes).

Nous comptons ensuite aller à l'abbaye aux Hommes toute proche déposer un bouquet de fleurs rouges et or avec un bandeau "vive la Normandie" sur la tombe de Guillaume le Conquérant, qui contient le dernier os du grand homme fondateur de l'unité normande.

RENDEZ VOUS  à 14H00

PLACE SAINT MARTIN

A CAEN.

VIVE GUILLAUME et VIVE LA NORMANDIE!

Afficher l'image d'origine

http://www.noussommesguillaume.org/

 

  • Voir aussi l'article paru sur Normandie actu:

http://www.normandie-actu.fr/enfin-une-statue-de-guillaume-le-conquerant-a-caen-des-collectifs-font-pression_174651

  • Voir l'article paru dans l'hebdodmadaire Le Bonhomme Libre:

Statue_de_Guillaume

 

  • Voir le reportage en images de l'inauguration d'une statue équestre improvisée à la mémoire de Guillaume Le Conquérant, duc de Normandie, roi d'Angleterre, fondateur de la ville de Caen:

DSC_0098

DSC_0105

DSC_0107

DSC_0113

  • Le bouquet de fleurs, rouge et or, déposé sur la tombe de Guillaume Le Conquérant dans le choeur de l'abbatiale Saint Etienne de Caen. Cinq roses rouges et jaunes pour les cinq départements et trois asters pour les trois villes (deux en rouge pour Caen et Rouen et un jaune pour Le Havre...):

DSC_0114

DSC_0117

DSC_0122

  • Voir l'article paru dans Ouest-France:

pcl_ris_OF