Franck BULEUX qui vient d'écrire un livre aux éditions de l'Harmattan, "L'unité normande, réalité historique et incertitude politique" nous propose une causerie sur la Normandie sur le site de la télévision des Libertés:

https://www.youtube.com/watch?v=NGuj92h3Akk

Afficher l'image d'origine

http://normandie.canalblog.com/archives/2016/01/05/33164255.html


Commentaire de Florestan:

La Normandie dépasse de loin les éléments d'un "kit identitaire" viking dont les Normands ne se sont pas emparés car la Normandie est évidente par son histoire ou par la prégnance de sa coutume juridique. Mais dire que l'identité normande est faible par rapport à celle de la Bretagne ou dire encore que la Normandie est définie depuis de l'extérieur c'est faire une erreur de perspective: la Normandie après 60 années de division, reconstruite dans la subordination à la région parisienne après le désastre de 1944 doit renaître.

Il ne faut pas confondre les conséquences de 1944 ou de la division de 1956 avec des causes structurelles qui pourraient remettre en cause l'idée même de la Normandie, d'autant plus que faire exister une autonomie de décision régionale dans la proximité de la région parisienne est un défi.

L'enjeu d'intérêt national et européen de conduire et de développer la première économie maritime de France ou l'avant-port de l'Europe devrait justifier au XXIe siècle (comme dans les siècles passés) une unité de commandement normande.

Ce qui paraît plus essentiel et intéressant c'est que la Normandie soit désormais la seule vraie région en France pour mettre en oeuvre l'idée régionale sur la base d'un territoire stable et reconnu depuis le Vème siècle, d'un bien public normand patrimonial et prestigieux connu dans le Monde entier pour faire vivre une identité "non identitaire" existentialiste individuelle non communautaire entre le pire du centralisme jacobin (Parisianisme) et le pire du régionalisme (le séparatisme breton).