La Normandie est certainement la plus belle place au soleil qui soit... diront les plus chauvins des Normands. Les plus chauvins des Bretons répliqueront au contraire que c'est la Bretagne qui peut prétendre à cette place!

Mais les chauvins de Normandie et de Bretagne n'aiment pas la pluie... La plus belle place au soleil, quelle que soit la rive du Couesnon est toute relative!

Afficher l'image d'origine

Les chauvins Bretons sont très contents de leur drapeau néo-américain (même s'ils ne veulent pas trop nous parler de son histoire car l'arrière cuisine de l'Histoire est toujours un peu moins reluisante). Qu'à cela ne tienne! Les chauvins Normands ont le leur... Un drapeau néo-scandinave juste pour emmerder les chauvins de Bretagne!

Résultat de recherche d'images pour     VS  Résultat de recherche d'images pour

Alors le débat s'enflamme par l'autre bout: quelques chauvins d'Outre Couesnon affirment que la Grande Bretagne est si grande qu'elle peut s'étendre à tout le Grand Ouest, à commencer par un Mont Saint Michel normand qui trempe dans une baie dont la majeure partie est en Bretagne. Sur ce coup-là, le chauvin Normand est un peu désemparé car il ne lui est pas encore venu à l'esprit de revendiquer l'annexion de Saint Malo et de tout le "Clos Poulet" sous prétexte que le Normand Surcouf y avait fait fortune dans la course en mer...

On pourrait, en outre, leur rétorquer que la Grande Bretagne n'est pas outre Couesnon, mais Outre-Manche où nos cousins Britanniques ont l'habitude de nommer "Brittany"... la Bretagne d'à côté de chez nous!

Afficher l'image d'origine

Et puis de toute façon le chauvin est pauvre en esprit comme le chauve est pauvre en cheveux...

Le coup de patte de certains chauvins à la mode de Bretagne contre les léopards normands qui ronronnent tranquillement dans le Cotentin est bien regrettable alors que demander un coup de main normand pour le recouvrement de l'unité bretonne aurait été tellement plus judicieux: faute de pouvoir mettre la Loire Atlantique en Bretagne (par la faute d'une brouille entre deux grands barons socialistes), une ministre bretonne du Gouvernement avait, un temps, imaginé possible de détacher le département de la Manche de la Basse-Normandie (c'était au printemps 2014) comme d'autres envisagent encore des Marches de Bretagne sous prétexte de ne pas pouvoir faire marcher ensemble les Bretons dans la même région...

Quand le chauvinisme breton par son mépris fabrique le... chauvinisme des autres! Pour un résultat totalement nul!

La Bretagne historique est toujours divisée en deux régions (quatre départements dans l'une, un département dans l'autre). Le chauvinisme est inopérant. Va falloir trouver autre chose!


 

http://www.franceinter.fr/emission-le-79-marylise-lebranchu-on-va-redessiner-toutes-les-regions-de-france

PATRICK COHEN
Aix-Marseille. Est-ce qu'on peut mélanger ou est-ce qu'on peut mettre en commun la question des régions que vous voulez réduire, donc fusionner, et la question des départements ? C'est-à-dire est-ce qu'on peut réformer la carte ? Là, je vous reprends au mot en quelque sorte sur l'exemple de votre région Bretagne. Dans une récente interview au magazine Breton, vous expliquiez qu'on pouvait aller plus loin qu'une Bretagne à cinq départements, c'est-à-dire avec le retour de la Loire-Atlantique, qui est une vieille question, mais que certains Bas-Normands se sentaient plus proches des Bretons que des Parisiens. On comprenait donc que vous n'étiez pas opposée à une Bretagne élargie au département de La Manche.

MARYLISE LEBRANCHU
D'ailleurs ce n''était pas forcément La Manche, on s'est aussi posé la question de la Mayenne avec Jean-Yves LE DRIAN, dans une conversation à bâtons rompus.

PATRICK COHEN
La Mayenne est dans les Pays de la Loire.

MARYLISE LEBRANCHU
Dans les Pays de la Loire. Je pense qu'il faut qu'on regarde exactement comment vivent les Français. Les frontières actuelles ont été déterminées le siècle dernier. Comment vivent les Français aujourd'hui ? Vous pouvez regarder en Bretagne par exemple, puisque vous en parlez : des personnes qui demandent de la formation professionnelle et c'est de l'autre côté de la frontière. Après on se dit : « Mais qui va la payer ? qui va prendre en charge ? » Comment vivent les Français, comment on répond à leur besoin de cohérence du service public ? "


Le chauvinisme qui a les oreilles près du bonnet est celui des meilleurs idiots utiles du centralisme jacobin parisien. Le chauvinisme régionaliste est le meilleur moyen de ridiculiser la belle idée de région, la seule bonne idée neuve que nous ayons sous la main pour nous permettre une refondation sociale et démocratique de la République française sur la base d'espaces vécus collectifs à taille humaine.

La Normandie vient de recouvrer son unité: tous les régionalistes authentiques de Bretagne devraient s'en réjouir tout comme les régionalistes authentiques de Normandie devraient déplorer que la Bretagne historique demeure toujours amputée d'une notable partie de son territoire.

Afficher l'image d'origine

Imaginons alors que nos deux régions préférées, nos meilleures places au soleil sur terre soient amenées à disparaître...

  • Un cataclysme nucléaire a vitrifié la Normandie depuis le site de la Hague. 

Afficher l'image d'origine

  • Un virus inconnu et dévastateur échappé d'un élevage agro-industriel des Côtes d'Armor a empoisonné durablement le sol et les eaux.

Afficher l'image d'origine

Dans les deux cas, une zone interdite a été décrétée. Des milliers de Bretons et de Normands ont été contraints par l'Armée et le Gouvernement de quitter terres et habitations pour être "déportés" dans le Sud de la France. Ils se retrouvent dans des cités provisoires en attendant d'être relogés. Sur leur Bretagne et leur Normandie perdues et anéanties, certains d'entre eux sont devenus inconsolables.

Les survivants Normands et Bretons se donnaient la plus humaine des accolades en communiant dans une nostalgie éperdue. Depuis que le Mont Saint Michel a été évacué par les sections spéciales de lutte contre la pollution radiologique, les exilés Bretons et Normands jurèrent, secrètement, de revenir en Bretagne et en Normandie au nez et à la barbe du Gouvernement...

Sans vous mettre plus à l'épreuve qu'il ne faut par une imagination d'anticipation catastrophiste, rappelons qu'entre 1940 et 1944, la France et ses régions ont vécu une catastrophe collective comparable avec la défaite de 1940, l'occupation allemande et nazie et la collaboration avec l'ennemi des autorités de la France métropolitaine...

En juin 1940, tous les Français auraient dû être fiers d'être Bretons en apprenant qu'une centaine de pêcheurs Senans traversèrent la Manche pour rejoindre le rebelle De Gaulle à Londres.

Afficher l'image d'origine

En juin 1944, tous les Français auraient dû être fiers d'être Normands quand, sous les bombes et dans les ruines du Débarquement allié, les résistants des comités de libération du Calvados et de la Manche permirent à la France Libre du général de Gaulle de récupérer le pouvoir civil et administratif que l'Armée américaine avait prévu d'accaparer dans la France libérée.

Afficher l'image d'origine

Plus de 70 ans après, voilà encore deux excellentes raisons pour être fier d'être Breton et être fier d'être Normand dans le respect réciproque en laissant définitivement le chauvinisme aux imbéciles!

"Les survivants Normands et Bretons se donnaient la plus humaine des accolades en communiant dans une nostalgie éperdue..."